Earn2Trade Blog
L’indicateur Chaikin Money Flow

L’indicateur Chaikin Money Flow et son fonctionnement

Le Chaikin Money Flow (CMF) est un indicateur qui mesure la pression d’achat (accumulation) par rapport à la pression de vente (distribution) d’un titre sur une période donnée. 

Souvent comparé à d’autres indicateurs techniques, tels que l’On Balance Volume (OBV) et le Money Flow Index (MFI), le Chaikin Money Flow est un oscillateur populaire pondéré par le volume.

Dans cet article, nous examinons les meilleures façons d’utiliser le Chaikin Money Flow, nous explorons les stratégies basées sur cet indicateur et nous énumérons ses avantages et ses inconvénients. Nous comparerons également le CMF à des indicateurs similaires tels que l’OBV et le MFI.

Qu’est-ce que l’indicateur Chaikin Money Flow ?

Le CMF repose sur l’idée que plus le cours de clôture est proche du sommet d’un titre, plus la pression d’achat est forte (davantage d’accumulation s’est produite). Au contraire, plus le cours de clôture est proche du creux, plus la distribution est forte.

Cela dit, la valeur du CMF sera positive si le prix du titre atteint constamment de nouveaux sommets au-dessus du point médian de la barre lorsque le volume augmente. En revanche, l’indicateur deviendra négatif si le prix du titre clôture constamment en dessous du point médian de la barre lorsque le volume augmente.

Développé par l’analyste boursier Mark Chaikin, le CMF est similaire à l’indicateur MACD (Moving Average Convergence Divergence-convergence et divergence des moyennes mobiles), qui est plus populaire parmi les investisseurs et les analystes. Le CMF est similaire à la MACD car il utilise deux moyennes mobiles individuelles pondérées exponentiellement (MME) pour mesurer le momentum.

Le CMF analyse la différence entre une MME de 3 jours et la MME de 10 jours de la ligne d’accumulation/distribution, qui est en fait un indicateur distinct créé par Chaikin pour mesurer les entrées d’argent et la façon dont elles impactent les prix des titres.

Sur un graphique, l’indicateur Chaikin Money Flow peut être évalué entre +100 et -100. Les zones comprises entre 0 et 100 représentent l’accumulation, tandis que celles inférieures à 0 représentent la distribution.

Les situations où l’indicateur se situe au-dessus ou en dessous de 0 pendant une période de 6 à 9 mois (connues sous le nom de persistance des flux monétaires) peuvent être des signes de pressions d’achat ou de vente significatives par de grandes institutions. De telles situations ont un impact beaucoup plus prononcé sur l’action des prix.

Comment utiliser l’indicateur Chaikin Money Flow ?

L’indicateur Chaikin Money Flow vise à identifier les titres dont les fluctuations de prix sont durables, sur la base des modèles de prix et de volume. Le CMF donne aux investisseurs une indication de la force de la fluctuation du titre et du fait qu’elle s’est produite dans un volume élevé ou faible.

Par conséquent, la pression d’achat ou l’accumulation est illustrée par des titres qui ont clôturé à des niveaux élevés sur un volume important. À l’inverse, la distribution est représentée par des titres dont le prix de clôture est faible et le volume élevé.

Lorsqu’ils sont à la recherche d’opportunités d’achat attrayantes, les investisseurs recherchent des titres présentant une forte persistance des flux monétaires. Bien que les investisseurs ne devraient pas ignorer d’emblée les titres dont le CMF est inférieur à 0, il est conseillé de donner la priorité aux instruments présentant une forte persistance des flux monétaires.

chaikin-finamark
Source : Finamark

La stratégie de l’indicateur Chaikin Money Flow

Les investisseurs utilisent également le CMF pour confirmer la rupture du cours. Par exemple, si le prix d’un titre dépasse la ligne de résistance, les investisseurs attendent que la valeur CMF dépasse 0 pour confirmer la direction de la rupture. Et vice-versa.

Le CMF envoie un signal de vente si le cours d’un titre atteint un sommet supérieur dans des régions surachetées. Si l’indicateur tombe sur un sommet inférieur, il signale un mouvement baissier.

De même, si l’action des prix atteint un creux inférieur dans des zones survendues et que le CMF diverge avec un creux supérieur et commence à grimper, cela est considéré comme un signal d’achat. Lorsque le prix du titre et le CMF progressent dans des directions opposées, cela indique un possible renversement de tendance.

Par exemple, si le prix atteint un nouveau creux et que le CMF ne suit pas, nous avons une divergence haussière – le début d’une tendance haussière potentielle. Une divergence baissière, en revanche, se produit lorsque le prix atteint un nouveau sommet tandis que le CMF reste en place, voire diminue.

Le CMF forme également des croisements lorsque l’indicateur croise la ligne 0, ce qui suggère un renversement de tendance. Les croisements haussiers apparaissent lorsque le CMF croise la ligne 0 par en dessous et que le cours du titre continue à augmenter. En revanche, des croisements baissiers se produisent lorsque le CMF croise la ligne 0 par le haut et que le prix continue de baisser.

Dans certaines situations, les croisements peuvent envoyer de faux signaux. Cela se produit lorsque le CMF franchit à peine la ligne 0 et se replie ensuite. Pour remédier à ce problème, certains investisseurs préfèrent attendre que le CMF passe au moins 5 points au-dessus de la ligne 0 avant d’agir.

Bien que de nombreux investisseurs trouvent le CMF utile pour élaborer leur stratégie d’investissement, il est rarement utilisé en tant qu’indicateur autonome.

Le Chaikin Money Flow contre l’OBV

Le CMF est souvent comparé à d’autres indicateurs utilisés pour surveiller les flux monétaires et le momentum, tels que l’On Balance Volume (OBV) et le Money Flow Index (MFI). L’OBV est un indicateur de momentum qui utilise le volume pour prévoir les fluctuations de prix.

Le concept de l’OBV repose sur l’impact des investisseurs institutionnels et des investisseurs de détail sur le volume de trading et les prix du marché.

L’OBV suit généralement la trajectoire du titre, et lorsqu’une divergence positive ou négative se produit, il sert généralement de signal pour inciter les investisseurs à agir. L’OBV et le CMF diffèrent dans le sens où les premières mesures sont basées sur la différence des prix de clôture sur plusieurs jours, tandis que les secondes sont basées sur le prix de clôture de chaque jour de trading.

Il est important de mentionner que l’OBV peut souvent produire de faux signaux. Cela est dû au fait que l’OBV est un indicateur avancé, ce qui signifie qu’il fournit des prédictions, mais qu’il n’offre pas beaucoup d’informations sur ce qui s’est réellement passé en termes de signaux qu’il envoie.

Le Chaikin Money Flow contre le Money Flow Index

Un autre indicateur souvent comparé à l’oscillateur CMF est le Money Flow Index (MFI). En termes simples, le MFI est un indicateur de momentum qui évalue le flux d’argent entrant et sortant d’un titre.

Cependant, le Money Flow Index est très différent du CMF car il utilise le volume et l’action récente des prix pour mesurer le momentum.

Par de nombreux aspects, il ressemble au Relative Strength Index (RSI). Normalement, les niveaux clés à observer sur le MFI sont 80 et 20. Si l’indice est supérieur à 80, cela indique généralement que le marché est suracheté, et qu’une baisse est à prévoir. À l’inverse, si le MFI tombe en dessous de 20, cela indique que le marché est survendu et qu’un rebond est probable. Cela dit, les signaux d’achat et de vente ne sont générés que lorsque le Money Flow Index dépasse 80 ou tombe en dessous de 20.

Les avantages et inconvénients de l’indicateur CMF

Comme tout autre indicateur technique, le CMF a aussi ses avantages et ses inconvénients que les investisseurs devraient connaître.

L’un de ses principaux avantages est qu’il aide les investisseurs à confirmer la force d’une tendance et sa direction de rupture. En outre, les traders peuvent clairement voir la divergence entre le cours du titre et le CMF, ce qui leur permet de planifier leurs actions d’entrée et de sortie.

Étant donné qu’il s’agit d’un oscillateur momentum, le CMF est plus efficace sur les marchés en tendance, où il permet aux traders de mesurer la force et la direction d’une tendance. Lorsque la force d’une tendance s’estompe, cette perte est reflétée par le CMF sous forme de divergence, ce qui suggère qu’un renversement de tendance est imminent.

Parmi ses principaux inconvénients figure le risque de générer de faux signaux. Comme de nombreux autres indicateurs, le CMF peut occasionnellement générer de faux signaux, en particulier si les prix sont volatils.

En outre, comme il s’agit d’un indicateur retardé qui suit le prix d’un titre, il est parfois difficile de chronométrer parfaitement les entrées et les sorties avec le CMF. Comme tout autre indicateur, le Chaikin Money Flow s’utilise mieux en conjonction avec d’autres indicateurs techniques.

Conclusion

Le Chaikin Money Flow est un indicateur de momentum pondéré par le volume. Développé par Marc Chaikin au début des années 1980, le CMF vise à mieux comprendre l’équilibre entre l’accumulation (pression d’achat) et la distribution (pression de vente). Lorsque l’on applique le CMF sur un graphique, les zones supérieures à 0 représentent une pression d’achat nette, tandis que les relevés inférieurs à 0 indiquent une pression de vente nette.