Earn2Trade Blog
erreurs courantes

Les erreurs les plus courantes que commettent les analystes techniques

La maîtrise de l’analyse technique nécessite une combinaison de variables s’alignant parfaitement. Il s’agit notamment d’acquérir des compétences de trader, d’être persévérant, d’y consacrer des heures de travail et d’avoir les bons traits de caractère. Mais surtout, il faut être capable d’apprendre de ses erreurs. Ainsi, les traders peuvent élaborer une courbe d’apprentissage régulière et durable. Ils peuvent fonder leurs stratégies sur leurs propres expériences et sur celles de leurs pairs. Ce guide traite des erreurs les plus courantes commises par les analystes techniques. Il vous aidera à faire vos devoirs et à éviter des situations facilement évitables qui peuvent, dans le cas contraire, vous coûter beaucoup d’argent.

Éviter les erreurs les plus courantes dans l’analyse technique

Dans son livre “The Purpose Driven Life : What on Earth Am I Here for”, Rick Warren écrit : “S’il est sage d’apprendre de ses expériences, il est plus sage d’apprendre des expériences des autres.”

Cette vérité universelle s’applique à tous les aspects de la vie et ne fait pas exception en ce qui concerne le trading. La maîtrise de l’analyse technique est un long parcours semé d’embûches potentielles sur lesquelles on peut tomber. Cependant, elle offre également de nombreuses possibilités de mettre en place une carrière et de s’assurer un flux de bénéfices régulier.

La meilleure façon d’éviter les pièges et de tirer parti des opportunités est d’apprendre des erreurs des autres. Heureusement, avec l’analyse technique, les décennies d’histoire du marché nous permettent de résumer les erreurs les plus courantes et nous enseignent comment les éviter.

1. Plonger directement dans le grand bain

Vous connaissez probablement ce sentiment ardent que vous ressentez lorsque vous commencez quelque chose de nouveau qui vous passionne. Vous voulez mettre la main dessus immédiatement. Cependant, s’abandonner à ce sentiment peut s’avérer coûteux en ce qui concerne le trading.

De nombreux traders débutants ressentent de l’enthousiasme à l’idée de réaliser leur première transaction. La plupart du temps, les traders les plus passionnés voient rapidement cet enthousiasme se transformer en colère ou en désespoir. La raison en est que l’analyse technique est essentiellement scientifique. Elle associe les mathématiques, l’économie, la finance, les statistiques et, surtout, la capacité d’une personne à trouver des liens et à interpréter différents schémas.

C’est pourquoi la maîtrise de l’AT et du trading dans son ensemble est un marathon et non un sprint. Il faudrait suivre le processus étape par étape. Évitez de plonger dans l’inconnu uniquement parce que quelqu’un vous a dit que vous pouvez y réaliser des bénéfices rapides.

Gardez à l’esprit que pour que quelqu’un gagne de l’argent en tradant, quelqu’un d’autre doit être du côté des perdants. La seule façon de maximiser vos chances d’être dans le premier groupe est d’être mieux préparé que les autres traders. Tout le reste n’est que pure chance. Et la chance n’est pas une stratégie durable en matière de trading.

Comment éviter cela

Commencez par trader sur un compte de démo avec de l’argent virtuel afin de pouvoir maîtriser les fondamentaux du trading et évaluer la cohérence des résultats de votre stratégie de trading.

2. Doubler la mise après avoir perdu de l’argent

Un piège fréquent est de trop s’attacher à une configuration de trading et de continuer à trader avec même si elle perd constamment de l’argent. Par exemple, un trader pourrait avoir vu ailleurs un système dont il est prouvé qu’il “résout le marché” ou avoir passé des semaines à concevoir une stratégie qu’il ou elle ne veut pas abandonner. Cependant, rester fixé sur une configuration de trading qui ne fonctionne pas est la recette d’un désastre.

Alors, comment savoir si votre stratégie fonctionne ? Naturellement, un bon système devrait générer plus de transactions rentables que de transactions perdantes. Autrement dit, le taux de réussite devrait être supérieur à 50 %. Une règle tacite du secteur veut qu’une configuration de trading réussie ait un ratio bénéfices/pertes de 2:1 ou 3:1. Autrement dit, si vous êtes du côté des gagnants dans environ 66 à 75 % de vos transactions, vous êtes en phase avec la médiane du secteur.

Cependant, si votre configuration a constamment du mal à atteindre de tels taux d’efficacité, il est temps de remuer les choses et de regarder sous “le capot”. Assurez-vous de faire cela avant de perdre trop de capital. Si votre stratégie à du mal à être performante pendant ses dix premières transactions environ (dans un environnement de trading normal), les chances qu’elle commence miraculeusement à vous rapporter des bénéfices par la suite sont minces. Comme le dit Ed Seykota, trader de matières premières, “Les éléments d’un bon trading sont : (1) la réduction des pertes, (2) la réduction des pertes et (3) la réduction des pertes.”

Comment éviter cela

Testez toujours votre stratégie sur un compte de démo. Essayez d’atteindre systématiquement un ratio bénéfices/pertes d’au moins 3:1 et plus, si possible. Une telle efficacité laisserait de la marge pour une correction mineure lorsque vous tradez pour de vrai et vous serez toujours rentable. Si vous y parvenez avec le trading réel, vous minimiserez le risque de “mauvaises surprises” lorsque vous traderez avec un capital réel.

3. Trop de changements et modifications

De nombreux traders tombent dans l’extrême opposé. Imaginez – vous avez passé des semaines à étudier les différents indicateurs techniques, à analyser ceux qui fonctionnent le mieux ensemble et à les adapter aux besoins de votre stratégie pour ensuite les voir échouer sur quelques transactions. Vous vous empressez alors de chercher des solutions. Cependant, cela n’est peut-être même pas nécessaire.

Gardez à l’esprit que le concept des outils d’analyse technique est de vous donner des signaux basés sur des événements spécifiques du marché. Cependant, si le momentum change de façon spectaculaire, la raison pourrait souvent être hors de portée de votre stratégie. En outre, les changements spectaculaires sont généralement causés par des événements ponctuels de courte durée, comme un flash crash, par exemple. Une fois que ces événements sont passés et que le marché revient à la normale, votre stratégie devrait à nouveau fonctionner comme prévu initialement.

Assurez-vous de ne modifier votre stratégie que si elle échoue systématiquement dans des conditions similaires à celles pour lesquelles vous l’avez conçue. Sinon, vous risquez de renoncer inutilement à un système de trading parfaitement opérationnel qui ne fonctionne tout simplement pas à ce moment précis.

Comment éviter cela

Encore une fois, si vous avez testé votre stratégie de manière approfondie pendant l’entraînement et qu’elle a donné de bons résultats, il n’y a tout simplement pas de raison de procéder à des changements radicaux. Réfléchissez plutôt à ce qui a changé sur les marchés – il peut s’agir d’une période de chocs macroéconomiques ou géopolitiques, d’une forte volatilité, d’un manque de liquidités, etc. Si ces problèmes sont présents, alors il faut soit attendre qu’ils se terminent, soit reproduire votre stratégie et l’adapter à l’environnement de marché existant.

4. Échouer à contrôler vos émotions

Le trading génère des sentiments intenses chez les traders, aussi bien lorsqu’ils gagnent que lorsqu’ils perdent. Pour réussir, un trader doit avoir un état d’esprit résistant et être capable de tenir ses émotions à l’écart en permanence.

La raison en est que les émotions peuvent avoir un impact significatif sur la façon dont un trader prend ses décisions. Souvent, lorsque les traders subissent une perte importante, ils deviennent frustrés et abandonnent immédiatement leur plan de trading pour commencer à chercher des moyens de compenser la perte. C’est ce qu’on appelle le “trading de vengeance“. Cependant, au lieu de compenser les pertes initiales, la plupart du temps, le trading de vengeance accumule des pertes encore plus importantes. Ce processus risque d’entraîner le trader dans une spirale descendante où il tombe entièrement sous le contrôle de ses émotions et prend des décisions irréfléchies. À ce niveau, gagner n’est plus qu’une question de chance.

Bien qu’aucun trader ne soit dénué d’émotions, il est essentiel de se rappeler que les marchés financiers sont guidés par la logique et non par le cœur. Au final, ce n’est pas pour rien que l’on parle d’ANALYSE technique. Si vous cessez de suivre la logique derrière votre configuration de trading, vous laissez en gros le contrôle à des facteurs que vous ne pouvez pas influencer.

Paul Tudor Jones dit : “Chaque jour, je pars du principe que toutes mes positions sont mauvaises.” Un tel état d’esprit permet de se préparer au pire qui puisse arriver et de l’accueillir positivement.

Comment éviter cela

Il existe une approche préventive et une approche post-factum pour éviter ce problème. Avant de commencer à trader, acceptez que les pertes fassent partie intégrante du processus de trading, même pour les meilleurs. Ensuite, après une transaction perdante, arrêtez-vous pendant une minute ou même pour toute la session de trading. Ne recommencez à trader qu’après vous être calmé, avoir retrouvé un esprit clair et être prêt à suivre à nouveau votre plan de trading initial.

5. Suivre aveuglément les configurations de trading d’autrui

La meilleure chose à propos de l’analyse technique est qu’elle est vieille de plusieurs siècles. Elle a été beaucoup utilisée et vous n’avez tout simplement pas besoin d’en apprendre les subtilités en commettant erreur sur erreur. Au lieu de cela, vous pouvez apprendre des traders ayant réussi et envisager leurs méthodes.

Cependant, ne croyez pas aveuglément que copier la configuration de trading d’une autre personne vous rendra instantanément tout aussi performant. Au contraire – cela pourrait même se retourner contre vous. La raison en est qu’il y a trop de variables qui déterminent à l’avance la réussite d’une stratégie de trading. Autrement dit, il est peu probable que le contexte soit le même pour vous deux. Et le contexte est crucial.

Bien qu’en apparence, l’approche de cet autre trader pourrait correspondre à la vôtre, de nombreux autres facteurs de différenciation peuvent entrer en jeu et vous faire perdre de l’argent si vous ne les prenez pas en compte. Par exemple, même si les instruments tradés sont les mêmes, ce trader pourrait avoir un capital plus important, une stratégie de sortie différente ou préférer des intervalles de trading différents.

Copier aveuglément l’approche d’un autre trader, c’est comme essayer la chemise d’un ami – la taille pourrait être la vôtre mais elle ne vous ira sûrement pas parfaitement. De même, s’appuyer sur une analyse effectuée par d’autres traders expérimentés est une bonne idée, mais s’appuyer excessivement dessus ne l’est pas.

Comment éviter cela

N’oubliez pas que vous pouvez et que vous devriez apprendre des autres traders mais ne suivez ou ne copiez jamais aveuglément leurs stratégies. Si vous êtes déterminé à essayer une autre configuration, faites-le au moins sur un compte de démo. Ainsi, vous pourrez déterminer si la stratégie fonctionnera pour vous aussi et résoudre tout problème potentiel sans risquer votre capital.

6. Utiliser trop ou trop peu d’indicateurs

Lorsqu’ils sont dans la théorie, l’une des premières choses que les traders se demandent est le nombre d’indicateurs à utiliser. Bien qu’il n’y ait pas de règle gravée dans le marbre concernant le nombre d’indicateurs à utiliser, il en existe une concernant le nombre à ne pas utiliser.

De nombreux traders commettent l’erreur courante de se fier uniquement à un seul indicateur (la convergence et divergence des moyennes mobiles par exemple). Se fier à un seul indicateur signifie que vous êtes complètement dépendant de ses signaux. Cependant, il s’agit d’une erreur coûteuse car aucun indicateur n’est parfait et précis à 100 % en permanence.

En revanche, certains traders pensent que plus il y a d’indicateurs, mieux c’est. Par conséquent, ils finissent par équiper leurs stratégies de trading de six ou sept outils techniques, par exemple, en pensant que cela augmentera leur efficacité. Cependant, la vérité est que plus vous ajoutez d’indicateurs, plus vous risquez d’avoir d’interférences. Imaginez – vous ouvrez un graphique et il y a six ou sept outils à observer, dont certains signaux proviennent du suivi de différents éléments (histogramme, deux lignes ou plus, etc.) en même temps. Ajoutez-y les chandeliers du prix et vous obtenez une configuration de plus en plus complexe dans laquelle même les traders les plus expérimentés auraient du mal à s’y retrouver. Cet état est également connu sous le nom de paralysie par l’analyse. En outre, avoir trop d’indicateurs augmente le risque d’obtenir des signaux contradictoires.

Comment éviter cela

Il est conseillé d’utiliser deux ou trois indicateurs se complétant et vous aidant à analyser le marché sous d’autres angles. Si vous êtes plus expérimenté, vous pouvez élaborer une configuration plus complexe mais faites attention aux indicateurs qui ne fonctionnent pas bien ensemble.

7. Trop trader

Certains traders actifs pensent souvent qu’ils doivent toujours être dans une transaction. S’ils ne tradent pas pendant un certain temps, ils commencent à avoir peur de manquer quelque chose (FOMO) et finissent souvent par essayer de compenser. Par conséquent, ils commencent à trader, même s’ils ne voient pas d’opportunités de bénéfices évidentes.

Gardez à l’esprit que le trading implique beaucoup d’analyse et de temps pour perfectionner votre stratégie de trading technique. Même lorsque vous n’analysez pas le marché mais que vous vous contentez d’attendre patiemment, vous pourriez prendre une meilleure décision que de trader activement. Certains traders peuvent effectuer moins de trois transactions par an et obtenir malgré tout des rendements exceptionnels.

Par exemple, Jesse Livermore, l’un des pionniers de la spéculation sur séance, a déclaré que l’argent se gagne en restant assis, pas en tradant. Donc, si le plus célèbre spéculateur sur séance dit cela, alors vous n’aurez besoin d’aucune autre confirmation de la raison pour laquelle vous ne devez pas trader tout le temps.

Bien qu’il puisse être difficile de rester assis sans trader tandis que vos semblables gagnent de l’argent, il est essentiel de se rappeler que le trading est un marathon et non une course. S’il n’y a pas d’opportunités de bénéfices, n’essayez pas d’en créer – vous ne le pouvez tout simplement pas. Le trading sans signal fiable est du trading à haut risque, et vous devriez le faire avec l’idée claire que vous pourriez perdre plus que vous ne pourriez gagner.

Comment éviter cela

Tenez-vous-en à votre stratégie de trading et ne tradez que lorsque vous avez des signaux clairs. N’oubliez pas que certains signaux pourraient mettre du temps à se former et que la précipitation ne vous apportera rien d’autre que de vous faire perdre votre argent.

8. Ne pas avoir de stratégie de sortie

Élaborer une stratégie de trading d’analyse technique solide ne consiste pas seulement à choisir et à combiner les meilleurs indicateurs. Cela consiste également à définir vos priorités et vos objectifs. Le plus important d’entre eux est de savoir quand sortir du marché.

Les traders n’ayant pas de stratégie de sortie (et il y en a beaucoup) finissent généralement par succomber à la peur ou à la cupidité. Dans le premier cas, ils quittent le marché trop tôt et perdent les bénéfices qu’ils auraient pu réaliser s’ils étaient restés plus longtemps. Dans la situation inverse, après avoir réalisé un petit bénéfice, les traders cupides continuent généralement à surfer sur une vague dans l’espoir de réaliser des gains encore plus importants jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Il en va de même pour la stratégie d’entrée. Heureusement, l’analyse technique propose de nombreux indicateurs pour vous aider à trouver les meilleurs points d’entrée et de sortie. La seule chose qui reste est votre volonté d’y avoir recours.

Comment éviter cela

Élaborez votre stratégie d’entrée et de sortie avant de commencer à trader et ne vous en écartez jamais. Fixez un objectif de bénéfice ou un stop-loss. Après les avoir atteints, assurez-vous de vous diriger vers la sortie. N’oubliez pas que la peur et la cupidité sont vos pires ennemis, alors ne les laissez pas prendre le contrôle et vous forcer à agir contre votre stratégie de sortie.

9. Ne pas tenir un journal de trading

Les journaux de trading vous permettent de garder une trace de votre activité de trading. Alors, pourquoi est-ce important ? La raison en est que sur le chemin à parcourir pour devenir un meilleur trader, votre priorité absolue sera de reproduire vos opérations gagnantes tout en consignant vos erreurs courantes dans le passé et en ne les répétant jamais. La meilleure façon de faire cela est de tenir un journal de trading dans lequel vous ajoutez votre historique, les détails d’une transaction spécifique, ce que vous avez ressenti après celle-ci et tout autre détail pertinent.

C’est essentiel car ce que vous ne pouvez pas suivre, vous ne pouvez pas l’améliorer, et ce que vous ne suivez pas, vous ne l’améliorerez pas. Pensez au sport, par exemple. Les boxeurs, les footballeurs, les basketteurs – les entraîneurs leur montrent toujours des enregistrements de matchs spécifiques pour les aider à améliorer leurs points faibles et à les éviter à l’avenir. Même les joueurs de poker prennent des notes pendant les tournois.

Il en va de même pour les traders techniques. Les journaux de trading vous donnent une vue d’ensemble de vos performances. Toutes ces données que vous générez en tradant contiennent des tonnes d’informations cachées qui peuvent vous aider à vous améliorer à l’avenir. Tenir un journal de trading peut être bénéfique tant pour les débutants que pour les professionnels. Cela peut aider les débutants à prendre des habitudes et à accélérer leur parcours vers un trading plus accompli. Pour les professionnels, cela peut affiner leurs stratégies de trading et faciliter l’approfondissement et l’analyse.

Comment éviter cela

C’est simple – commencez à tenir un journal de trading dès le premier jour. Soyez cohérent et enregistrez toutes vos activités, y compris les transactions rentables et les transactions perdantes. Il existe de nombreuses solutions de journaux de trading qui vous aident à le faire automatiquement. Certaines d’entre elles proposent même des fonctions avancées de backtesting, d’optimisation des transactions, de synthèse des mesures de performance, etc. 

10. Appliquer des outils d’AT sur différents marchés et s’attendre à des résultats similaires

Certains traders pensent que toute stratégie qui fonctionne avec les contrats à terme fonctionnera également avec les actions, les obligations, le Forex, etc. Cependant, ce n’est pas le cas. Les différentes classes d’actifs ont des exigences et des spécificités différentes.

Par exemple, si vous tradez des actions de premier ordre ou des obligations de haute qualité, la volatilité ne sera probablement pas la pierre angulaire de votre stratégie. En revanche, si vous tradez la devise d’un pays très instable ou des contrats à terme et des options dont l’échéance est proche, vous devrez tenir compte d’importantes fluctuations de prix.

N’oubliez jamais que l’analyse technique est un jeu de probabilités et non d’absolus. Cela signifie que si votre configuration de trading fonctionne parfaitement avec les contrats à terme sur le maïs, par exemple, sa réussite ne se traduira pas linéairement sur d’autres marchés. Au contraire – ses qualités prédictives pourraient devenir moins fiables ou même vous induire en erreur. C’est pourquoi vous ne devriez pas commettre l’erreur d’appliquer des indicateurs techniques destinés à une classe d’actifs à une autre.

Comment éviter cela

Adaptez votre configuration technique à la classe d’actifs que vous allez trader pour vous assurer qu’elle se comportera comme vous le souhaitez. Si vous débutez, spécialisez-vous dans une classe d’actifs spécifique et n’essayez pas de trader tous les marchés dès le premier jour.

Songer aux erreurs courantes

Le trading consiste, premièrement, à préserver le capital et, deuxièmement, à le faire fructifier. Cependant, de nombreux traders ont du mal à accepter cette vérité fondamentale.

Selon différentes estimations, entre 80 et 99 % des traders perdent de l’argent. Pour faire partie des 1 à 20 % restants, vous devriez poser les bases en faisant vos devoirs et en réduisant la marge d’erreur potentielle. Tout trader utilisant l’analyse technique a commis au moins une des erreurs de cette liste. La majorité en a commis davantage. L’une des meilleures façons d’éviter ces erreurs courantes est de les connaître. La liste des erreurs les plus courantes est un excellent moyen de commencer. Cependant, l’univers de l’analyse technique est profond et fait l’objet d’un apprentissage continu. Si vous voulez réussir sur le marché, assurez-vous de continuer à élargir vos connaissances.