Earn2Trade Blog
La bourse des pirates

La bourse des pirates

En 2009, une organisation de pirates s’est constituée à Haradhere, une petite ville côtière de Somalie. Pour les aider à survivre, ils ont créé leur propre bourse des pirates afin que les gens puissent investir dans des activités criminelles. Ils écument les eaux de l’océan Indien et du golfe d’Aden, qui relie l’Europe à l’Asie par la mer Rouge.

Ils se sont organisés en “sociétés”, en commençant par 15 d’entre eux dans la bourse. Depuis, ce chiffre a grimpé à 72. Les compagnies ont gagné des millions. Dernièrement, elles ont demandé environ 4 millions de dollars pour la rançon d’un navire. Bien plus que les 2 à 3 millions qu’elles demandaient avant que les investissements ne décollent. Un article de Reuters cite l’un des chefs de cette opération :

“Les actions sont ouvertes à tous, et tout le monde peut y participer, que ce soit personnellement en mer ou sur terre en fournissant de l’argent, des armes ou des matériaux utiles… nous avons fait de la piraterie une activité communautaire.”

Reuters

Même la ville reçoit une part des rançons pour payer les infrastructures dont elle a désespérément besoin. Le gouvernement n’a pas les ressources nécessaires pour mettre fin à cette situation en raison de la lutte contre les rebelles soutenus par l’Occident. Sans beaucoup d’autres perspectives, de nombreux jeunes hommes sont malheureusement attirés par la vie de pirate.

Une autre des citations choquantes provient d’une jeune femme divorcée ayant fait don d’une partie de sa terre :

“J’attends ma part après avoir fourni un lance-roquettes pour l’opération.” Elle a également ajouté : “Je suis vraiment heureuse et chanceuse. J’ai gagné 75 000 $ en seulement 38 jours depuis que j’ai rejoint la ‘société’.”

Reuters

La bourse des pirates ne constituera probablement pas un remplacement viable du S&P 500. Cependant, il s’agit d’un phénomène intéressant à suivre.