Earn2Trade Blog
Exigences de capital de trading

Quelle somme faut-il pour trader les contrats à terme ?

Comme nous l’avons vu pendant la pandémie de Covid, les marchés peuvent être incroyablement volatils. Cela a attiré de nombreuses personnes vers le trading de contrats à terme, qui sont des dérivés financiers à effet de levier. Comme beaucoup de traders pourront en témoigner, l’effet de levier ne fonctionne que si les marchés évoluent en votre faveur !

Si vous cherchez à ouvrir un compte de trading de contrats à terme, il est important que vous connaissiez le type de contrats à terme disponibles, la structure de prix et le montant nécessaire pour commencer à trader des contrats à terme.

Qu’est-ce qu’un contrat à terme ?

Un contrat à terme est une transaction financière traditionnellement basée sur une matière première, des actifs ou un indice boursier. Avec les contrats à terme, un trader est tenu d’acheter ou de vendre un actif spécifique à un prix prédéterminé à une date donnée.

Le volume du trading de contrats à terme a augmenté de façon spectaculaire ces dernières années, les contrats à terme S&P 500 s’avérant particulièrement populaires. Ce contrat offre une exposition à l’indice S&P 500, un indice couvrant 500 des plus grandes sociétés cotées à la bourse américaine. Plutôt que d’acheter et de vendre des actions de chaque société, vous achetez et vendez simplement les contrats à terme sur indice en fonction de votre stratégie d’investissement. Cependant, afin de trader des contrats à terme, vous devrez détenir ce que nous appelons une « marge » sur votre compte.

Les comptes de trading de contrats à terme et de marge

L’indice S&P 500 est l’actif sous-jacent de certains des contrats à terme les plus tradés au monde. Initialement, il n’y avait qu’un seul contrat à terme sur l’indice S&P 500, qui était évalué à 250 $ x indice S&P 500. Les chiffres suivants vous donneront une idée de l’augmentation de sa valeur au cours des dix dernières années :

DatePoint d’indiceValeur de contrat
Janvier 20121408352 000 $
Janvier 202246621 165 500 $

Il est vite devenu évident que, même tradé sur marge, le contrat à terme original sur le S&P 500 était beaucoup trop cher pour de nombreux acteurs du marché. Par conséquent, nous avons assisté à l’émergence de deux nouveaux contrats à terme :

Bien que l’E-mini S&P 500 soit l’un des contrats à terme les plus tradés, le Micro E-mini S&P 500 attire également l’attention. Comme la marge requise pour trader des contrats à terme est basée sur la valeur de chaque contrat à terme, plus la valeur est faible, plus la marge requise est faible.

Les différents types de marge

Lorsque l’on trade des contrats à terme, il y a trois différents types de marges à connaître. Il s’agit de la marge initiale, de la marge de maintien et de la marge intrajournalière.

La marge initiale

La marge initiale requise pour s’exposer à un contrat à terme individuel est fixée par la bourse. Si vous regardez le contrat à terme E-mini S&P 500, la marge initiale requise prendra en compte la volatilité historique. Plus l’indice est volatil, plus la marge requise à l’ouverture d’une position de trading est élevée. Actuellement, la marge initiale requise par contrat à terme E-mini S&P 500 est de 12 650 $.

La marge de maintien

Après le dépôt de marge initial, tous les regards se tournent vers la marge de maintien, qui permet aux traders de garder leurs positions ouvertes. Dans le cas des contrats à terme E-mini S&P 500, la marge de maintien est de 11 500 $. Qu’est-ce que cela signifie ?

Si la valeur du contrat à terme E-mini S&P 500 sous-jacent baissait de 1500 $, cela réduirait le solde du compte sur marge de l’investisseur à 11 150 $ (12 650 $ – 1500 $). Si le solde passait sous la limite de la marge de maintien de 11 500 $, cela déclencherait un appel de marge. L’investisseur devrait ajouter 1500 $ supplémentaires pour ramener le solde du compte à la marge initiale de 12 650 $.

La marge intrajournalière

Souvent appelée marge du spéculateur sur séance, la marge intrajournalière remplace la marge initiale pour ceux qui cherchent à clôturer leurs positions avant la fin de chaque journée de trading. Il n’y a pas d’obligation légale de marge initiale avec la spéculation sur séance, mais il est évident que les courtiers doivent avoir un certain degré de couverture. Comme le risque de conserver la position entre deux séances est éliminé, la marge requise peut être aussi faible que 500 $ par contrat à terme E-mini S&P 500. Cette marge intrajournalière se compare favorablement à la marge initiale, d’où la popularité croissante de la spéculation sur séance.

Calculer les marges

En raison de la volatilité excessive des marchés à mesure que la pandémie s’aggravait, la marge initiale requise lors du trading de contrats à terme E-mini S&P 500 a effectivement doublé entre janvier et mars. Cela signifiait que les traders de contrats à terme E-mini S&P 500 devaient détenir plus d’argent sur leurs comptes de marge.

Les stratégies de trading

Si nous nous concentrons sur les contrats à terme E-mini S&P 500, il y a plusieurs stratégies d’investissement pour minimiser les pertes et maximiser les gains. Les mouvements sur le contrat à terme E-mini S&P 500 sont mesurés en ticks, avec quatre ticks pour chaque point. Comme chaque point vaut 50 $, chaque tic vaut 12,50 $.

La spéculation sur séance

Quand on cherche à faire de la spéculation sur séance sur les contrats à terme E-mini S&P 500, il y a deux facteurs à prendre en compte :

Les exigences de dépôt

Il n’y a pas de réglementation en tant que telle en ce qui concerne les exigences de dépôt minimales pour ceux qui cherchent à faire de la spéculation sur séance sur des contrats à terme. Par conséquent, il appartient à chaque courtier de déterminer le niveau de dépôt requis. Cela pourrait aller de 1500 $ à peine sur un compte sur marge pour certains courtiers.

Les exigences de marge intrajournalières

Encore une fois, ceux qui cherchent à faire de la spéculation sur séance sur des contrats à terme ne sont pas soumis aux mêmes réglementations que ceux qui prennent des positions entre deux séances. Vous constaterez que certains courtiers en contrats à terme n’exigent qu’une marge de 500 $ pour trader des contrats à terme E-mini S&P 500. En comparaison, une marge initiale de 12 650 $ est requise pour les positions entre deux séances. Cependant, les exigences de dépôt créent un filet de sécurité en cas de pertes dépassant le solde du compte sur marge de 500 $.

Détenir une position entre deux séances

Quand on cherche à trader les contrats à terme E-mini S&P 500 entre deux séances, il y a deux facteurs à prendre en compte :

La marge initiale

La marge initiale sur un contrat à terme E-mini S&P 500 individuel est de 12 650 $, qui sont transférés sur votre compte sur marge. Il n’est pas nécessaire de détenir des fonds en dépôt lorsque vous tradez de cette manière. Cependant, vous devrez avoir des fonds disponibles en cas d’appels de marge futurs.

La marge de maintien

La marge de maintien sur les contrats à terme E-mini S&P 500 est de 11 500 $. Si le solde de votre compte sur marge tombe en dessous de ce niveau, vous serez alors obligé d’ajouter des fonds supplémentaires pour le ramener au chiffre de la marge initiale. Si vous ne le faites pas, votre position sera fermée et vous serez responsable des pertes qui en résulteront.

Lorsque l’on trade sur une période prolongée, la volatilité et l’amplitude des fluctuations ont tendance à être plus importantes. Sur le graphique de cinq jours ci-dessous, le marché a oscillé entre 4600 et 4750, ce qui équivaut à un bénéfice/une perte potentiel(le) de 7500 $ (50 $ x 150 points) par contrat.

Les limites stop-loss

C’est là que les limites stop-loss entrent en jeu, de nombreux traders utilisant l’approche à quatre ticks (perte de 50 $ par contrat) ou à six ticks (perte de 75 $ par contrat). En théorie, l’idée est simple ; faites fonctionner vos positions gagnantes et réduisez vos positions perdantes pour maintenir vos fonds d’investissement. Si vous décidez de trader des contrats à terme, en théorie, vous devriez être en mesure de limiter les pertes tout en maximisant vos bénéfices dans le délai que vous avez choisi.

Le coût de trader des contrats à terme

Le niveau de marge et de dépôt requis pour ouvrir et maintenir des positions d’investissement dépend du type de transactions que vous effectuez. Cependant, des frais supplémentaires par contrat sont à prendre en compte.

La commission par transaction

Ce terme fait référence à la charge par contrat lors de l’achat ou de la vente de contrats à terme. Par exemple, certains courtiers peuvent offrir une échelle mobile avec des commissions par contrat qui diminuent au fur et à mesure que vous tradez des contrats. Cela pourrait aller de 0,10 $ à 0,50 $ par contrat et plus, en fonction du nombre de contrats tradés.

La commission d’opération combinée d’achat et de vente

La commission d’opération combinée d’achat et de vente est une commission unique qui prend en compte à la fois l’ouverture et la clôture d’un contrat à terme. Là encore, pour les traders relativement importants, la commission d’opération combinée d’achat et de vente par contrat peut être extrêmement compétitive.

Les autres coûts à prendre en compte

Afin de créer un avantage concurrentiel, de nombreux courtiers ignorent initialement d’autres frais tels que les frais réglementaires, les frais de transaction et les frais de change lorsqu’ils citent les frais de trading. Il est important de les prendre en compte dans vos calculs car ils peuvent représenter une somme importante pour les traders ordinaires.

Additionner les coûts

En théorie, vous pourriez ouvrir un compte sur marge chez un courtier en contrats à terme avec un dépôt de 1500 $ seulement. Cependant, démarrer avec un si petit montant pourrait ne pas être viable dans la pratique. Voici quelques exemples de marges intrajournalières actuelles sur quelques-uns des actifs les plus populaires :

  • Contrats à terme E-Mini S&P 500 : 500 $
  • Contrats à terme E-Mini Dow Jones : 500 $
  • Contrats à terme sur l’or COMEX 100 : 1 000 $
  • Contrats à terme sur le pétrole brut : 2 000 $

Même si vous ne tradiez que des contrats à terme sur indices, vous risqueriez tout de même de 30 à 60 % de votre solde total sur chaque transaction. Et ce, sans même tenir compte des commissions. Les traders s’y connaissant ne recommandent généralement pas de risquer plus de 10 %, 5 % ou, dans certains cas, 2 % de votre solde total sur une seule transaction. Un trader devrait disposer d’un compte de départ d’au moins 5 000 à 10 000 $ pour pouvoir effectuer ces transactions, rien que pour trader avec des marges intrajournalières. Bien que cela puisse sembler élevé, il y a une alternative.

Avez-vous essayé le Trader Career Path ?

Ici, sur Earn2Trade, nous offrons aux individus la possibilité de devenir un trader financé via notre Trader Career Path. La partie évaluation du programme vous permet de commencer à trader des contrats à terme sur un compte virtuel avec un solde de 25 000 $. Les traders qui réussissent l’évaluation sont financés pour le même montant. Ils pourront également mettre à niveau leurs comptes de trading financés, jusqu’à 200 000 $, lorsqu’ils retireront leurs fonds. Prouvez vos compétences sur une période minimale de 15 jours de trading et obtenez un financement de trader en temps réel de la part de notre partenaire, une société de prop trading.