Earn2Trade Blog
12 raisons de trader les contrats à terme plutôt que les actions et options

12 raisons de trader les contrats à terme plutôt que les actions et options

Bien que beaucoup d’entre nous aient déjà entendu parler des contrats à terme, peu de gens en connaissent les détails. Toutefois, trader des contrats à terme offre un certain nombre d’avantages par rapport au trading d’actions ou d’autres dérivés. Cet article se penche sur ces avantages et présente les 12 meilleures raisons de trader des contrats à terme.

Que sont les contrats à terme ?

Comme le terme le suggère, un contrat à terme est un accord pour acheter ou vendre un actif à une date convenue à l’avenir. Il est possible de trader des contrats à terme sur tout, des grains de café au minerai de fer, des métaux précieux au pétrole, des cryptomonnaies aux indices boursiers, et plus encore.

Il y a trois types de parties impliquées dans le marché des contrats à terme :

  • Ceux cherchant à vendre un actif pour des raisons commerciales
  • Ceux cherchant à acheter un actif pour des raisons commerciales
  • Les investisseurs/spéculateurs

Chaque contrat à terme est basé sur une structure standardisée comprenant les paramètres suivants :

  • L’unité de mesure
  • Le type de règlement (livraison physique ou règlement en espèces)
  • La quantité de produits dans le contrat
  • La monnaie physique du contrat
  • La monnaie du contrat à terme
  • Le niveau du produit là où cela s’applique (pour les métaux par exemple)

Cette standardisation des contrats à terme signifie que ceux qui investissent ou spéculent sur différents marchés de contrats à terme savent à quoi s’attendre.

Les contrats à terme offrent un très fort effet de levier

L’effet de levier est très certainement une arme à double tranchant. Lorsque le marché évolue en votre faveur, vous pouvez obtenir des rendements spectaculaires. Cependant, l’inverse est vrai si le marché évolue en votre défaveur. Le degré d’effet de levier atteint par le marché des contrats à terme est directement lié à ce que l’on appelle la « marge ». Il s’agit du degré de capital que vous devez détenir en dépôt sous forme de pourcentage de la valeur de votre contrat à terme. L’exigence de marge exacte varie en fonction des différents types de contrats à terme, des matières premières, des indices, etc. En général, elle se situe entre 3 et 12 %.

Nous utiliserons le contrat à terme E-mini S&P 500, le marché des contrats à terme sur indices le plus populaire, comme exemple. Le contrat à terme E-mini S&P 500 vaut 50 $ par point, contre 250 $ par point pour le contrat à terme S&P 500 complet. Cela a permis aux investisseurs de détail de trader des contrats à terme à 1/5ème de la valeur des contrats à terme S&P originaux. En utilisant une marge de 5 %, le calcul pour un contrat à terme E-mini S&P 500 est le suivant :

Indice S&P 5004550
Valeur du contrat à terme50 $ x 4550 = 227 500 $
Marge5 %
Dépense de marge initiale5 % x 227 500 $ = 11 375 $

Pour démontrer l’impact de l’effet de levier, nous supposerons que l’indice S&P 500 augmente de 5 % en un jour. Les calculs suivants comparent et opposent l’impact sur les bénéfices du trading sur marge et du trading avec règlement en espèces.

Indice S&P 5004777,5
Valeur du contrat à terme50 $ x 4777,5 = 238 875 $
Bénéfices238 875 $ – 227 500 $ = 11 375 $
Gains sur le trading sur marge100 x (11 375 $/11 375 $) = 100 %
Gains sur le trading en espèces100 x (11 375 $/227 500 $) = 5 %

En tradant sur une marge de 5 % au lieu d’un paiement en espèces, cela a créé un effet de levier de 20 fois. Malheureusement, si le marché avait chuté de 5 %, cela aurait entraîné une perte équivalente. Ce sont les avantages et inconvénients du trading sur marge.

Contrat à termeActionsOptions
Marge5 %De 50 à 100 %Prime maximale
Effet de levier20x2xVariable

Les contrats à terme présentent une liquidité très forte

Comme mentionné plus haut, la structure des contrats à terme a été standardisée. Elle est donc plus facile à comprendre pour les investisseurs institutionnels et de détail. Il y a également de nombreux autres facteurs contribuant à la très grande liquidité des principaux marchés de contrats à terme :

  • Être tradé sur des bourses régulées
  • Un fort niveau de transparence
  • Une sécurité de la livraison
  • Une tarification très efficace
  • La possibilité de trader des volumes importants
  • Un mélange d’investisseurs commerciaux/spéculatifs

Bien que certains acteurs non marchands critiquent souvent les investisseurs spéculatifs, à bien des égards, ils améliorent le degré de liquidité des principaux marchés de contrats à terme. Dans ce qui peut devenir une prophétie auto-réalisatrice, une plus grande liquidité attirera les spéculateurs sur séance, ce qui améliorera la liquidité et attirera davantage de traders.

Si l’on prend l’exemple du marché de contrats à terme du pétrole, il donne accès au prix du pétrole, ce qui serait difficile à reproduire par une exposition à des sociétés pétrolières individuelles. Par conséquent, les grands investisseurs institutionnels cherchant à accroître leur exposition au secteur pétrolier utilisent souvent le marché des contrats à terme plutôt que les actions ou les options tradées.

Il serait faux de dire que la liquidité est limitée sur le marché des options tradées sur indice, mais comme elle est souvent répartie entre différentes dates de livraison et différents prix d’exercice, le degré de liquidité n’est pas aussi approfondi que sur le marché des contrats à terme.

Pour mettre cela en perspective, examinons la valeur des transactions quotidiennes moyennes sur le contrat à terme E-mini S&P 500 et sur les actions Apple :

Volume quotidien moyenValeur de l’actifTransaction quotidienne
Contrat à terme E-mini S&P 5001,5m226 450 $339 675 000 000 $
Actions Apple80m150 $12 000 000 000 $

Apple est l’une des actions les plus tradées du S&P 500. Cela démontre l’énorme différence entre les valeurs de trading. La valeur des contrats à terme E-mini S&P 500 tradés quotidiennement est près de 30 fois supérieure à celle des actions Apple.

Les commissions sont plus faibles sur le marché des contrats à terme

Historiquement, la commission prélevée sur le trading des contrats à terme a été nettement inférieure à celle des actions et des options tradées. Bien que la bourse sur laquelle les contrats sont tradés prélève une commission, celle-ci est minuscule et repose davantage sur le volume. Comme les contrats tels que l’E-mini S&P 500 se tradent actuellement à plus de 200 000 $, l’effet d’engrenage a un impact beaucoup plus important sur les rendements que les taux de commission. Certaines sociétés ne facturent que lorsque la position sur le contrat à terme a été fermée, tandis que d’autres facturent des frais réduits à l’ouverture et à la fermeture des transactions.

La situation s’est quelque peu compliquée ces derniers temps, certains courtiers en ligne proposant des services bon marché d’exécution uniquement sur les actions et les options tradées. Les commissions d’investissement ont tendance à être structurées de deux manières, des frais fixes pour les traders fortunés et une structure à plusieurs niveaux pour les traders basés sur le volume. Il existe encore des taux de commission extrêmement compétitifs pour les traders en contrats à terme, et il est important de faire vos recherches.

Les actifs sont moins vulnérables au délit d’initié

Le délit d’initié concerne des informations non publiques pouvant oui ou non avoir un impact sur la valeur d’un actif. Comme les marchés de contrats à terme les plus populaires tendent à se concentrer sur des classes d’actifs plutôt que sur des sociétés individuelles, ils sont généralement moins vulnérables au délit d’initiés. Par conséquent, la valeur des contrats à terme est considérée par beaucoup comme plus transparente que les actions individuelles. Cela attire un plus grand degré de confiance, et la confiance entraîne une augmentation du volume.

L’évolution d’un indice, par exemple, reflète l’évolution des composantes sous-jacentes de l’indice. L’évolution du cours d’une action ou d’une option tradée en bourse reflète l’évolution d’une entreprise individuelle et est donc plus vulnérable au délit d’initié. Les exemples habituels de délits d’initiés ont tendance à tourner autour de l’activité des entreprises dans des domaines tels que :

  • Les réussites de contrats
  • Les rachats et les fusions
  • Les résultats d’entreprise
  • Les problèmes financiers

Nous avons également vu des cas de délits d’initiés concernant les contrats à terme sur le pétrole et les réunions de l’OPEP, les changements de taux d’intérêt et les fuites de données économiques, mais ils sont moins courants. Si vous cherchez à aligner vos investissements sur un indice spécifique plutôt que sur une société ou un groupe de sociétés, les contrats à terme sur indices sont considérés par beaucoup comme plus transparents.

Contrat à termeActionsOptions
Délit d’initiéNon concernéVulnérableVulnérable

Aucune restriction pour la vente à découvert

Lorsque l’on examine les contrats à terme, les actions et les options tradées, le processus de vente à découvert est très différent.

Les contrats à terme

Il n’y a aucune restriction lorsqu’il s’agit de vendre à découvert des contrats à terme. Vous traderiez simplement à la marge, par exemple 5 % avec les contrats à terme E-mini S&P 500, le montant exact dépendant de l’évolution de l’actif sous-jacent. C’est un moyen très rapide et très efficace de vendre à découvert un actif spécifique, plus traditionnellement un indice. Les positions longues et courtes sur les contrats à terme sur indices ont créé des marchés extrêmement liquides.

Les options tradées

Les options tradées se composent d’options d’achat (calls) et d’options de vente (puts). Par conséquent, si vous cherchez à vendre à découvert un actif spécifique, vous devez acheter une option de vente ou vendre une option d’achat. Lorsque vous prenez une position courte, les marges sont beaucoup plus élevées que pour les contrats à terme, souvent jusqu’à 20 %. Lorsque vous achetez des options de vente, vous payez la totalité de la prime de l’option (y compris la valeur temporelle). En fonction de l’actif, il peut y avoir des restrictions de liquidité qui n’existent pas sur le marché des contrats à terme.

Les actions

Si vous cherchez à vendre à découvert une action, vous devriez emprunter l’action pour la détenir en tant que garantie. Les actions peuvent être empruntées à des tiers, mais il y a non seulement un coût d’emprunt, mais aussi une marge supplémentaire à payer. Comme certaines actions sont plus liquides que d’autres, vous pourriez avoir des difficultés à acheter suffisamment d’actions au bon prix.

Lorsque vous vendez des contrats à terme à découvert, vous tradez au prix au comptant. Par conséquent, il n’y a pas de frais supplémentaires ni de valeur temporelle.

Contrat à termeActionsOptions
Vente à découvertAucune restrictionCoût d’emprunt, marge et problèmes de liquiditéProblèmes de liquidité potentiels

Le marché est ouvert presque 24 heures sur 24

Si les marchés boursiers du monde entier ouvrent et ferment à des heures différentes, en réalité, les marchés financiers ne dorment jamais. Lorsque les États-Unis ferment, le Japon est sur le point d’ouvrir. Lorsque le Japon ferme, le Royaume-Uni est prêt à commencer à trader, et ainsi de suite. Les heures de trading des actions et des marchés d’options sur titres reflètent les heures du marché local. Par exemple, le marché américain des options tradées en bourse est ouvert pendant les heures normales de trading aux États-Unis. Cependant, la situation est très différente lorsqu’il s’agit de contrats à terme !

En substance, les marchés de contrats à terme tels que l’E-mini S&P 500 et d’autres indices phares peuvent être tradés 24 heures sur 24, cinq jours sur sept. Cela signifie que le signal d’ouverture de la séance du S&P 500 reflète l’activité des contrats à terme en dehors des heures d’ouverture traditionnelles du marché. Vous verrez souvent les observateurs du marché souligner les changements dans les contrats à terme comme une indication de la façon dont le marché va ouvrir. Comment cela aide-t-il les investisseurs ?

Supposons que vous ayez une position longue sur les contrats à terme E-mini S&P 500 et qu’il y ait une annonce économique/politique importante en dehors des heures de marché américaines. Entre le lundi et le vendredi, 24 heures sur 24, vous seriez en mesure de trader votre contrat à terme et donc de réagir tout de suite. Si vous détenez des actions ou des options tradées en bourse, vous ne pourriez pas réagir aux actualités en dehors des heures de marché traditionnelles. Par conséquent, à l’ouverture des marchés, le cours d’ouverture de l’action ou de l’option tradée reflèterait déjà les actualités précédentes. Il serait donc trop tard pour que vous puissiez réagir !

Contrat à termeActionsOptions
Journée de trading24 heures sur 24 les jours de semaineLes heures de marché localesLes heures de marché locales

Il n’y a pas besoin de beaucoup d’argent pour démarrer

La clé du trading de contrats à terme est, comme couvert plus haut, le degré d’effet de levier créé par le trading sur marge. Vous devez évidemment adopter une approche prudente pour ne pas surendetter vos positions, mais il est possible de commencer à trader avec aussi peu que 500 $ sur votre compte. Cependant, ce n’est qu’une partie de l’équation.

Tandis que certains petits courtiers en contrats à terme vous permettront d’ouvrir un compte en déposant seulement 500 $, d’autres peuvent exiger 5 000 $ ou plus. En plus du montant relativement faible nécessaire pour ouvrir certains comptes, vous devrez également tenir compte de la marge requise pour les différents contrats à terme. Certains des micro-contrats de change relativement petits exigent une marge de moins de 1000 $. En revanche, certains contrats plus importants, tels que le contrat à terme E-mini S&P 500, exigent normalement une marge d’environ 5 %, soit environ 11 000 $.

Bien qu’il y ait un certain effet de levier avec le trading d’options, il est beaucoup moins important que celui disponible avec les contrats à terme. Par conséquent, l’appel de marge équivalent serait plus important. Bien qu’il soit possible de trader des actions sur marge, le degré d’effet de levier est là encore bien inférieur à celui pour le trading de contrats à terme.

Combien faut-il pour commencer à trader ?

Bien qu’il soit possible de commencer à trader avec seulement 500 $, vous devriez voir ceci comme un élément de votre courbe d’apprentissage et non comme un chemin vers la richesse. Une fois que vous aurez mieux compris les marchés, le fonctionnement de certains contrats et la manière de protéger votre investissement à l’avenir, vous pourrez alors envisager d’augmenter votre investissement et votre exposition.

Il est important de ne pas « mettre tous ses œufs dans le même panier » lorsque l’on commence avec un capital d’investissement relativement faible. Prenez votre temps, limitez vos pertes et maximisez vos gains, tout en tirant des leçons en cours de route. Nous avons un article de blog très utile intitulé « Démarrez avec 500 $« , qui vous expliquera le processus à suivre pour démarrer votre carrière d’investisseur avec un dépôt relativement faible.

Les contrats à terme sont un bon outil de diversification

De nombreux investisseurs négligent souvent les possibilités de diversification offertes par les contrats à terme. Bien que chaque contrat à terme soit le reflet du prix d’un actif, si l’on observe l’E-mini S&P 500, il offre une exposition indirecte aux 500 composants individuels. Les contraintes de coût et de temps pour trader chaque composant individuel représenteraient un grand obstacle. En revanche, si vous pensez que l’indice S&P 500 est sur le point de chuter, vous pourriez vendre un contrat à terme et le racheter à un prix inférieur.

Si vous prenez également du recul et observez la situation dans son ensemble, en un instant, vous pourriez avoir une exposition à tous les grands indices mondiaux, au pétrole, aux métaux, aux matières premières et à toute autre classe d’actifs où des contrats à terme sont tradés. Dans un scénario où vous pensez que le prix du pétrole va augmenter à court ou moyen terme, vous pourriez être tenté d’acheter des sociétés pétrolières. Mais qu’allez-vous choisir, les majors pétrolières, les sociétés d’exploration ou les fournisseurs du marché intermédiaire ?

En utilisant les contrats à terme sur le pétrole, vous pourriez simplement acheter le prix du pétrole dans l’espoir de le vendre à un prix plus élevé lorsque votre prédiction se réalisera. Cela réduit les risques associés à l’exposition à une entreprise ou à un petit nombre d’entreprises et vous permet de bénéficier de toute augmentation des prix du pétrole.

Les contrats à terme vous permettent également de vous couvrir contre les baisses potentielles du marché qui auraient un impact sur votre portefeuille existant. En vendant effectivement des contrats à terme, vous protégez votre portefeuille existant et, en théorie, le bénéfice réalisé sur le trading de contrats à terme compense la réduction de la valeur de votre portefeuille d’investissement. L’utilisation de contrats à terme comme couverture s’apparente à une police d’assurance, créant un élément important de l’énorme liquidité que nous connaissons aujourd’hui.

Contrat à termeActions individuellesOptions
DiversificationForteLimitéeVariable

Les contrats à terme offrent des avantages fiscaux intéressants

Lorsque nous examinons les contrats à terme, les actions et les options dans cet article, nous envisageons principalement les investissements à court terme, inférieurs à 12 mois. Cela met en jeu la règle du 60/40, qui différencie les gains en capital sur les actions/FNB à court terme des gains sur les contrats à terme/options tradées.

Les contrats à terme

Selon la législation américaine actuelle, les gains en capital à court terme réalisés sur le trading de contrats à terme sont soumis à la règle du 60/40. Par conséquent, 60 % du gain sont imposés au taux d’imposition des gains en capital à long terme de 15 %, tandis que 40 % seulement sont imposés au taux d’imposition du revenu du particulier.

Les actions et les FNB

Les gains à court terme réalisés en investissant dans des actions et des FNB ne sont pas pris en compte dans le cadre de la règle 60/40. Au lieu de cela, les investisseurs seront imposés à leur taux d’imposition ordinaire sur les gains en capital.

Les options tradées

Dans des circonstances normales, le trading d’options à court terme devrait voir les gains en capital évalués selon la règle du 60/40. La situation se complique lorsque les particuliers prennent l’option d’acquérir des actions et de les vendre après un an. Dans ce cas, il est important de demander des conseils.

Il y a des avantages considérables à trader des options ou des contrats à terme, qui relèveraient de la règle du 60/40, contrairement aux actions et aux FNB. Le taux d’imposition du capital à long terme est environ la moitié du taux des gains en capital à court terme (le taux d’imposition du revenu du particulier).

Contrat à termeActionsOptions
Règle du 60/40ApplicableNon applicableApplicable

Pas de règles de “Pattern Day Trading”

En vertu de la réglementation de la SEC, les traders/investisseurs qui exécutent quatre opérations de spéculation sur séance ou plus sur cinq jours ouvrables, en utilisant un compte sur marge, seront classés dans la catégorie des Pattern Day Traders (PDT). Par conséquent, ils seront tenus de déposer 25 000 $ sur leur compte sur marge. Si le solde du compte sur marge tombe en dessous de 25 000 $, leurs transactions seront restreintes jusqu’à ce que des fonds supplémentaires soient déposés. Cette réglementation concerne les titres et les options sur titres. Cependant, les contrats à terme et les options à terme ne font pas partie de la règle de la SEC sur la spéculation sur séance.

Il y a des avantages de liquidité évidents pour ceux qui utilisent les marchés de contrats à terme comme moyen de s’exposer à divers indices et actifs.

Contrat à termeActionsOptions
Règles de Pattern Day TradingNon applicableApplicableVariable

Offre un accès à une grande variété d’actifs

Ce n’est que lorsque vous commencez à examiner en profondeur les marchés de contrats à terme que vous vous rendrez compte de l’énorme variété d’actifs couverts. Cela inclut :

  • Les contrats à terme sur indice
  • Les contrats à terme sur devise
  • Les contrats à terme sur matières premières
  • Les contrats à terme sur taux d’intérêt

Hormis les options sur indices, les options tradées ne sont pas pertinentes pour beaucoup de ces marchés. Bien que la majorité d’entre eux aient une forme de marché au comptant, si vous achetez des matières premières, vous devrez également faire face à une série de frais supplémentaires pour le stockage, etc. L’efficacité et la profonde liquidité des principaux marchés de contrats à terme continuent d’attirer de nouveaux clients.

Un exemple très récent de l’évolution rapide des marchés de contrats à terme a été l’introduction de contrats à terme sur le bitcoin sur le Chicago Mercantile Exchange (CME). Cette introduction intervient à un moment où de nombreux régulateurs du monde entier tentent de bloquer l’investissement direct dans les cryptomonnaies par les investisseurs de détail. Par conséquent, la possibilité de trader des contrats à terme sur cryptomonnaies constitue un moyen idéal et réglementé de s’exposer à ce marché.

Contrat à termeActionsOptions
Accès à une grande variété d’actifsFortFaibleMoyen

Pas besoin de se soucier de la décroissance temporelle

La question de la décroissance temporelle est très importante lorsque l’on compare les contrats à terme et les achats d’actions avec les options tradées. Les contrats à terme et les achats d’actions sont tradés à ce que l’on appelle des « prix au comptant », c’est-à-dire le prix au moment de l’investissement. Le prix d’une option se compose de deux éléments :

  • La valeur temporelle
  • La valeur intrinsèque

La valeur intrinsèque est la différence entre le prix d’exercice et le prix de l’actif à ce moment-là. Ainsi, par exemple, si vous avez l’option d’acheter des actions de la société XZY à 20 $, et que le prix actuel est de 25 $, la valeur intrinsèque est de 5 $. Si vous avez l’option d’acheter les actions à 20 $ au cours des trois prochains mois, vous paierez une prime de valeur temporelle supplémentaire. Supposons que l’option se trade à 6 $. Cela équivaudrait à une valeur temporelle de 1 $ et à une valeur intrinsèque de 5 $.

Si, dans trois mois, le jour de l’exercice, l’action était encore évaluée à 20 $, alors chaque option tradée serait évaluée à 5 $ car la valeur de la période de trois mois au cours de laquelle vous pourriez acquérir les actions s’est détériorée ; il n’y a pas d’élément de valeur temporelle. Comme la valeur des contrats à terme et des investissements en actions est directement liée aux actifs sous-jacents à la date d’achat, sans valeur temporelle en tant que telle, il n’y a pas de décroissance temporelle.

Contrat à termeActionsOptions
Décroissance temporelleNe s’applique pasNe s’applique pasValeur temporelle diminuée

Démarrez le trading de contrats à terme dès aujourd’hui

Bien qu’il soit évidemment important de faire des recherches avant d’envisager de trader des contrats à terme, rien ne vaut l’effervescence d’un investissement en « temps réel ». Nous disposons d’une série d’articles informatifs expliquant le trading de contrats à terme, les contrats à terme et les options qui s’offrent à vous. Nous avons également le « Trader Career Path« , qui est une évaluation sur un compte virtuel de trading de contrats à terme basé sur des prix et des fluctuations en temps réel. C’est l’occasion de vous plonger dans le marché des contrats à terme et de ressentir la pression, même si vous tradez des fonds virtuels.

Le Trader Career Path vous offre la possibilité de vous entraîner et de prouver vos compétences de trader pendant toute la durée de votre abonnement. L’analyse de vos résultats de trading prend en compte le rendement de vos investissements et aussi votre attitude face au risque. C’est votre capacité à réduire le risque de vos investissements tout en maximisant les rendements qui vous sera utile. Ceux qui réussissent le test sur la base de ses règles et objectifs se voient offrir un compte de trading financé, tremplin vers une carrière d’investisseur à long terme.

Contrairement à la croyance populaire, bien que l’investissement dans les contrats à terme soit considéré comme plus risqué que les actions et les options, il s’agit de minimiser la baisse et de maximiser la hausse. Les limites de stop-loss, les stratégies de trading, etc., sont utilisées pour protéger le capital investi, en réduisant efficacement les pertes et en faisant fructifier les gains.