Earn2Trade Blog
Comprendre les prix de l'essence

Comment fonctionnent les prix de l’essence et ce qui les déterminent

La fluctuation du prix de l’essence est un problème pour les consommateurs depuis que l’essence existe. Bien que cela fasse partie intégrante de la vie quotidienne, la plupart des gens ne comprennent pas pourquoi l’argent nécessaire pour alimenter leur voiture augmente et diminue si fréquemment. Si vous vous trouvez dans cette catégorie ou si vous êtes un trader s’intéressant au marché du pétrole brut, cet article est pour vous.

Les facteurs impactant les prix de l’essence

Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé, tout le monde s’est retranché chez soi, ce qui a fait chuter la demande d’essence. En conséquence, les prix étaient à leur plus bas niveau historique. Cependant, à peine un an plus tard, les prix de l’essence sont remontés en flèche.

À présent, les prix grimpent progressivement, un cent à la fois. Il n’a fallu que près de trois mois pour que les prix passent de 2,24 $ à 2,90 $ par gallon à partir de mai 2021.

Pourquoi devrait-on se préoccuper tant des prix de l’essence ?

Prenez une minute pour calculer le montant que vous dépensez pour vous rendre de A à B lors de votre trajet quotidien. A-t-il augmenté ces derniers temps ? Si oui, c’est probablement à cause de l’augmentation du prix de l’essence.

La fluctuation des prix de l’essence peut également éclairer les investisseurs dans les secteurs du pétrole et de l’énergie. L’essence est une matière première, après tout. Une hausse des prix est corrélée, dans une certaine mesure, à une augmentation de l’activité économique ; une baisse peut être le signe d’une accalmie, comme cela a été le cas lorsque l’épidémie de coronavirus était à son apogée en 2020.

Qu’est-ce qu’il y a exactement derrière cette volatilité ?

Certains disent que les spéculateurs sont responsables des fluctuations quotidiennes du prix de l’essence. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Cinq facteurs fondamentaux dictent les prix de l’essence à votre station-service locale et sur le marché mondial dans son ensemble.

Cost of Crude Oil
Source : eia.gov

Selon l’Administration américaine d’information sur l’énergie (EIA), le principal moteur des prix de l’essence est le coût du pétrole brut. Le reste est une combinaison de coûts de raffinage, de marketing et de distribution, de politiques fiscales et de changements dans la valeur du dollar américain. Examinons chacun de ces facteurs à tour de rôle, afin d’y voir plus clair.

Le coût du pétrole brut

Les consommateurs peuvent acheter de l’essence localement, mais les prix des carburants dépendent principalement de la façon dont le pétrole brut est rendu performant sur le marché mondial. Lorsque les prix du pétrole brut changent, le consommateur final le ressent dans les prix qu’il paie à la pompe.

L’EIA estime que les fluctuations des prix du pétrole brut expliquent plus de la moitié des fluctuations des prix de l’essence.

Quelles sont donc les causes des fluctuations des prix du pétrole brut ? Voici les trois principaux facteurs :

1. La demande et l’offre du marché

Le 20 avril 2020, les prix du pétrole américain ont été négatifs pour la toute première fois car tout le monde a été contraint de rester chez soi et la demande s’est tarie. L’indice de référence du pétrole américain West Texas Intermediate (WTI) a commencé la journée à un nouveau niveau faible de 17,85 $. À la clôture de la séance, il était à -37,63 $. 

La demande étant faible ou inexistante, l’offre n’a jamais été aussi élevée. Les pétroliers se sont retrouvés bloqués, sans aucun endroit où livrer leurs produits.

Voici un aperçu de la baisse des prix de l’essence qui en a résulté au cours de cette période.

Market Demand and Supply
Source : statista.com

Le graphique ci-dessus n’est qu’un des nombreux exemples de la façon dont l’offre et la demande du marché peuvent déstabiliser les prix du pétrole brut, ce qui se répercute sur les prix de l’essence, du diesel, du kérosène et d’autres produits finis.

2. La spéculation sur le marché des matières premières

Le trading des matières premières est un excellent moyen pour les spéculateurs de réaliser de jolis bénéfices. Les investisseurs ordinaires considèrent également les matières premières comme un excellent moyen de diversifier leurs portefeuilles au-delà des actions et autres titres traditionnels, ainsi que comme une couverture contre la volatilité.

En raison de cette interaction, le pétrole brut, en tant que matière première, est soumis aux fluctuations du marché. Dans le passé, le trading des matières premières était une affaire assez complexe, qui nécessitait souvent de grandes quantités d’argent et de temps. Mais aujourd’hui, il existe de plus en plus d’options disponibles, comme les contrats à terme, les options et les fonds négociés en bourse (FNB).

Avec le trading spéculatif, le marché des contrats à terme enregistre une liquidité accrue — les spéculateurs pensent que le prix du pétrole brut va augmenter ou baisser à l’avenir et entrent donc dans le contrat en fonction de la direction qu’ils prévoient.

Par exemple, les prix ont tendance à augmenter pendant l’été car c’est à ce moment-là que les voyages se multiplient. Les spéculateurs peuvent commencer à acheter des contrats à terme au printemps ou même en hiver pour anticiper la hausse des prix en été. Il en résulte une incitation massive à augmenter la production et le stockage de pétrole brut pour répondre à la demande future.

En outre, les achats ou ventes spéculatifs importants de contrats à terme peuvent introduire une volatilité à court terme et fausser les signaux de l’offre et de la demande sur le marché. Dans les deux cas, le résultat est généralement un impact significatif sur le prix du pétrole brut.

3. L’OPEP

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a son mot à dire sur les prix mondiaux du pétrole brut. Après tout, les pays faisant partie de l’OPEP contrôlent environ 40 % de l’offre mondiale de pétrole brut. Ils ont donc leur mot à dire sur le prix du baril de leur précieuse matière première.

Parmi les pays de l’OPEP figurent l’Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, le Nigeria, le Gabon et le Venezuela. À cause de l’OPEP, d’autres pays producteurs de pétrole comme la Russie et le Kazakhstan doivent mettre à jour leurs prix du pétrole pour maintenir un équilibre et une cohérence des prix sur les marchés mondiaux.

Les coûts et bénéfices de raffinage

Le pétrole brut n’est que la matière première et est inutilisable tel quel. L’essence que vous pompez dans votre voiture ou vos machines a subi un raffinage spécialisé. Comme vous pouvez l’imaginer, les opérations de raffinage ne sont pas bon marché, notamment parce que la plupart des raffineries sont situées en mer.

Les coûts de maintenance sont à eux seuls astronomiques. Par exemple, le coût de la maintenance des raffineries du Nigeria s’élève à plus de 26,5 milliards de dollars.

Les entreprises qui gèrent ces raffineries sont là pour faire des bénéfices. Leurs marges doivent donc aussi être compétitives. Elles ajoutent leurs marges au prix, et ce sont les utilisateurs finaux qui paient la note.

La saisonnalité joue également un rôle crucial dans la détermination des coûts de raffinage du pétrole brut. Pendant les mois froids, la production a tendance à diminuer en raison de la baisse de la demande, mais elle reprend en été pour répondre à la hausse de la demande. Le prix du pétrole brut est donc affecté durant ces mois.

Les coûts de distribution et de marketing

Les prix du pétrole au détail comprennent généralement les coûts de transport de l’essence vers les dépôts et les stations de pompage du pays. Les frais de marketing encourus par les compagnies pétrolières sont également répercutés directement sur les consommateurs.

Ces coûts ne sont pas négligeables. Par exemple, le coût estimé de la construction du Dakota Access Pipeline, long de 1886 kilomètres, aux États-Unis, était de plus de 3,78 milliards de dollars. En outre, le coût moyen du transport de pétrole brut ou de produits finis par des navires-citernes depuis l’Arabie saoudite jusqu’au golfe américain est d’environ 300 000 $ par jour.

Certaines stations-service sont détenues et exploitées directement par les compagnies pétrolières, tandis que d’autres sont des points de vente au détail indépendants qui achètent et revendent au public. Le prix à la pompe sera différent car chaque station voudra inclure une marge à son prix à la pompe pour couvrir les paiements de location, les salaires des employés, le financement des équipements et les frais généraux.

L’imposition

Les taxes fédérales, étatiques et locales influencent toutes le prix de détail de l’essence. En voici une brève décomposition :

Source : gaspricesexplained.com

Et puis, il y a les impôts sur les ventes et les autres frais ou redevances perçus par les collectivités locales et les municipalités en fonction des États.

La valeur du dollar

Comme le pétrole est tradé sur le marché mondial en dollars américains, les fluctuations de la devise se répercuteront sur le prix de détail de l’essence.

Les producteurs ont besoin que la valeur du dollar américain par rapport aux autres grandes devises soit élevée pour maximiser leurs gains. Si le dollar américain perd de sa valeur, les producteurs compensent leurs pertes en augmentant le prix du baril.

Qu’est-ce qui détermine les prix de l’essence dans les différents États ?

Il y a de nombreuses raisons à cela — la principale étant que les prix de détail de l’essence sont généralement plus élevés à mesure que l’essence est vendue loin du point d’approvisionnement principal. Cela inclut les raffineries, les pipelines de produits, les ports d’expédition, les dépôts de mélange, etc. La raison sous-jacente est que ces régions éloignées doivent payer des frais de transport beaucoup plus élevés. Parmi les autres raisons, on peut inclure :

  • Les différences de l’impôt provincial sur l’essence — Ces impôts varient d’une municipalité à l’autre, mais vous pouvez être sûr d’en ressentir les effets sur votre portefeuille.
  • Les coûts d’exploitation fixes — Les stations-service de certaines petites villes et régions éloignées ne vendent pas autant d’essence que leurs homologues des grandes villes. Pourtant, elles ont des coûts fixes à couvrir et peuvent donc être enclines à vendre à un prix plus élevé.
  • La concurrence — Certaines zones régionales comptent plus de stations-service que d’autres. La concurrence s’en trouve accrue, les acteurs cherchant à baisser leurs prix de détail pour conserver un avantage concurrentiel.
  • Les services supplémentaires dans les stations-service — Certaines stations-service proposent des services supplémentaires à valeur ajoutée, comme un lave-auto ou une supérette. Ces services apportent un revenu supplémentaire qui leur permet de baisser leurs prix de détail pour attirer plus de clients.

En conclusion

Le pétrole constitue l’épine dorsale des transactions les plus chères au monde. Même si vous n’êtes pas un utilisateur final de produits pétroliers bruts, vous devez comprendre le fonctionnement des prix de l’essence.