Earn2Trade Blog
Diversification du portefeuille

La diversification du portefeuille

La diversification du portefeuille est un concept fondamental de l’investissement, crucial pour les planificateurs financiers, les gestionnaires de fonds et les investisseurs individuels. La diversification du portefeuille est la stratégie de gestion des risques consistant à combiner différents titres pour réduire le risque global du portefeuille d’investissement. Elle peut contribuer à atténuer les risques et la volatilité en répartissant les éventuelles fluctuations de prix dans les deux sens sur différents actifs. La corrélation est une variable clé de la diversification du portefeuille. Trouver des actifs ayant une corrélation relativement faible avec les capitaux propres et les obligations est un élément crucial à prendre en compte pour les gestionnaires de portefeuille et les planificateurs financiers. Cependant, cela ne garantit pas un bénéfice et n’immunise pas contre une perte.

Utiliser le coefficient de corrélation pour la diversification du portefeuille

Le coefficient de corrélation est une mesure du degré d’interdépendance entre deux séries de données. Il mesure la direction et l’étendue de l’association linéaire entre deux variables. Une association linéaire positive entre deux variables se produit lorsque le coefficient de corrélation est supérieur à 0. Une association linéaire négative entre deux variables se produit lorsque le coefficient de corrélation est inférieur à 0. Le coefficient peut avoir une valeur maximale de 1 et une valeur minimale de -1. Les investissements financiers peuvent avoir une corrélation élevée, faible ou nulle. Investir dans des titres ayant peu ou pas de corrélation aide à construire un portefeuille d’investissement diversifié. Cependant, corrélation n’est pas synonyme de causalité. Si A est positivement corrélé avec B, cela pourrait signifier que A explique B, B explique A, ou il pourrait y avoir une fausse corrélation. Dans ce dernier cas, une analyse plus approfondie devrait être effectuée.

La corrélation des investissements peut fluctuer sur des périodes à court ou à long terme. Il est important de comprendre la corrélation des investissements de portefeuille dans le contexte de la volatilité. Dans une période de forte volatilité des marchés, comme un ralentissement économique, les corrélations peuvent évoluer vers un coefficient positif. Les investissements peuvent suivre cette tendance via un ralentissement.

Vous pourriez aussi apprécier :

Quel est l’objectif de la diversification du portefeuille ?

L’objectif de la diversification du portefeuille est la gestion des risques du portefeuille. Un portefeuille bien diversifié réduira sa volatilité car tous les investissements n’évoluent pas ensemble. Par conséquent, le fait de détenir une variété d’actifs à corrélation faible ou inexistante peut réduire le risque non systématique.

Une stratégie d’investissement prévoyant des investissements dans différentes catégories d’actifs, comme les capitaux propres, les titres à revenu fixe, les matières premières et les investissements alternatifs comme les contrats à terme et les contrats de gré à gré, est moins susceptible de subir une perte importante par rapport à un portefeuille non diversifié. Vous pouvez également obtenir une diversification au sein de chaque classe d’actifs, entre les régions géographiques, les devises et le temps.

Pourquoi devriez-vous diversifier votre portefeuille ?

Les portefeuilles diversifiés peuvent être moins exposés au risque, ce qui peut améliorer la stabilité du portefeuille et le potentiel de gains. Pour constituer un portefeuille diversifié, une bonne compréhension de ses objectifs d’investissement et de sa tolérance au risque est nécessaire. Si vous investissez dans l’intention d’accumuler un patrimoine pour une période de retraite, vous pourriez avoir un objectif de risque sur une période de temps différent de celui d’une personne investissant pour des gains à court terme sur le marché. Ensuite, nous exposerons les concepts clés expliquant pourquoi la diversification du portefeuille peut être souhaitable dans la mise en place d’un portefeuille.

La gestion des risques

La réduction des risques est un principe clé de la diversification du portefeuille et différents types de risques peuvent impacter la mise en place du portefeuille et la capacité à constituer des richesses.

Le risque non systématique, également appelé risque diversifiable, est lié à une classe ou une sous-classe d’actifs spécifique. Il peut s’agir d’un risque spécifique à une entreprise, d’un risque sectoriel, d’un risque lié à une industrie ou de risques au sein d’un système financier. Pour réduire le risque de perte lié au risque non systématique, la stratégie de portefeuille d’un investisseur devrait consister à diversifier les investissements ne partageant pas les mêmes risques non systématiques. Cela pourrait limiter les pertes d’une entreprise, d’une catégorie d’actifs, d’une région ou d’un secteur particulier et, dans le même temps, augmenter le potentiel de gains d’un portefeuille en augmentant son efficacité.

Les risques systématiques affectent le marché dans son ensemble, et ces risques peuvent inclure les fluctuations des taux d’intérêt et de l’inflation. Il est difficile de prévoir les récessions économiques ou l’inflation, mais le fait de détenir un portefeuille diversifié, à long terme, peut réduire les pertes au cas où l’un de ces événements se produirait. Le coefficient bêta peut aider à mesurer le degré de risque systématique d’un investissement. Il mesure le risque systématique d’un investissement ou d’un portefeuille par rapport au marché dans son ensemble. La diversification des investissements avec un coefficient bêta plus faible peut aider à réduire un certain type de risque systématique.

Des rendements de portefeuille plus élevé et des risques moins importants

Un portefeuille diversifié a tendance à être un portefeuille d’investissement stable. Un portefeuille d’investissement stable peut, à son tour, fournir un meilleur rendement. Il convient de mentionner que la diversification du portefeuille n’élimine pas le risque mais peut fournir un meilleur rendement corrigé du risque si elle est bien structurée. La diversification montre généralement sa valeur à long terme.

Comment diversifier votre portefeuille ?

Les investisseurs ont généralement déjà une certaine diversification dans leurs portefeuilles, allant de la répartition de base des actifs à la gestion des liquidités. Toutefois, le choix de la répartition des actifs est la clé de la constitution d’un portefeuille efficace correspondant à la tolérance au risque de l’investisseur. La première étape pour le trader consiste à déterminer son objectif, son appétit pour le risque et toute contrainte supplémentaire. Ensuite, nous examinerons certaines approches de l’allocation d’actifs visant à obtenir une diversification.

La théorie moderne du portefeuille de Markowitz

La théorie moderne du portefeuille a été introduite par Harry Markowitz en 1952 et constitue l’une des plus célèbres stratégies de diversification de portefeuille. Le principe de base de cette théorie est de structurer votre portefeuille d’investissement pour maximiser le rendement à un niveau donné de la courbe de risque de la frontière efficiente. C’est ce que l’on appelle le cadre de variance moyenne (mean-variance framework-MVO) développé par Markowitz.

Markowitz Modern Portfolio Theory
Source : Investopedia

Tous les portefeuilles se situant en dessous de la courbe de la frontière efficiente sont considérés comme non investissables parce qu’ils nécessitent plus de risques pour un même niveau de rendement. Selon Markowitz, un portefeuille efficient se situe sur la ligne de la courbe d’efficience et représente tous les portefeuilles efficients.

L’allocation des actifs selon la théorie moderne du portefeuille de Markowitz

Markowitz a reconnu que le fait d’ajouter des actifs à un portefeuille avec peu ou pas de corrélation entraîne une réduction du risque supérieure à celle du risque moyen pondéré des actifs eux-mêmes, mesuré par l’écart-type. Par conséquent, l’optimisation moyenne-variance est un schéma permettant de déterminer la bonne combinaison d’actifs pour obtenir un rendement escompté souhaitable sur un portefeuille compte tenu d’un niveau de risque. L’optimisation moyenne-variance est largement comprise et permet à un investisseur d’identifier les portefeuilles présentant le meilleur compromis risque/rendement (ratio de Sharpe). Par conséquent, cette approche de répartition des actifs peut aboutir à une diversification optimale d’un portefeuille.

Les autres méthodes de répartition des actifs comme moyens de diversification

La règle « 120 moins votre âge »

Cette règle est une approche heuristique de l’allocation d’actifs qui conduit directement à une répartition des capitaux propres en fonction de l’âge par rapport aux revenus fixes. 120-âge=pourcentage d’allocation aux capitaux propres. Il en résulte une diminution de l’exposition aux capitaux propres à mesure que les investisseurs vieillissent.

L’allocation 60/40 d’actions/obligations sur le portefeuille

Il s’agit d’une approche simple de répartition des actifs qui choisit de sauter les détails des diverses techniques d’optimisation. Le principe de base de cette approche est que lorsque les actions diminuent, les prix des titres à revenu fixe augmentent, ce qui fournit des caractéristiques d’atténuation des pertes dans un portefeuille.

Le modèle de dotation

Il s’agit d’une approche d’allocation d’actifs mettant l’accent sur l’allocation de montants importants à des investissements alternatifs (tels que l’immobilier). En détenant des investissements alternatifs, le coefficient de corrélation avec d’autres actifs diminue et améliore la diversification du portefeuille, et augmente potentiellement le potentiel de rendement.

La règle 1/N

Est l’une des heuristiques d’allocation d’actifs les plus simples impliquant une allocation d’actifs à poids égal. Cette approche est un exemple de diversification dite naïve. Elle n’exige pas beaucoup de calculs et est simple à mettre en œuvre.

Quels actifs pouvez-vous utiliser pour une diversification ?

La constitution de portefeuilles pourrait comporter différentes classes d’actifs comme moyen de diversification. Une classe d’actifs est un groupe de titres partageant des caractéristiques et un comportement similaires. Il y a beaucoup de classes d’actifs diverses que nous pouvons décomposer davantage en sous-classes. En général, un portefeuille comportant un plus grand nombre de classes d’actifs aura une plus grande diversification. Parmi les principales classes d’actifs figurent :

Les capitaux propres

Les actions représentent l’une des classes d’actifs les plus risquées et offrent la possibilité d’une croissance plus élevée sur le long terme. Toutefois, à court terme, les actions présentent un risque plus élevé en raison des fluctuations du marché. Les capitaux propres d’un portefeuille offrent une diversification lorsqu’ils sont combinés à d’autres actifs. De plus, les capitaux propres augmentent les prix en offrant une appréciation du capital, fournissent un revenu sous forme de dividendes et servent de couverture contre l’inflation.

Les titres à revenu fixe

À l’échelle mondiale, les titres à revenu fixe représentent l’une des plus grandes classes d’actifs sur les marchés financiers. Les investissements à revenu fixe offrent une diversification du portefeuille, le paiement de coupons comme flux de trésorerie régulier et une protection contre l’inflation. La diversification a tendance à mener à des rendements plus stables dans les portefeuilles financiers. Cette tendance est encore plus prononcée dans un portefeuille à revenu fixe. Dans leur cas, les rendements sont généralement plus faibles en raison de la faible corrélation entre ces deux catégories d’actifs.

Les espèces et quasi-espèces

Il s’agit notamment des fonds du marché monétaire et des placements à court terme tels que les dépôts à terme sur un compte bancaire. Les fonds du marché monétaire sont des actifs à faible rendement pouvant être liquidés assez rapidement pour obtenir des liquidités. En raison du risque relativement faible des fonds du marché monétaire et des dépôts à terme, leurs rendements sont faibles.

Les investissements alternatifs

Les investissements alternatifs présentent des caractéristiques de risque et de rendement variables qui diffèrent de celles des investissements traditionnels en actions et en obligations. Parmi les exemples d’investissements alternatifs, on peut citer les contrats à terme, les contrats de gré à gré, le capital-investissement, les fonds spéculatifs, l’immobilier, les matières premières et le crédit privé. De nombreux investisseurs perçoivent ces investissements comme des actifs à long terme pouvant les obliger à se tourner vers l’avenir.

Mettre en place une stratégie de diversification de portefeuille

L’investissement est un processus dynamique nécessitant des ajustements et des modifications régulières en fonction de l’évolution des conditions du marché. Une stratégie et un processus d’investissement appropriés sont essentiels pour constituer un portefeuille diversifié. Pour mettre en place une stratégie de diversification de portefeuille, trois étapes sont importantes :

Créer un plan d’investissement

Élaborez votre plan d’investissement en l’adaptant à vos besoins. La définition des objectifs, de votre horizon temporel et de votre tolérance au risque est cruciale à cette étape.

Investir en accord avec le plan

Après avoir défini vos objectifs clés, votre capacité de risque et votre horizon temporel, l’étape suivante consiste à choisir une combinaison de classes d’actifs que vous jugez appropriée pour atteindre ces objectifs. Une répartition équilibrée entre les classes d’actifs est nécessaire pour constituer un portefeuille diversifié. Une fois que vous avez choisi la bonne combinaison de classes d’actifs, la mise en œuvre peut être exécutée.

Gérer le plan d’investissement

Le suivi du portefeuille est une étape régulière de la gestion du portefeuille. Le maintien d’un portefeuille selon le plan d’investissement implique :

  • La surveillance – Évaluer régulièrement les résultats et les risques du portefeuille pour des changements de stratégie.
  • Le rééquilibrage – L’allocation du portefeuille peut s’écarter du plan d’investissement en raison des fluctuations de prix résultant des résultats du marché. Un rééquilibrage pourrait être nécessaire pour remettre le portefeuille en accord avec le plan d’investissement. Vous pouvez le rééquilibrer de manière systématique ou discrétionnaire, en fonction de votre stratégie d’investissement.
  • La réévaluation du plan d’investissement – Il est conseillé de revoir le plan pour vous assurer qu’il correspond toujours à vos besoins au moins une fois par an ou lorsque vos objectifs financiers et votre tolérance au risque changent.

Les pires erreurs dans la diversification du portefeuille

Lors de la constitution d’un portefeuille d’investissement diversifié, les investisseurs devraient avoir certaines de leurs classes d’actifs optimales et un certain nombre d’investissements dans le portefeuille en fonction des objectifs d’investissement. Les investisseurs peuvent facilement sur-diversifier leur portefeuille en y incluant de nombreux investissements et fonds, mais cela n’aboutit pas à un résultat optimal. Une sur-diversification entraînera une perte de rendement qui pourrait dépasser l’avantage d’une réduction des risques.

Lorsque l’on ajoute des investissements à corrélation faible ou négative dans un portefeuille, chaque investissement réduit le risque du portefeuille et diminue le rendement attendu. Le nombre optimal d’investissements dans le portefeuille devrait être suffisant pour éliminer le risque non systématique, mais il faut investir dans les meilleurs titres ayant le plus fort potentiel d’augmentation du rendement.

Une autre erreur potentielle en matière de diversification est de le faire juste pour le plaisir de la diversification. Il est clair que la diversification devrait faire partie de la stratégie et de la constitution de votre portefeuille. Toutefois, il ne faut pas investir de manière imprudente dans des titres faibles. Investir dans des secteurs ou des classes d’actifs de faible qualité n’améliorera pas nécessairement la diversification du portefeuille.

Un comportement grégaire est défini au sens large comme un investisseur suivant le comportement d’investissement d’une foule. Ceci est une autre erreur possible lorsque l’on diversifie un portefeuille. La chasse aux secteurs ou marchés incontournables peut détourner les investisseurs de la planification des investissements et de la stratégie de portefeuille, ce qui nuit à la diversification du portefeuille. Les tendances des marchés vont et viennent, et les investisseurs peuvent nuire à leur portefeuille en adoptant un comportement grégaire.

Exemples de portefeuilles diversifiés

Au cours de la période de marché baissier de 2008-2009, de nombreux portefeuilles d’investissement ont perdu de la valeur. Les portefeuilles diversifiés ont toutefois pu éviter certaines pertes. L’exemple suivant illustre trois portefeuilles ainsi que leurs résultats et leur comportement pendant le marché baissier de 2008-2009.

Examples of Diversified Portfolios
Source : Fidelity

Le portefeuille diversifié comprend 70 % de capitaux propres, 25 % de titres à revenu fixe et 5 % d’investissements à court terme. Le portefeuille entièrement composé d’actions est composé à 100 % de capitaux propres et le portefeuille entièrement composé d’espèces est composé à 100 % de liquidités. Selon le graphique ci-dessus, le portefeuille diversifié a subi moins de pertes que le portefeuille 100 % capitaux propres dans un marché baissier. Toutefois, le portefeuille diversifié a également été à la traîne par rapport au portefeuille 100 % capitaux propres lors de la reprise qui a suivi. En revanche, il a surpassé le portefeuille 100 % liquidités, s’appropriant une grande partie des gains de la reprise ultérieure. Si l’on considère l’ensemble de la période de janvier 2008 à février 2014 (l’ensemble du ralentissement et de la reprise), les résultats des portefeuilles diversifiés et du portefeuille entièrement composé d’actions sont relativement les mêmes.

Un portefeuille diversifié permet de réduire une partie des pertes tout en maintenant l’exposition pendant les reprises du marché. Les portefeuilles diversifiés bénéficient de l’approche à long terme. Lorsque les investisseurs poursuivent les marchés à la hausse et que les marchés à la baisse se tournent vers les investissements à faible risque, ils nuisent à la performance de leur portefeuille par manque de discipline. Une stratégie d’investissement appropriée devrait aider les investisseurs à maintenir des portefeuilles diversifiés.

La diversification de portefeuille a-t-elle des inconvénients ?

Avoir un plan d’investissement solide devrait vous aider à éviter certains écueils de la diversification. Voici certains inconvénients de la diversification de portefeuille mais sachez que cette liste n’est pas exhaustive :

Les coûts

Réaliser de nombreux investissements et utiliser différents instruments d’investissement entraînent des coûts car les investisseurs doivent payer des frais pour ces instruments d’investissement gérés. Les frais de gestion détériorent le rendement des investissements dans un portefeuille. Des coûts de transaction supplémentaires sont également associés à des portefeuilles largement diversifiés lorsqu’un rééquilibrage se produit.

La sur-complication

Les investisseurs peuvent inclure de nombreux investissements dans un portefeuille sans les comprendre pleinement. La détention de plus de 20 fonds ou de plusieurs catégories d’actifs pourrait compliquer la gestion du portefeuille lorsqu’un rééquilibrage est nécessaire ainsi que la décision sur les investissements appropriés. Cela pourrait devenir une tâche intimidante, à moins que l’investisseur ne soit très bien informé et possède les bonnes informations au moment de prendre des décisions.

Les limitations de gains

La détention d’un portefeuille diversifié peut empêcher les investisseurs de réaliser des gains élevés sur une période plus courte. Le risque d’ajouter trop d’investissements à un portefeuille est que les résultats positifs de certains investissements seront atténués par le manque de résultats d’autres investissements.

Conclusion

La diversification des portefeuilles n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui. Le portefeuille diversifié traditionnel, composé à 60/40 de capitaux propres et d’obligations, a été remis en question en raison de la baisse à long terme des rendements, qui sont devenus négatifs dans certains pays, et pourraient faire de même aux États-Unis. La pratique consistant à acheter des bons du Trésor dans un esprit de réduction des risques est remise en question car on se demande dans quelle mesure, le cas échéant, les rendements à un niveau actuel peuvent atténuer la volatilité. À mesure que les rendements américains se rapprochent de zéro ou deviennent négatifs, la diversification traditionnelle que ces havres de sécurité ont fournie dans le passé pourrait s’estomper.

Lors de sa dernière réunion en septembre 2020, la Réserve fédérale a indiqué qu’elle ne prévoyait pas de baisser les taux cibles en territoire négatif, ce qui représente un défi pour les investisseurs en matière d’allocation et de diversification des actifs. Cette fondation a été l’hypothèse qu’en temps de crise, les prix des obligations d’État augmentent lorsque les actions baissent. Si cela n’est plus une attente raisonnable, il faudra peut-être repenser en profondeur la stratégie d’allocation d’actifs. Les investissements alternatifs tels que les contrats à terme, les fonds spéculatifs, l’immobilier, les matières premières, les métaux précieux et les actifs protégés contre l’inflation sont de plus en plus souvent ajoutés aux portefeuilles bien équilibrés.