Earn2Trade Blog
Bandes de Bollinger

Que sont les bandes de Bollinger – Comment les lire et les utiliser ?

Les indicateurs techniques sont au cœur de toute transaction réussie. Prendre le temps de les comprendre et de les utiliser est donc pratiquement une nécessité. Si les indicateurs et leurs divers signaux de tendance ne manquent pas, les bandes de Bollinger sont particulièrement appréciées des traders et des investisseurs. Cet outil peut aider à mesurer la volatilité du marché, ainsi qu’à identifier les conditions de surachat ou de survente du marché.

Que sont les bandes de Bollinger ?

Les bandes de Bollinger sont un outil d’analyse technique utilisé pour analyser le prix et la volatilité d’un actif tradé afin de prendre des décisions d’achat ou de vente en connaissance de cause. Elles se composent de trois lignes ou bandes — une ligne de moyenne mobile simple (MMS) et deux lignes d’écart-type du prix (supérieure et inférieure).

Les bandes supérieure et inférieure sont tracées de part et d’autre de la ligne MMS, tandis que les écarts-types déterminent la distance qui les sépare. Ces écarts représentent la fourchette de volatilité de l’actif par rapport aux fluctuations de prix.

Bollinger Bands Finamark
Bande supérieure – ligne verte. Bande inférieure – ligne rouge. MMS – ligne bleue clair au milieu | Source : Finamark.

Vous pourriez aussi apprécier :

Qu’est-ce que le pincement des bandes de Bollinger ?

Un pincement fait référence à un couloir très étroit formé par la contraction des bandes de Bollinger autour du prix. Si, à l’issue de la période, le prix clôture au-dessus de la bande supérieure, il poursuivra probablement sa progression haussière. Inversement, si le prix clôture en dessous de la ligne inférieure, il continuera probablement à évoluer à la baisse.

Les rebonds des bandes de Bollinger

En revanche, les rebonds reposent sur le principe que le prix tend à être attiré vers la moyenne. Puisque les bandes supérieures et inférieures deviennent essentiellement nos niveaux de support et de résistance, il n’est pas si difficile de prévoir la prochaine fluctuation de prix possible. Ce concept est à la base de la stratégie de “surachat” et de “survente”.

En d’autres termes, si le prix monte et s’approche de la bande supérieure sans la franchir, il y a de fortes chances qu’il rebondisse vers le bas, ce qui signale une action de vente. S’il atteint la bande inférieure sans la franchir, il y a de fortes chances qu’il rebondisse, ce qui signale une action d’achat.

Stratégie de pincement des bandes de Bollinger

Le pincement des bandes de Bollinger est assez populaire et est même devenu une stratégie de trading reposant sur le repérage précis des ruptures de prix potentielles. La volatilité du marché se contracte généralement pendant les périodes où le volume des transactions diminue, surtout juste avant une rupture majeure des prix.

Bollinger Bands Squeeze
Pincement des bandes de Bollinger | Source : Finamark.

Hypothétiquement, si vous tradez le graphique ci-dessus, il vous suffit d’identifier le point de rupture correct, de prendre une position longue et de profiter de la hausse des prix qui en résulte. Dans la réalité, cependant, vous devrez confirmer la prochaine fluctuation de prix pendant un pincement car la rupture peut toujours aller dans l’autre sens.

Comment utiliser les bandes de Bollinger

Comme tous les indicateurs techniques, les bandes de Bollinger ne donnent pas de signaux d’achat et de vente définitifs. Elles peuvent cependant aider à prédire l’action future des prix pour vous aider à choisir vos points d’entrée et de sortie idéaux. En tant que tel, vous ne devriez pas les utiliser comme un outil autonome, mais plutôt comme un outil complétant d’autres outils d’analyse technique.

Ceci étant dit, voyons comment lire les bandes de Bollinger et les utiliser pour vos transactions.

Comme mentionné précédemment, les bandes de Bollinger comportent 3 lignes, dont la ligne MMS, ainsi qu’une ligne supérieure et une ligne inférieure. Pour lire les bandes de Bollinger, vous devez examiner les trois lignes. La manière la plus simple de lire les trois lignes de Bollinger est de penser à la question de savoir si le marché est considéré comme cher ou bon marché.

Cheap & Expensive Points
Les boîtes oranges représentent des points de prix chers ; les boîtes bleues représentent des points de prix bon marché | Source : Finamark.

Lorsque le prix de l’actif se situe dans une tendance baissière

Lorsqu’un actif se situe dans une tendance baissière, la MMS et les lignes supérieure et inférieure des bandes de Bollinger suivent. Les 3 lignes sont à la traîne derrière le prix. Lorsque le prix s’approche et brise la bande de Bollinger inférieure, l’actif sous-jacent est considéré comme “bon marché”. C’est parce que, à l’écart-type -x2, le prix passe trop loin sous la MMS. Cela peut constituer une bonne occasion d’acheter l’actif (c’est-à-dire de placer des positions longues) et ce n’est généralement pas le bon moment pour vendre.

Downtrend
Les boîtes bleues représentent les creux ; la ligne violette représente le support; la flèche rouge représente la tendance baissière; la flèche verte représente la tendance haussière après les doubles creux | Source : Finamark.

Lorsque le prix de l’actif se situe dans une tendance haussière

La même chose se produit lorsque le prix d’un actif se situe dans une tendance haussière ; les bandes de Bollinger sont à la traîne. Cependant, lorsque le prix se rapproche de la bande de Bollinger supérieure et la franchit, l’actif sous-jacent devient “cher”. En effet, à l’écart-type x2, le prix dépasse trop la MMS. Cela peut constituer une bonne occasion de vendre l’actif (c’est-à-dire de placer des positions courtes) et ce n’est généralement pas un bon moment pour acheter.

Uptrend

Lorsque le prix de l’actif est plat

Pendant les marchés plats, les bandes de Bollinger supérieure et inférieure ont tendance à rester très proches de la MMS. Cela s’explique par le fait que dans les marchés plats, la volatilité est très faible. Pour cette raison, la lecture des bandes de Bollinger n’apporte pas beaucoup d’informations sur l’analyse des tendances pendant une action latérale des prix. Lorsque la volatilité augmente, les lignes et le prix recommencent à bouger, ce qui peut à nouveau aider à l’analyse des tendances.

Flat

Les stratégies des bandes de Bollinger

1. Les doubles creux

Cette stratégie vise à identifier les signes de test des niveaux de résistance inférieurs se produisant généralement avant une forte hausse des prix. Il y a deux creux à rechercher — le premier devrait s’arrêter en dessous de la bande inférieure et se produire lorsque le volume est élevé, tandis que le second représente un test de résistance sur un volume plus faible.

Bollinger Bands Double Bottom
Les boîtes bleues représentent les creux ; la ligne violette représente le support; la flèche rouge représente la tendance baissière; la flèche verte représente la tendance haussière après les doubles creux | Source : Finamark.

Le double creux signale essentiellement que le marché a établi un nouveau niveau de support à court terme, de sorte que les prix devraient principalement remonter à partir de là.

2. Les sommets en M

Cette stratégie est à l’opposé des doubles creux et a pour but d’identifier les renversements de tendance. Dans ce cas, le prix enregistre deux sommets proches de la bande de Bollinger supérieure ou parfois même au-dessus. Ensuite, le prix s’inverse brusquement pour former une configuration en “M” sur le graphique.

Bollinger Bands M tops pattern
Le schéma en “M” est représenté par les lignes violettes | Source: Finamark.

L’idée ici est assez simple — le marché a trouvé un nouveau niveau de résistance clé et c’est peut-être le bon moment pour vendre à découvert. En effet, il y a de fortes chances que le prix chute encore plus bas.

3. Les doubles bandes de Bollinger

Pour la stratégie des doubles bandes de Bollinger, deux bandes de Bollinger sont nécessaires sur un graphique. Le premier ensemble de bandes correspond à un écart-type de la MMS. Le deuxième ensemble de bandes est à deux écarts-types de la MMS. Avec cinq lignes sur le graphique, quatre zones de trading sont créées :

Double Bollinger bands
Les doubles bandes de Bollinger sont représentées par des lignes vert foncé, vert clair, orange et rouge | Source : Finamark.
  • La première zone est la zone d’achat. C’est lorsque le prix de l’actif sous-jacent se situe entre la bande supérieure à 1 écart-type (ligne vert clair) et la bande supérieure à 2 écarts-types (ligne vert foncé). Lorsque le prix se trouve dans cette zone, la tendance haussière est forte. Par conséquent, il y a une forte probabilité que le prix continue sur sa lancée haussière. On l’appelle la zone d’achat parce que c’est la zone où le maintien de positions longues et l’entrée de nouvelles positions longues sont plus susceptibles d’apporter des rendements favorables.
  • Les deuxième et troisième zones sont des zones neutres. C’est lorsque le prix de l’actif sous-jacent se situe entre les bandes supérieure (ligne vert clair) et inférieure (ligne orange) d’écart-type de +1 et -1. Lorsque le prix se trouve dans cette zone, il n’y a pas de tendance forte. Il n’y a pas assez de momentum haussier ou baissier.
  • La quatrième zone est la zone de vente. C’est lorsque le prix de l’actif sous-jacent se situe entre la bande inférieure d’écart-type -1 (ligne orange) et la bande inférieure d’écart type -2 (ligne rouge). C’est l’exact opposé de la zone d’achat. Lorsque le prix se situe dans cette zone, la tendance baissière est forte. Par conséquent, il y a une forte probabilité que le prix continue sa tendance baissière. On l’appelle la zone de vente parce que c’est la zone où la vente de vos positions longues, le maintien de vos positions courtes et l’entrée de nouvelles positions courtes sont plus susceptibles d’apporter des rendements favorables.

Les limitations par rapport à l’utilisation autonome de cet indicateur

Sur la base de ces seules données, il peut sembler idéal de passer un ordre d’achat chaque fois que le prix s’approche de la bande inférieure ou de vendre chaque fois qu’il s’approche de la bande supérieure. Cependant, ce n’est pas parce que le marché est considéré comme bon marché ou cher que vous devriez automatiquement entrer ou sortir d’une transaction immédiatement.

En effet, les marchés orientés peuvent parfois suivre les bandes pendant une longue période et, tout à coup, arrêter les transactions existantes en utilisant le modèle bon marché/coûteux. Cela peut entraîner des pertes potentiellement énormes. C’est pourquoi vous devriez toujours utiliser un autre indicateur, tel que le Relative Strength Index (RSI) pour confirmer le “pincement” et le “rebond” des bandes supérieures et inférieures.

Comment les bandes de Bollinger aident avec l’analyse de tendance

L’indicateur des bandes de Bollinger a été inventé par le célèbre trader et analyste financier John Bollinger au début des années 1980. Il vous aide essentiellement à identifier les éventuels renversements de prix en déterminant les niveaux de surachat et de survente à l’aide de l’écart-type.

Cet indicateur ne nécessite pas une analyse trop poussée pour parvenir à une décision éclairée — les bandes supérieure et inférieure s’élargissent lorsque le marché connaît une forte volatilité et se contractent pendant les périodes de faible volatilité du marché.

Grâce à ces signaux, les traders peuvent mieux suivre les tendances et, fondamentalement, paramétrer leurs entrées plus efficacement et suivre leur ordre de vente stop. Les bandes de Bollinger sont populaires car elles enveloppent le prix du marché et basent également leurs calculs sur le prix. Ainsi, les traders peuvent les utiliser pour décider d’entrer ou non sur le marché à un moment donné.

Pourquoi est-ce si important de mesurer la volatilité du marché

Tout d’abord, les marchés volatils offrent plus d’opportunités de trading que ceux qui ne sont pas très actifs. Plus important encore, la volatilité permet souvent de prédire la direction du marché et constitue une mesure de sa performance.

En 2011, Crestmont Research a mené une étude sur la relation historique entre la volatilité et la performance du marché. Pour son analyse, Cresmont a mesuré la volatilité du S&P 500 en utilisant la fourchette moyenne pour chaque jour. À la fin de l’étude, il a conclu qu’une volatilité plus élevée signale la plus grande probabilité d’un marché à tendance baissière, tandis qu’une volatilité plus faible signale la plus grande probabilité d’un marché haussier.

La relation entre la volatilité et les rendements de marché

Données mensuelles : fourchette quotidienne moyenne de l’indice S&P 500

 Classement de volatilité% d’augmentation du mois% de baisse du moisGains moyensPertes moyennesGains/pertes attendus
Q10-1,0 %70 %30 %2,9 %-1,9 %1,5 %
Q21,0-1,4 %61 %39 %3,0 %-2,1 %1,0 %
Q31,4-1,8 %59 %41 %3,2 %-3,2 %0,6 %
Q41,8-2,6 %41 %59 %5,2 %-5,0 %-0,8 %

Données annuelles (1962-2011) : fourchette quotidienne moyenne de l’indice S&P 500

 Classement de volatilité% d’augmentation du mois% de baisse du moisGains moyensPertes moyennesGains/pertes attendus
Q10-1,1 %91 %8 %15,8 %-1,5 %14,5 %
Q21,0-1,5 %75 %25 %15,7 %-6,0 %10,3 %
Q31,5-1,8 %83 %17 %14,2 %-11,6 %9,9 %
Q41,8-2,7 %38 %62 %17,7 %-19,4 %-5,1 %

(Indice S&P 500 : 1962 – 31 décembre 2011) Source : Crestmont Research

Comme vous pouvez le constater sur le tableau ci-dessus, une faible fourchette de volatilité quotidienne moyenne du S&P 500 (dans le premier quartile) se traduit par des chances plus élevées pour les investisseurs d’enregistrer des gains de 1,5 % par mois et de 14,5 % par an.

En revanche, dans le quatrième quartile, les chances de réaliser un bénéfice sur l’investissement sont plus faibles et enregistrent même des pertes potentielles de -0,8 % pour le mois et de -5,1 % pour l’année.

Les limitations de la volatilité

Gardez à l’esprit que bien que la volatilité puisse être un outil utile, elle présente également un risque d’investissement important, puisqu’elle augmente à la fois vos chances de réaliser des gains et de subir une forte perte. C’est là que les bandes de Bollinger entrent en jeu. En analysant attentivement les trois bandes et le taux de contraction ou d’élargissement entre elles, vous avez de meilleures chances de prédire les points d’entrée et de sortie idéaux du marché.

Mettre en place les bandes de Bollinger sur votre plateforme de trading

Pour utiliser les bandes de Bollinger, vous aurez évidemment besoin d’une plateforme de trading en ligne ou d’un outil d’analyse de trading. Il y en a plusieurs disponibles en ligne. Par exemple, Finamark. ou votre propre plateforme de trading ou de courtage. Voici également une liste des meilleurs courtiers en ligne au monde.

Pour nos besoins, nous utiliserons Finamark et je vous guiderai étape par étape pour mettre en place vos bandes de Bollinger.

1. Ouvrez votre plateforme de trading et connectez-vous si nécessaire.

2. Recherchez un symbole que vous voudriez pouvoir analyser. Nous utilisons celui par défaut sur Finamark.

3. Cliquez sur “Afficher les indicateurs d’options” ou quelque chose de semblable sur votre plateforme de trading.

4. Cliquez sur NOUVELLES COLLECTIONS et tapez “Bandes de Bollinger” dans la barre de recherche s’il y en a une ou recherchez-les dans la liste d’indicateurs.

5. Cliquez sur les paramètres ou une icône ressemblant à une roue dentée à côté de Bandes de Bollinger dans la SECTION # 1 des indicateurs actifs.

6. Paramétrés sur le graphique, les paramètres par défaut pour les bandes de Bollinger ressembleraient à quelque chose comme ça :

Bollinger Bands Default Settings

7. Modifiez un certain nombre d’éléments comme vous le souhaitez, tels que la période, le multiplicateur d’écart-type ou le style et les couleurs.

Par exemple, j’ai changé la couleur de la bande supérieure en vert et celle de la bande inférieure en rouge. Je les ai également rendues solides et légèrement plus épaisses que la valeur par défaut. Une fois que vous avez défini vos paramètres préférés, cliquez sur Enregistrer.

Les paramètres d’indicateur

Les paramètres par défaut consistent en une période de 20 jours pour la MMS et définissent les lignes supérieure et inférieure à (x2) écarts-types. De cette façon, ces bandes peuvent capturer au moins 85 % des données de prix se déplaçant entre elles pour cette période.

La formule standard des bandes de Bollinger utilise une MMS de 20 jours pour la ligne centrale tandis que les deux autres sont calculées sur la base de la volatilité par rapport à la MMS. Vous pouvez toujours modifier ce paramètre en fonction de vos préférences de trading. Par exemple, certains traders préfèrent calculer la MMS sur une période de 10 jours seulement car ils ne considèrent pas que les données antérieures sont aussi pertinentes que les données d’une période plus récente.

Ceci étant dit, si vous êtes novice dans le concept des bandes de Bollinger, il est préférable de s’en tenir aux paramètres par défaut jusqu’à ce que vous maîtrisiez leur interprétation avant de réaliser des variations.

En résumé

L’indicateur des bandes de Bollinger peut vous aider à trouver d’excellents points d’entrée et de sortie du marché. Cependant, comme pour tout outil d’analyse technique, assurez-vous de vous entraîner à utiliser les bandes de Bollinger et de perfectionner vos prédictions avant de vous lancer sur le marché réel.

N’oubliez pas non plus que cet indicateur ne doit pas être le seul outil de votre arsenal de trading ; après avoir pratiqué les bandes de Bollinger pendant un certain temps, apprenez à utiliser un autre outil, tel que le nuage Ichimoku ou, à tout le moins, tenez-vous au courant des différentes configurations graphiques.