Earn2Trade Blog
comment ouvrir un compte de courtage

Comment ouvrir un compte de courtage & comment choisir le bon courtier

Il y a quelques années, l’ouverture d’un compte de courtage n’était accessible qu’aux grands acteurs boursiers. La liste comprenait les entreprises, les membres de HNW ou ceux qui pouvaient se conformer aux seuils minimums élevés des comptes et aux commissions élevées. Mais aujourd’hui, les choses sont bien différentes. La concurrence entre les sociétés de courtage est plus forte que jamais. Cela conduit naturellement à des options plus abordables et plus pratiques parmi lesquelles vous pouvez choisir. Aujourd’hui, vous pouvez ouvrir un compte auprès d’un courtier pour trader des contrats à terme, des actions, des obligations, des FNB, voire sans commission.

L’ouverture d’un compte de courtage vous permet de trader en toute indépendance et sur la brèche divers actifs allant des actions et des obligations aux fonds communs de placement et aux FNB. Consultez notre guide complet pour savoir comment choisir le courtier en bourse idéal pour vos besoins. Vous y découvrirez les différents types de comptes de courtage et les facteurs à prendre en compte pour en choisir un. Enfin, nous comparerons les sociétés de courtage pour vous aider à trouver le meilleur courtier en contrats à terme avec lequel ouvrir un compte.

Qu’est-ce qu’un compte de courtage ?

Un compte de courtage est un arrangement entre un investisseur et un fournisseur de services de courtage, sur lequel le titulaire du compte est autorisé à déposer de l’argent et autorise le courtier à placer et à traiter des transactions en son nom.

La société de courtage sert uniquement d’intermédiaire pour le traitement des transactions. Pendant ce temps-là, le client a la responsabilité de poster et gérer les ordres, et tous les actifs restent sa propriété exclusive. Le propriétaire peut acheter et vendre des investissements à tout moment.

Selon la juridiction, les bénéfices/pertes enregistrés par le propriétaire du compte de courtage peuvent être considérés comme imposables. Aux États-Unis, tous les gains en capital doivent être déclarés comme revenu imposable. C’est pourquoi on entend souvent dire que les comptes de courtage sont des « comptes imposables ».

Les comptes de courtage offrent à leurs détenteurs l’opportunité de trader divers instruments financiers dont les actions, obligations, fonds communs de placement, contrats à termes, FNB, etc.

Les particuliers et les entreprises peuvent ouvrir des comptes de courtage. Selon le type de compte et les politiques du prestataire de services, il peut y avoir différentes exigences et limites de compte auxquelles vous devez vous conformer.

Vous pourriez aussi apprécier :

Les types de comptes

Selon le portail Investor.gov de la SEC, les comptes de courtage sont divisés en deux groupes. Il s’agit des comptes au comptant (où vous payez le montant total des investissements achetés) et des comptes sur marge (où la société de courtage vous prête de l’argent pour acheter au-dessus de vos moyens).

En outre, vous pouvez également les différencier en fonction du type de service et de son fournisseur. Dans la suite de cette section, nous nous concentrerons sur cette différenciation des comptes de courtage.

De ce point de vue, vous pouvez choisir entre deux types principaux. Il s’agit des comptes de courtage de plein exercice et des comptes de courtage à escompte.

La différence se situe généralement au niveau des commissions et des frais, des seuils minimums de compte, des limites de trading sur marge, des caractéristiques prises en charge, de la vitesse d’exécution, des actifs tradés, des conseils d’investissement ou des outils d’analyse présentés, etc.

Pour poursuivre, vérifions les types de comptes de courtage les plus populaires et comment ils diffèrent les uns des autres :

Les comptes de courtage de plein exercice

Comme leur nom l’indique, les comptes de courtage de plein exercice constituent un ensemble complet. Ils conviennent aux investisseurs recherchant des conseils et un soutien professionnels de la part d’un conseiller financier personnel. Naturellement, en raison du service de gestion financière professionnelle complet ou partiel inclus, ces comptes se situent dans le haut de la fourchette de prix.

Les comptes de courtage de plein exercice se déclinent en différents modèles de tarification. Ils peuvent vous facturer des frais de conseil (un pourcentage des actifs sous gestion) ou des commissions.

Parmi les fournisseurs de comptes de courtage de plein exercice les plus populaires figurent les banques populaires, dont Morgan Stanley, UBS, Merill Lynch, etc.

Outre les grandes banques, il existe également des sociétés de conseil financier spécialisées qui offrent de tels services.

Les comptes de courtage à escompte

La popularité des prestataires de services de courtage à escompte augmente de jour en jour. Des sociétés comme Charles Schwab, E-Trade, Fidelity, Vanguard, et récemment et surtout Robinhood, connaissent un boom exponentiel du nombre de leurs clients.

La différence entre les comptes de courtage à escompte et les comptes de courtage de plein exercice est qu’ils constituent un choix flexible pour les investisseurs autonomes. La plupart des prestataires de services offrent des avantages similaires. Par exemple, des investissements sans commission, des exigences minimales de compte faibles ou inexistantes, l’ouverture de compte en ligne, etc. En gros, tout ce qui est essentiel, à part l’assistance professionnelle.

Les comptes de courtage à escompte représentent le choix d’investissement à faible coût parfait aussi bien pour les débutants que pour les professionnels.

Les comptes de courtage avec robots-conseillers

La numérisation du secteur financier a ouvert la voie à l’essor des robots-conseillers. Ce type de compte de courtage vous offre la possibilité de profiter des services d’un conseiller financier professionnel automatisé pour gérer vos investissements.

Des entreprises comme Betterment et Wealthfront vous permettent d’optimiser vos performances en remplissant un questionnaire sur votre tolérance au risque et vos objectifs d’investissement. Ensuite, le logiciel crée un portefeuille de FNB (dans la plupart des cas) adapté à vos préférences et à vos objectifs.

Les facteurs principaux à prendre en compte

Lorsque vous choisissez le type de compte de courtage et le prestataire de services, il y a plusieurs éléments essentiels que vous devriez privilégier :

Le type de gestion correspondant à vos besoins

Votre point de départ devrait être la manière dont votre compte est géré. Vous voulez être responsable ou vous préférez une gestion professionnelle active ? Ou peut-être une gestion automatisée dans l’espoir d’obtenir le meilleur des deux mondes ?

Chacune de ces options a ses avantages et ses inconvénients. Si vous êtes un investisseur autonome et que vous voulez vous amuser, choisissez une société de courtage à escompte. Mais si vous n’avez pas les compétences requises mais que vous pouvez vous permettre des services de gestion professionnels, optez pour un conseiller financier et un compte de courtage de plein exercice. Si vous voulez vous contenter d’observer pendant que vos investissements sont gérés automatiquement et à moindre coût, essayez un robot-conseiller.

Les coûts

Si vous disposez d’un budget limité, les comptes de courtage de plein exercice ne sont pas une option car ils sont généralement soumis à des exigences initiales élevées.

Envisagez également la fréquence à laquelle vous prévoyez de réaliser des transactions. Plus vous réaliserez de transactions, plus vous devrez payer de commissions. Dans ce cas, un compte de courtage à escompte est la meilleure option car il offre une grande variété d’instruments sans commission et ne comporte souvent pas de frais mensuels.

Les actifs soutenus et les services additionnels

N’oubliez pas que tous les prestataires de services ne soutiennent pas le trading des contrats à terme ou des obligations, par exemple. Assurez-vous de vérifier quels actifs ils soutiennent et comparez les offres de tous les prestataires de services.

Envisagez également les fonctionnalités prises en charge. Il peut s’agir d’outils analytiques, de fonctionnalités de la plateforme de trading, d’un support, d’un flux d’informations, de données de trading en temps réel et d’autres éléments similaires pouvant être importants pour votre stratégie de trading.

En règle générale, toutes choses égales par ailleurs, choisissez toujours le type de prestataire/compte prenant en charge un plus grand nombre d’actifs ou plus de fonctionnalités. Vous ne savez jamais comment votre stratégie de trading va évoluer dans le temps.

Qu’est-ce qu’un relevé de courtage ?

Les relevés de courtage sont émis par le prestataire de services de courtage et sont destinés à résumer l’activité et les performances de votre compte pour une période donnée.

La plupart des prestataires de services de courtage émettent des relevés sur une base mensuelle ou trimestrielle. Le relevé de courtage donne un aperçu des transactions passées et de la valeur actuelle de votre compte. Il indique notamment le nombre d’instruments que vous avez vendus/achetés au cours de la période observée, la répartition actuelle de votre portefeuille, le montant des frais qui vous ont été facturés, etc.

Le relevé de courtage va même jusqu’à détailler chaque instrument de votre portefeuille. Par exemple, pour les actions, il peut indiquer les revenus produits par les investissements, y compris les intérêts, les dividendes et la distribution des plus-values.

En fonction de la société de courtage, les relevés peuvent être envoyés par la poste ou par email.

Les relevés de compte de courtage sont nécessaires car ils peuvent vous aider à rester sur la bonne voie et à mesurer où vous en êtes dans le processus de réalisation de vos objectifs.

Comment lire un relevé de courtage

Lire un relevé de courtage n’est peut-être pas l’occupation la plus excitante mais c’est une occupation nécessaire.

Lorsque vous regarderez votre relevé de courtage pour la première fois, vous ne saurez probablement pas comment interpréter toutes les informations qu’il contient. Cependant, une fois que vous l’aurez lu, tout deviendra beaucoup plus facile.

Voici les sections incluses dans la plupart des relevés de courtage :

Les informations de compte

Cette section présente les fondamentaux : vos noms, la période couverte par le relevé, le numéro de compte, etc. Vous y trouverez également des coordonnées que vous pouvez utiliser pour signaler tout changement de compte.

Le résumé de compte

Vous trouverez ici un résumé de vos performances, y compris les gains et pertes réalisés et non réalisés. Vous obtiendrez également un aperçu de la valeur actuelle de votre portefeuille.

Les détails du portefeuille

Dans cette section, vous trouverez un aperçu détaillé de la répartition de votre portefeuille, y compris tous les actifs et leur performance (revenus estimés, rendement, notations, etc.). Vous pouvez utiliser la section de détail du portefeuille pour déterminer si vous devez apporter des modifications à la répartition actuelle, si votre stratégie est conforme à vos objectifs, quels sont les éléments sous-performants et les éléments surperformants de votre portefeuille, etc.

Le résumé des revenus

Bien entendu, vous devriez probablement être conscient de vos résultats de revenus d’ici l’émission officielle de votre relevé de compte de courtage. Cependant, il est toujours utile de l’observer sous un format résumé.

Cette section vous aide à analyser la performance de votre portefeuille au niveau de chaque actif, non seulement pour une période spécifique, mais aussi d’une année sur l’autre.

L’activité quotidienne

L’activité quotidienne devrait inclure toutes les transactions que vous avez effectuées pendant la période observée. En cas de divergences (c’est-à-dire s’il y a des transactions pour lesquelles vous n’avez pas reçu de confirmation auparavant), veillez à les signaler à votre prestataire de services de courtage.

L’accès aux dossiers

Comme tout document officiel, le relevé de courtage comporte également une section d’accès aux dossiers. Vous y trouverez des informations juridiques concernant les sanctions, les avertissements, les informations sur les frais, etc.

Il convient de mentionner que le contenu du relevé de courtage peut légèrement varier en fonction du fournisseur de service.

Pour en savoir plus sur la manière de lire un relevé de courtage, assurez-vous de consulter la liste officielle des conseils de la Securities Industry and Financial Markets Association.

Comment choisir une maison de courtage ?

La vérité est qu’il n’existe pas de règles universelles auxquelles vous devriez adhérer. La raison en est que les différents investisseurs ont des besoins différents. C’est pourquoi, avant de choisir un prestataire de services de courtage, l’essentiel est de déterminer ce qui semble être la caractéristique la plus importante pour vous et de fonder vos recherches sur les éléments qui comptent le plus.

  • Lorsque de faibles commissions et des comptes minimums sont essentiels, optez pour une société de courtage à escompte.
  • Si vous souhaitez une procédure rapide et pratique, faites appel à un courtier ayant fait ses preuves en matière de service en ligne à ses clients – via une plateforme, une application mobile, une assistance utile, etc.
  • Si vous voulez avoir accès à une large variété d’instruments, tournez-vous vers certains leaders du marché.
  • Pour les gros investisseurs, recherchez des sociétés de courtage de plein exercice qui vous aideront à gérer activement vos investissements.
  • Si vous avez besoin de conseils professionnels en matière d’investissement et que vous pouvez vous permettre de dépenser un peu plus, faites appel à un courtier ayant un modèle commercial plus pratique.

La vérité est que le secteur est si développé qu’il existe une solution adaptée aux besoins de tous types d’investisseurs.

L’étape suivante

Une fois que vous avez identifié ce que vous appréciez le plus chez votre fournisseur de services, examinez de près les principaux fournisseurs de solutions dans ce créneau et comparez leurs offres. N’oubliez pas que, souvent, même la solution la plus simple peut ne pas répondre à tous vos critères. En d’autres termes, prenez toujours votre temps pour faire des recherches appropriées.

Avant tout, l’une des choses les plus importantes à rechercher est la réputation des maisons de courtage. Elle est souvent négligée mais on ne la soulignera jamais assez. Assurez-vous de vous adresser à des prestataires de services agréés ayant une réputation claire et une politique transparente. Des actions telles que demander l’avis des utilisateurs existants, consulter Trustpilot, parcourir les forums dédiés et rechercher des récompenses et des reconnaissances officielles vous aideront à trouver une société de courtage fiable et réputée.

La comparaison des maisons de courtage en ligne

Il existe de nombreuses sources où vous pouvez découvrir comment les différents prestataires de services de courtage se comparent les uns aux autres. Des sites indépendants et des portails financiers aux sociétés de courtage elles-mêmes et aux leaders du secteur comme le Nasdaq. Il existe des tonnes de listes et de classements que vous pouvez consulter. Toutefois, au final, tout dépend de vos objectifs et des caractéristiques que vous appréciez le plus dans une société de courtage.

Vous trouverez ci-dessous un tableau de comparaison avec un résumé des offres des prestataires de services de courtage les plus connus :

 FidelityTD AmeritradeSchwabE*Trade
Dépôt minimum0 $0 $0 $0 $
Frais de trading d’actions0 $0 $0 $0 $
Frais de trading de fonds communs49,95 $49,99 $49,95 $19,99 $
FNB sans frais de commission OuiOuiOuiOui
Services de conseillerOuiOuiOuiNon
Frais de transactions avec assistance de courtier32,95 $44,99 $25,00 $25,00 $
Assistant IAOuiOuiNonNon
Plateforme de bureauOuiOuiOuiNon
Plateforme webOuiOuiOuiOui
App de trading mobileOuiOuiOuiOui
Journal de transactionsOuiOuiOuiNon
Plateforme de tradingActive Trader ProthinkorswimStreetSmart EdgePower E*Trade

Bien sûr, les courtiers listés ne représentent qu’une fraction des options disponibles sur le marché. Vous pouvez utiliser certains des outils de comparaison disponibles sur le web pour filtrer les maisons de courtage proposant les meilleures offres, en fonction de vos préférences.

Comment trouver le meilleur courtier en contrats à terme

En ce qui concerne les courtiers en contrats à terme, les choses sont tout à fait différentes. La plupart des maisons de courtage limitent exclusivement les avantages tels que les frais de commission peu élevés et l’absence de seuil minimum de compte au trading sur actions et sur FNB.

La majorité des courtiers en bourse ne soutiennent même pas le trading de contrats à terme, il est donc naturel de dire que vous aurez moins d’options à choisir ici. Toutefois, des leaders du secteur comme Fidelity, Charles Schwab et TD Ameritrade proposent tous du trading de contrat à terme, de sorte que vous n’avez pas à craindre de ne pas être bien servi.

Lorsqu’ils recherchent un courtier en contrats à terme, la plupart des traders commencent par trouver lequel offre les frais les plus bas. Nous disons les plus bas parce que, dans le domaine du trading de contrats à terme, le trading sans commission est rare, voire inexistant.

Toutefois, les coûts ne sont pas l’élément le plus important. Il y a plusieurs autres éléments auxquels vous devriez prêter attention lorsque vous recherchez le meilleur courtier en contrats à terme :

  • Le seuil de compte minimum
  • Si vous devriez oui ou non chercher à trader des contrats à terme
  • Les méthodes de financement disponibles
  • Les devis en temps réel
  • Une assistance client rapide et adéquate
  • La plateforme et les fonctionnalités
  • Le nombre d’instruments soutenus
  • Les exigences de marge

Une fois de plus, accordez davantage d’importance aux facteurs qui vous importent le plus.

Le compte de courtage contre le compte de retraite individuel

De nombreuses personnes se demandent s’il vaut mieux ouvrir un compte de courtage ou un compte de retraite individuel (Individual Retirement Account-IRA). La réponse courte est que cela dépend du but poursuivi :

  • Ouvrez un compte de courtage si vous : souhaitez obtenir une croissance à court terme en réalisant des investissements, même s’ils sont imposés.
  • Ouvrez un IRA si vous : souhaitez économiser pour la retraite et bénéficier de réductions fiscales.

Autres différences

Une autre différence importante est le montant des impôts que vous paierez, et le moment où ils devraient être plus élevés. Le choix d’un compte de courtage ou d’un type d’IRA spécifique dépend également de la tranche d’imposition dans laquelle vous vous trouvez au début de votre carrière et juste avant la retraite, ainsi que de la manière dont votre charge fiscale est censée évoluer au fur et à mesure que vous passez d’un niveau à l’autre.

C’est pourquoi la vérité est qu’il n’y a pas de réponse unique ici. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte et d’innombrables variables pouvant influencer le choix que vous faites. Il s’agit notamment du type de compte de courtage, du type de compte IRA, des frais, de votre âge, de la tranche d’imposition, etc.

Pour savoir si un compte de courtage ou un IRA est le meilleur choix pour vos besoins individuels, la meilleure chose à faire est d’envisager les deux scénarios en utilisant un logiciel de planification financière en ligne ou de consulter un professionnel.

Gardez à l’esprit que la réponse peut ne pas être l’un ou l’autre mais qu’il est souvent conseillé de profiter des deux. De nombreux investisseurs combinent les avantages des comptes de courtage imposables avec une contribution active aux IRA pour s’assurer une retraite confortable.

Comment ouvrir un compte de courtage ?

Après avoir déterminé l’offre de la société de courtage répondant le mieux à vos besoins, la prochaine étape logique consiste à y ouvrir un compte.

Bien que la procédure puisse varier en fonction de la politique de l’entreprise et de la juridiction, dans la plupart des cas, les étapes que vous suivrez sont assez similaires.

La première étape

Tout d’abord, vous devrez vous inscrire et fournir des informations personnelles (noms, adresse, téléphone, actifs et valeur nette, numéro de sécurité sociale, numéro d’identification de l’employeur, etc. – toutes ces informations ne sont pas forcément nécessaires tandis que certaines dépendent également de la juridiction). La procédure est ici similaire à celle qui s’applique à l’ouverture d’un compte bancaire.

Vous devrez confirmer ces informations d’une manière ou d’une autre. Dans la plupart des cas, vous devrez passer par une procédure de connaissance de la clientèle et de vérification d’identité.

La deuxième étape

Ensuite, vous serez invité à remplir un questionnaire. Le but est d’aider le courtier à en savoir plus sur votre tolérance au risque, vos objectifs d’investissement (préservation du capital, croissance, spéculation, etc.), le niveau de vos connaissances financières, votre horizon temporel et autres objectifs. Le courtier crée ensuite quelque chose semblable à un profil d’investisseur. Ainsi, il peut identifier votre tolérance au risque et fonder ses conseils d’investissement sur celle-ci (si nécessaire).

L’étape finale

La dernière étape consiste à approvisionner votre compte. Selon votre type de compte et la politique du courtier, vous pouvez choisir parmi différentes options. Dans la plupart des cas, cependant, vous pourrez approvisionner votre compte par virement bancaire, par transfert électronique de fonds, par chèque, etc. Selon la méthode que vous choisissez, vous devrez peut-être attendre quelques jours (généralement pas plus d’une semaine) avant que l’argent ne soit transféré sur votre compte.

Après avoir fait tout cela, vous pourrez placer votre première transaction.

Choses à savoir avant l’ouverture

Avant d’ouvrir un compte, nous devrions souligner qu’il est essentiel que vous vous concentriez sur les dernières recherches concernant la réputation du prestataire de services. Concentrez-vous exclusivement sur la transparence et la crédibilité de la société de courtage.

Ces dernières années, de nombreuses sociétés de courtage ont été prises sur le fait en train de vendre le flux d’ordres de leurs utilisateurs à des sociétés de trading à haute fréquence et à des teneurs de marché, ce qui leur a valu une amende. Bien que cela ne soit pas un problème important pour les petits traders, il est toujours préférable de savoir que votre fournisseur de services de courtage agit au mieux de vos intérêts.

Il est essentiel que les traders en contrats à terme gardent à l’esprit que certains courtiers ont des politiques strictes, et qu’ils pourraient être tenus de faire une demande et d’obtenir un agrément avant d’être autorisés à trader.

Enfin, avant de commencer à trader, assurez-vous de prendre le temps de mettre en place et de tester les plateformes du fournisseur de services avec de l’argent papier. La plupart des grandes sociétés de courtage proposent des comptes de démo, alors profitez-en et testez chaque plateforme (version bureau, web et mobile) avant de commencer avec de l’argent réel.

Conclusion sur les comptes de courtage

Pour conclure, nous pouvons honnêtement admettre qu’aujourd’hui, nous sommes gâtés en termes d’options lorsqu’il s’agit de prestataires de services de courtage. Par conséquent, non seulement nous pouvons choisir parmi tous les types de courtiers à escompte avec des plateformes avancées et des fonctionnalités pratiques, nous pouvons également tirer profit du trading d’une variété d’instruments. Des actions et des obligations aux contrats à terme, en passant par les FNB, les fonds communs de placement et même les cryptomonnaies – aujourd’hui, vous pouvez trader le monde entier depuis votre smartphone.

En raison de la concurrence en évolution constante dans la niche, le trading est pratiquement devenu gratuit. Le gagnant principal de tout cela, c’est vous le trader.