Earn2Trade Blog
Armen Alchian et la bombe H

Armen Alchian et la bombe H

Armen Alchian était un économiste d’origine arménienne. Il est né en Californie en 1914. Plus tard, il a obtenu un doctorat à Stanford. Il a ensuite travaillé pour l’Army Air Corps. Cela l’a conduit à devenir économiste à la RAND Corporation. L’acronyme RAND signifie “Research and Development” (recherche et développement). Cette société est un groupe de réflexion à but non lucratif qui, à l’origine, effectuait des recherches exclusivement pour les forces armées américaines.

Vous pourriez aussi apprécier :

L’une des choses pour lesquelles Armen est le plus célèbre est son travail d’étude de ce qui influence les prix. Il a développé de nombreux modèles et proposé de nombreuses analyses du travail d’autres économistes. Ces compétences lui ont été utiles dans les années 1950 lorsqu’il travaillait pour RAND. Les États-Unis ont effectué le premier essai d’une bombe H en 1952. Armen Alchian était un employé de RAND pendant le développement de la bombe.

La méthode d’Armen Alchian

L’année précédant sa création, les personnes du département d’économie étaient naturellement curieuses de savoir comment la bombe était fabriquée. Comme on peut s’y attendre, les physiciens et les ingénieurs n’ont pas voulu le leur dire en raison du caractère sensible de l’information. Armen leur a dit qu’il allait le découvrir lui-même. Il a consulté des documents du ministère du Commerce et les a croisés avec des informations sur les entreprises qui commercialisaient les métaux susceptibles d’entrer dans la composition de la bombe H. Il a observé le cours des actions de ces entreprises pendant les six mois précédant l’essai de la bombe.

C’est ainsi qu’il a trouvé la réponse. Le cours de l’action de Lithium Corp of America a bondi d’environ 3 à 13 $ (et est redescendu après le test). Il a écrit un mémo à l’intérieur de RAND sur sa découverte. Peu de temps après, on lui a demandé de le retirer. Il a ensuite dissimulé cette histoire pendant des décennies avant de la partager, afin de préserver ce dangereux secret à une époque où il n’était pas connu de tous.