Earn2Trade Blog
Commodity Channel Index (CCI)

Le Commodity Channel Index (CCI) – Comment utiliser l’indicateur CCI

Nous sommes tous conscients que chaque classe d’actifs a ses propres spécifications en termes de fondamentaux, de risques associés et de caractéristiques de trading. Cependant, saviez-vous qu’il existe même des indicateurs techniques de trading dont le but explicite est de faciliter le trading de certains types d’instruments financiers ? Dans ce guide, nous allons nous plonger dans le Commodity Channel Index. Notre objectif est de découvrir comment l’interpréter et repérer les signaux de surachat et de survente ainsi que les tendances émergentes. Nous passerons en revue les meilleures pratiques en utilisant l’indicateur CCI et révélerons les meilleurs types de signaux qu’il peut générer. Mettons-nous au travail !

Qu’est-ce que le Commodity Channel Index (CCI) ?

Le Commodity Channel Index est un oscillateur de momentum aidant à déterminer quand l’actif tradé atteint un état de surachat ou de survente. Les traders l’utilisent également pour mieux évaluer la direction et la force d’une tendance ainsi que pour repérer les renversements et les extrêmes.

L’indicateur CCI a été développé par l’analyste technique et mathématicien Donald Lambert. Il l’a introduit dans le magazine Commodities en 1980.

Comme son nom le suggère, le concept initial de l’indicateur était d’accroître l’efficacité du trading sur le marché des matières premières. Il y est parvenu en atténuant les problèmes de calendrier liés à l’entrée sur les marchés cycliques et saisonniers. À l’époque, il s’agissait d’un problème important pour les traders techniques. En effet, ils avaient du mal à prévoir correctement les changements saisonniers du marché et à prendre en compte les événements cycliques entraînant des fluctuations de prix.

Grâce à son efficacité, l’indicateur CCI est devenu au fil du temps un outil de prédilection pour les traders d’actions et de Forex. La plupart utilisent l’indicateur pour déterminer leurs points d’entrée et de sortie, quand rejoindre une transaction ou quand l’éviter, et s’ils doivent oui ou non ajouter à une position existante, etc.

Le CCI aide les traders à accomplir cela en comparant les fluctuations de prix en cours dans l’instrument tradé avec les évolutions de prix historiques.

Commodity Channel Index (CCI) on Finamark
Source : Finamarksys

Sur le graphique, l’indicateur est tracé sous la forme d’une ligne au sein d’un encadré, fluctuant entre -100 et +100.

Vous pourriez aussi apprécier :

La formule et le calcul du Commodity Channel Index

La formule pour l’indicateur CCI est :

Où le prix typique (Typical Price) est :

P représente le nombre de périodes et MA (MM) désigne la moyenne mobile.

Moyenne mobile :

Écart moyen :

Toutes ces formules et variables peuvent sembler un peu déroutantes et compliquées mais en fait vous n’avez pas besoin de les mémoriser. Heureusement, vous n’avez pas besoin de calculer le CCI à la main.

Tout ce que vous avez à faire est de comprendre la logique derrière l’indicateur pour comprendre comment il fonctionne et comment il peut vous aider pendant le trading.

La théorie derrière le CCI, étape par étape

  1. Définissez les périodes que vous voulez analyser. Généralement, le nombre de périodes par défaut est de 14. Si vous choisissez moins, l’indicateur deviendra plus volatil. Si vous définissez un plus grand nombre de périodes, la ligne deviendra plus lisse.
  2. Suivez le prix maximum, minimum et de clôture pour chaque période. De cette manière, vous pouvez trouver la valeur de prix typique.
  3. Calculez la MM du prix typique. Pour ce faire, additionnez les derniers 14 prix typiques et divisez-les par 14.
  4. Déterminez l’écart moyen pour chaque période basée sur la formule mentionnée ci-dessus. Additionnez toutes les valeurs et divisez-les par 14.
  5. Trouvez le CCI en cours en utilisant le prix typique, le MM et MD les plus récents. Répétez cela à la fin de chaque période.

Ne vous inquiétez pas. Le logiciel de graphiques pour la plupart des plateformes de trading peut automatiquement exécuter tous les calculs ci-dessus. Vous n’avez qu’à établir le nombre de périodes que vous voulez inclure.

Vous pourriez vous demander pourquoi il y a un facteur de 0,015 dans l’équation ci-dessus. C’est pour des raisons de scaling.

Lambert a décidé d’établir la constante à 0,015 pour faire en sorte que de 70 à 80 % de toutes les valeurs CCI tombent entre -100 et +100. Le nombre exact tombant dans la fourchette donnée dépend du nombre de périodes que vous utilisez.

Comme mentionné ci-dessus, utiliser un plus petit nombre de périodes se traduira par un indicateur plus volatil tandis qu’avec un plus grand nombre de périodes, le pourcentage le plus élevé de valeurs tombera entre -100 et +100.

Comment interpréter le Commodity Channel Index ?

Le Commodity Channel Index représente la différence entre l’évolution du prix en cours et celle du prix historique pour un titre spécifique.

Des valeurs CCI fortement positives indiquent que les prix en cours se situent au-dessus de leur moyenne. C’est un signe de la force de la tendance.

Des valeurs d’indicateur fortement négatives suggèrent que les prix se situent en dessous de leur moyenne. C’est un signe de faiblesse.

Les traders peuvent choisir d’utiliser le CCI comme un indicateur avancé ou coïncident.

Lorsqu’il est utilisé comme indicateur avancé, le CCI aide à reconnaître les conditions de marchés surachetés et survendus qui pourraient conduire à un retour à la moyenne, ainsi que les divergences haussières et baissières annonçant des changements de momentum.

En revanche, lorsqu’il est utilisé comme indicateur coïncident, le CCI indique l’émergence de tendances haussières (flambées supérieures à +100) ou baissières (chutes en dessous de -100).

Reconnaître les tendances émergentes

Comme mentionné ci-dessus, dans 70 à 80 % des cas, le CCI évolue dans une fourchette comprise entre -100 et +100. Toutefois, pendant les 20 à 30 % restants, elle se situera en dehors de ces niveaux. Cela indiquera une force ou une faiblesse inhabituelle dans l’évolution actuelle du marché.

De tels scénarios sont considérés comme le signal d’un mouvement potentiel prolongé et filtrent la direction actuelle du marché haussier/baissier. Lorsque le CCI dépasse la barre des +100, il est considéré comme favorable aux tendances haussières, tandis que lorsqu’il passe sous la barre des -100, il est considéré comme un signal baissier.

En général, lorsque le CCI passe d’un territoire négatif ou proche de zéro à la barre des +100, cela est considéré comme une indication du début d’une nouvelle forte tendance haussière. Dans ces scénarios, les traders doivent rechercher un ressac des prix, suivi d’une reprise à la fois du prix et du CCI. De telles situations sont considérées comme une bonne opportunité d’achat, et les traders peuvent adopter des positions longues (bien sûr, après confirmation par un autre signal).

Commodity Channel Index Trends
Source : Finamarksys

Lorsque le CCI passe d’un territoire positif ou proche de zéro pour passer sous la barre des -100, c’est le signe qu’une nouvelle tendance baissière est sur le point de démarrer. Si un indicateur supplémentaire confirme ce signal, le trader peut procéder à la vente.

Repérer les niveaux de prix surachetés et survendus

La façon dont les traders utilisent le CCI pour repérer les niveaux de prix surachetés et survendus repose sur une logique simple. Lorsque l’indicateur est supérieur à +100, le prix est supérieur à sa moyenne. Lorsque l’indicateur est inférieur à -100, son prix est inférieur à la moyenne historique.

Par ailleurs, les zones au-dessus de la barre +100 et en dessous de la barre -100 indiquent des niveaux de prix surachetés et survendus. Dans le premier cas, lorsque le prix passe au-dessus de +100 puis repasse en dessous, les traders prennent des positions courtes. En revanche, dans le second cas, lorsque l’indicateur passe en dessous de -100 puis repasse au-dessus, les traders prennent des positions longues en prévision de la tendance haussière.

Assurez-vous d’éviter de trader dès que le CCI passe au-dessus de +100 ou chute en dessous de -100. En effet, en cas de tendances fortes, les conditions de surachat et de survente peuvent persister pendant une période prolongée pouvant aller jusqu’à plusieurs semaines.

CCI Overbought or Oversold Price Levels
Source : Finamarksys

Cela signifie que vous ne devez pas anticiper un renversement immédiat dès que le CCI passe au-dessus de +100 ou en dessous de -100. Assurez-vous d’attendre que l’indicateur revienne en dessous ou au-dessus du niveau donné et obtenez une confirmation supplémentaire avant d’ouvrir vos positions.

Gardez à l’esprit que l’indicateur est non consolidé, ce qui signifie qu’il ne peut pas générer de signaux de surachat et de survente de la même manière pour chaque instrument de trading. C’est pourquoi vous devriez toujours consulter les relevés passés pour comprendre les points d’inversion exacts de l’actif en question. Par exemple, pour certaines actions, le prix peut s’inverser aux alentours de -150 et +250 tandis que pour une matière première, ces niveaux peuvent être de -300 ou +27.

Assurez-vous d’effectuer un zoom arrière et de suivre le CCI dans le temps afin d’obtenir des informations pertinentes pour l’actif en question.

Les divergences haussières et baissières

Les divergences haussières et baissières se produisent lorsque le prix évolue dans une direction tandis que l’indicateur évolue dans l’autre.

Par exemple, lorsque la barre de prix est faible alors que celle du CCI est plus élevée, nous avons une divergence haussière. En revanche, si le prix et le CCI augmentent tous deux, mais que le prix atteint des sommets plus élevés alors que le CCI reste à des sommets plus bas, nous avons une divergence baissière ou un signal de faiblesse.

Bullish and Bearish Divergences
Source : Finamarksys

Gardez à l’esprit que les divergences ne sont pas les signaux les plus robustes puisqu’elles peuvent durer longtemps et ne se matérialisent pas toujours lors des renversements de tendance. Cependant, vous pouvez les utiliser comme un signal d’alerte d’un changement de prix potentiel et ainsi resserrer votre ordre de vente stop ou reconsidérer l’ouverture de nouvelles transactions dans le sens de la tendance.

Comprendre comment utiliser l’indicateur CCI

Nous avons déjà couvert les détails de l’indicateur : comment on le calcule et ce qu’il prend en compte. À présent, vous devriez être conscient de ses capacités et limitations.

La chose la plus importante à comprendre lorsqu’il s’agit d’utiliser l’indicateur CCI est qu’il ne vous sera d’aucune utilité si vous vous fiez uniquement à ses signaux. Bien au contraire. Il peut vous tromper ou vous fournir des informations insuffisantes. Assurez-vous de toujours le compléter par d’autres indicateurs. Cela vous permettra de confirmer ses signaux et de prendre des décisions plus éclairées.

Revenons à un point précédent. Comme mentionné plus tôt, on peut utiliser le CCI comme un indicateur avancé ou coïncident.

Dans le premier cas, il vous aidera à repérer des signaux de surachat et de survente. Dans le deuxième cas, il indiquera l’émergence potentielle de tendances haussières et baissières.

Mais quelle que soit la manière dont vous utilisez l’indicateur, l’essentiel est de vous assurer que vous n’appliquez pas aveuglément des règles uniformes sans tenir compte des spécificités du CCI. Sinon, il faut éviter d’adopter la même approche qu’avec d’autres indicateurs.

Par exemple, prenez en compte le fait que les marchés soient en fourchette ou en tendance. Cela peut avoir un effet considérable sur le comportement de l’indicateur.

Comment fonctionne l’indicateur CCI

En analysant les données de tarification actuelles et passées, l’indicateur CCI révèle comment la trajectoire actuelle de l’instrument se comporte par rapport à ses antécédents historiques.

Ou, en d’autres termes, si le prix se situe en dessous ou au-dessous de cette moyenne pour cette période particulière et de combien.

Plus l’écart est important, plus la ligne de l’indicateur sera haute/basse par rapport au point zéro. Bien que la plupart du temps, la ligne oscille autour des barres +100 et -100. Dans de nombreux cas, elle peut quitter la fourchette et atteindre des valeurs beaucoup plus élevées/plus basses.

Une fois que la ligne quitte la fourchette typique pour l’instrument spécifique, vous recevez un signal pour un marché suracheté ou survendu.

Les stratégies de trading avec l’indicateur CCI

La stratégie la plus habituelle des traders lorsqu’ils utilisent l’indicateur CCI est d’observer là où il a quitté la fourchette et là où il y est re-rentré.

Par exemple, lorsque le CCI dépasse +100 et repasse ensuite en dessous, les traders ouvrent des positions de vente. Dans ce cas, la forte tendance haussière, indiquée par le franchissement de la barre des +100, prend fin et le trader s’attend à un mouvement de renversement du marché.

En revanche, lorsqu’il passe sous la barre des -100 puis repasse au-dessus, les traders ouvrent des positions d’achat. L’idée ici est que le ressac marque la fin du marché baissier et indique un mouvement de renversement du marché potentiel.

Bien sûr, vous ne devriez pas trader uniquement sur ces signaux. Ils pourraient s’avérer insuffisants dans de nombreux cas.

Les traders combinent aussi l’indicateur CCI avec d’autres outils de trading techniques tels que la MM, la MACD, la Parabolique SAR, etc.

Observons certains exemples.

CCI + MM

Cela consiste à combiner le CCI avec une MM pour améliorer la qualité du signal. L’idée d’utiliser la MM est de s’en servir comme ligne de support/résistance.

Les traders ouvrent des ordres d’achat une fois que le CCI quitte la zone de survente et que la ligne de prix franchit la MM par en dessous.

Une fois que le CCI franchit la barre des +100 par en dessous et que le prix croise la MM dans la même direction, les traders ouvrent des ordres de vente.

Commodity Channel Index + Moving Average
Source : Finamarksys

Cependant, il convient de mentionner que cette stratégie fonctionne mieux pour le trading à court terme.

CCI + MACD + Parabolique SAR

Une stratégie plus complexe consiste à combiner le CCI avec la MACD et la Parabolique SAR.

Les traders adoptant ce type de stratégie ouvrent habituellement des ordres d’achat dans le scénario suivant :

  1. La Parabolique SAR change de position pour passer en dessous du graphique
  2. La MACD franchit la ligne
  3. Le CCI quitte la zone de survente et progresse au-dessus de la barre des -100

De façon compréhensible, une fois que les conditions d’inversion sont remplies, les traders peuvent ouvrir des ordres de vente.

CCI + MACD + Parabolic SAR
Source : Finamarksys

Les paramètres de l’indicateur CCI

La configuration standard pour l’indicateur CCI est 14. Cela signifie qu’il prend en compte des données de prix pour les 14 périodes précédentes. Si vous changez la variable, l’indicateur observera les variations de prix moyen pour votre nombre spécifique de périodes préféré et le comparera au prix courant.

Indicator Settings 1
Source : Finamarksys

Si vous fixez la période à moins de 14, la ligne sera plus réactive. Sinon, elle sera plus sensible aux informations sur les prix et fluctuera beaucoup plus entre les limites sans que les lignes ne soient trop longues de part et d’autre du spectre.

Indicator Settings 2
Source : Finamarksys

En revanche, modifier l’encadrement pour afficher plus de 14 périodes lissera l’indicateur. Il ne sortira des limites que quelques fois et restera dans la fourchette pour une durée beaucoup plus longue.

Indicator Settings 3
Source : Finamarksys

Assurez-vous de ne pas modifier trop souvent les paramètres. Sinon, cela finira par générer un nombre important de faux signaux.

Il est essentiel de tester comment votre stratégie réagira aux changements de l’indicateur avec du papier monnaie avant de l’appliquer à votre compte réel.

Quel est le meilleur signal offert par l’indicateur CCI ?

Si nous devions souligner une chose en laquelle l’indicateur CCI est le meilleur, c’est l’identification de la force de l’événement à venir.

De nombreux traders tradent à l’aveuglette en fonction du mouvement et de la position du CCI par rapport à ses frontières (+100 et -100 en général). Toutefois, il convient de mentionner que tout cela est relatif. Vous devriez éviter de l’utiliser comme unique raison pour effectuer une transaction.

Il est préférable d’analyser les signaux du CCI par rapport à la force du mouvement actuel. Par exemple, si la ligne passe au-dessus de la barre des +100, considérez que c’est l’indication d’une forte tendance haussière. Et vice-versa, si elle plonge en dessous de -100, considérez que c’est le signal d’un fort mouvement baissier.

Si des ressacs se produisent, cela signifie que l’indicateur n’est pas aussi fort et qu’un renversement potentiel pourrait être imminent.

Les avantages et inconvénients à utiliser le CCI

Comme tout indicateur technique de trading, le CCI a aussi ses avantages et ses inconvénients. Examinons-les. Cela vous aidera à comprendre ce que vous devez rechercher lorsque vous l’utilisez et à améliorer votre stratégie de trading.

Les avantages

Fonctionne sur une variété de marchés

Lorsque vous entendez le terme « Commodity Channel Index » pour la première fois, il est naturel de penser qu’il est conçu pour fonctionner uniquement sur les marchés des matières premières (commodities). Toutefois, outre les contrats à terme, vous pouvez également l’appliquer aux actions, au Forex et à diverses autres catégories d’actifs. Il est essentiel de mentionner qu’il doit être ajusté en fonction des caractéristiques historiques de l’instrument tradé.

Facile à comprendre même pour les débutants

La conception du Commodity Channel Index le rend facile à utiliser et à interpréter, même pour les débutants. Pour utiliser le CCI, il suffit d’ajuster le nombre de périodes que vous souhaitez analyser. Une fois que vous l’avez fait, vous pouvez facilement repérer quand l’indicateur est hors limites, estimer la force du signal et prendre une décision de trading grâce aux fonctions graphiques avancées des plateformes de trading d’aujourd’hui.

Un indicateur puissant

L’indicateur CCI peut informer le trader sur les différentes évolutions du marché. La liste comprend les niveaux de prix surachetés et survendus, les divergences et les tendances émergentes. Il donne également un aperçu du momentum des prix et de sa force, ce qui en fait l’un des indicateurs techniques de trading les plus complets.

Les inconvénients

Les niveaux de surachat et de survente sont subjectifs

Comme il s’agit d’un indicateur non consolidé, le CCI ne peut pas garantir qu’il représente une indication juste d’un marché survendu ou suracheté lorsqu’il tombe en dessous de -100 ou grimpe au-dessus de +100. Ces niveaux sont différents pour chaque instrument. Cela signifie que vous devez vous familiariser avec l’évolution historique du CCI avant de rechercher des signaux de surachat et de survente. Parfois, les niveaux -200 et +200 peuvent être un meilleur choix. Pour d’autres instruments, vous devrez peut-être passer à -250 et +300, par exemple.

Ne devrait pas être utilisé comme un indicateur indépendant

Bien que l’on puisse en dire autant de pratiquement tous les indicateurs techniques, nous ne pouvons pas manquer d’en souligner l’importance ici aussi. Souvent, les débutants apprennent un ou deux indicateurs et essaient de trader uniquement avec ces derniers. De telles stratégies ne sont plus viables aujourd’hui en raison de la complexité des marchés. Le cas du CCI n’est pas différent, alors assurez-vous de le compléter avec d’autres indicateurs.

Ne tient pas compte des actualités

Les indicateurs ne prennent que les informations sur les prix actuels et les comparent au prix moyen pour la période préférée. Cela signifie que les facteurs fondamentaux à l’origine de ces prix sont souvent négligés. Cela peut parfois fausser les signaux générés par l’indicateur. C’est pourquoi il est essentiel d’éviter de considérer les signaux du CCI comme acquis. Il faut toujours regarder au-delà des chiffres pour chercher le contexte et obtenir une représentation plus juste de la situation.

Conclusion

L’indicateur Commodity Channel Index est un excellent outil d’analyse technique pour compléter votre stratégie. S’il est utilisé correctement et en combinaison avec d’autres indicateurs, il peut contribuer à former un système de trading solide. Un système qui est capable de prévoir les tendances émergentes, les signaux de surachat et de survente.

Considérez l’indicateur CCI comme un excellent « joueur de soutien » sur lequel vous pouvez compter. Il n’est pas la superstar qui, à lui seul, fera de vous un expert incontesté du trading mais il contribuera de manière significative à votre machine de trading bien huilée.