Earn2Trade Blog
Gestion des risques de trading

Gestion des risques de trading – Comment réduire les pertes

Le trading est un jeu de risques et de rendements. L’équilibre entre les deux définit votre style de trading et vos chances de réussite. C’est également là que réside le principal problème. La première question venant à l’esprit d’un trader débutant est de savoir combien il peut gagner sur cette transaction. C’est une mauvaise attitude. La question devrait toujours être : combien peut-il perdre ? La gestion du risque de trading permet de maximiser vos gains potentiels tout en minimisant vos pertes potentielles.

Dans ce guide, nous allons découvrir ce qu’est la gestion des risques de trading. Nous examinerons également comment elle peut vous aider à progresser dans votre carrière de trader. Enfin, nous passerons en revue les meilleurs outils à cet effet. C’est parti !

Qu’est ce que la gestion des risques de trading ?

La gestion des risques de trading est une stratégie globale visant à minimiser vos pertes et à protéger le capital de votre compte de trading. Il s’agit d’un outil inestimable dans l’arsenal de tout bon trader et de la base de la construction d’un plan de trading réussi. Elle est également cruciale pour tout fonds spéculatif, société de trading ou investisseur à grande échelle.

La gestion des risques est essentiellement un point de vue prenant en compte tout ce qui peut mal tourner pendant le trading. Elle examine ce qui peut rendre votre capital vulnérable aux pertes. Elle vous indique comment procéder dans chaque situation pour mieux protéger vos actifs.

Si le trading est une maison, la gestion des risques en est la fondation. Elle définit le degré de réussite de votre stratégie de trading. Elle vous aide à déterminer si vous serez en mesure de survivre à l’environnement concurrentiel des marchés financiers d’aujourd’hui.

La gestion des risques de trading ne concerne pas seulement les pertes. Elle définit également l’objectif de profit raisonnable que vous devriez viser sans vous soucier de la stabilité de votre portefeuille.

Elle est également essentielle pour les acteurs du marché cherchant à investir dans un fonds particulier, par exemple. Parmi les principaux outils les aidant à trouver l’opportunité d’investissement optimale figure ce que l’on appelle le ratio de Sharpe. Celui-ci aide les investisseurs à comprendre le rendement d’un investissement par rapport à son risque. Ou sinon – l’efficacité de la stratégie de gestion des risques du fonds.

Un ratio de Sharpe élevé est préférable car cela signifie que le fonds a réussi à obtenir de bons résultats sans prendre de risques excessifs.

Pourquoi la gestion des risques de trading est-elle importante ?

La gestion des risques est importante parce que savoir quand trader et quand fermer vos positions déterminera votre réussite à long terme.

De nombreux traders partent de l’idée que les gains sont plus importants que les pertes. Autrement dit, si vos gains sont supérieurs au montant de vos pertes, quelle que soit leur importance, vous aurez réussi.

Cependant, en soi, ce n’est pas viable à long terme. Si vous observez les exemples les plus réussis dans le monde du trading et de l’investissement, vous verrez que ce sont des personnes et des institutions ayant atteint le niveau où elles se trouvent en pesant soigneusement leurs options et en n’ouvrant une transaction qu’au moment opportun.

Ce type de réussite peut nécessiter plusieurs années, voire des décennies. Il faut toujours se rappeler que les marchés financiers sont cycliques par nature. Cela signifie que les traders ayant un historique de rentabilité durable ont réussi à endurer les marchés baissiers ou les crises.

Cela signifie qu’ils peuvent préserver leur capital en période de volatilité, de déstabilisation des marchés, de crises politiques et économiques et d’autres événements potentiellement néfastes.

Exemple

Imaginons que nous ayons deux traders nommés Joe et Bill. Tous deux terminent la journée de trading avec un bénéfice de 100 $. Joe a réussi à l’obtenir avec seulement deux transactions très rentables. Bill y est parvenu grâce à 20 transactions. Selon vous, qui a une meilleure stratégie de gestion des risques ?

Dans la plupart des cas, la réponse est “Bill ». La raison en est qu’il vise des bénéfices moins élevés mais moins risqués et plus faciles à obtenir. Joe, en revanche, est plus enclin à prendre des risques. Il pourrait réussir à gagner 100 dollars en seulement deux transactions. D’un autre côté, il pourrait perdre le même montant ou plus la prochaine fois si les choses ne se passent pas comme il le souhaite. En fin de compte, la stratégie de Bill est plus viable et prévisible.

L’une des clés de la réussite d’un trader est sa capacité à estimer et à contrôler le risque. Si vous y parvenez, vous pourrez élaborer une stratégie produisant des rendements relativement constants et résistant aux perturbations du marché.

Sans une stratégie de gestion des risques appropriée, un trader de détail entre essentiellement en lice sans préparation.

Comment gérer les risques de trading ?

La meilleure manière de gérer les risques de trading est d’identifier le maximum de facteurs de risques pouvant impacter la santé de votre portefeuille avant le début de votre trading.

On ne saurait trop insister sur ce point. En notant toutes les menaces potentielles pesant sur vos investissements, vous serez préparé à la plupart des problèmes potentiels et vous élaborerez un plan de secours. Savoir comment réagir dans ces situations vous aidera à rester calme et à maîtriser vos émotions, même dans le feu de l’action. Cela vous donnera la confiance de savoir que votre stratégie est fondée sur des informations bien recherchées et testées en profondeur.

Illustrons cela avec un autre exemple. Imaginons que vous soyez un trader de contrats à terme souhaitant se spécialiser dans les matières premières énergétiques. Pour construire les bases de votre stratégie de gestion des risques de trading, vous devrez prendre en compte plusieurs facteurs influençant le prix, y compris, mais sans s’y limiter :

  • Les spécificités du marché songez à comment la saisonnalité peut accroître la demande pendant l’hiver ou la diminuer pendant l’été.
  • Les risques politiques – découvrez où ces matières premières sont produites et qui sont ses principaux consommateurs. Soyez prudent quant aux restrictions internationales ou aux accords d’importation/exportation pouvant perturber le marché.
  • Les facteurs de trading intrajournalier – découvrez comment ces matières premières se comportent lorsque les marchés principaux sont ouverts ou fermés. Étudiez leurs réactions aux actualités soudaines pour savoir à quoi s’attendre à l’ouverture du marché.
  • Les tendances dans les marchés en concurrence – si vous tradez des contrats à terme sur des combustibles fossiles tels que le pétrole brut (CL), gardez un œil sur le marché des énergies renouvelables. Tout développement dans ce secteur impacte le prix des matières premières énergétiques conventionnelles.
  • Les événements cygne noir – bien que l’on ne puisse se préparer à ces événements, apprenez comment le marché qui vous intéresse s’est débrouillé lors de situations comme la pandémie de COVID-19, une marée noire quelque part dans le monde, etc.

Bien sûr, il existe de nombreux autres facteurs que vous devriez prendre en compte et auxquels vous devriez vous préparer, mais c’est un bon début. Assurez-vous de compléter cette liste avec tous les risques et menaces connus qui pourraient affecter le prix de l’actif qui vous intéresse.

Une fois que vous avez réalisé cette étape, il est l’heure de devenir plus pratique et d’apprendre comment…

Planifier vos transactions

Une stratégie de trading est pour les acteurs des marchés financiers ce que l’entraînement est pour les athlètes, et les répétitions pour les musiciens et les acteurs. Les traders accomplis ne sous-estiment jamais cette étape.

De nombreux débutants sont impatients et veulent se lancer dans le monde du trading le plus rapidement possible. C’est la recette d’un désastre. N’oubliez pas que si vous n’êtes pas bien préparé, vous quitterez le marché aussi vite que vous y êtes entré.

Passez autant de temps que nécessaire pour planifier vos transactions et prendre confiance dans votre stratégie. Assurez-vous de la tester d’abord sur papier pour confirmer ses faiblesses et y remédier sans risquer un capital réel.

“Chaque bataille est remportée avant d’être livrée.”

– Sun Tzu

L’expression « planifier la transaction et trader le plan » résume en gros ce que la plupart des débutants devraient faire. Bien qu’elle soit assez évidente, il n’est pas forcément facile de l’appliquer dans la vie réelle.

Tout d’abord, réfléchissez à votre style de trading et planifiez la fréquence de vos transactions. Déterminez si vous allez effectuer plusieurs transactions par jour ou une seule par semaine, par exemple. Ce point est essentiel car il déterminera le fonctionnement de votre stratégie et les facteurs de gestion des risques qu’elle doit intégrer.

Vous devriez également trouver un courtier en bourse convenant à votre style de trading et à vos besoins. Si vous êtes un spéculateur sur séance, vous rechercherez un courtier dont les frais de transaction sont faibles. Si vous êtes un investisseur en actifs alternatifs, vous rechercherez un courtier proposant un large éventail de produits exotiques. Si vous êtes un débutant disposant d’un capital limité, vous voudrez peut-être commencer par un fournisseur de services offrant des possibilités d’investissement sans commission. Les traders plus exigeants rechercheront des courtiers dotés de plateformes réputées et de riches fonctionnalités d’analyse.

Une fois que vous êtes prêt, assurez-vous de planifier vos objectifs de profit et les règles auxquelles votre stratégie doit se conformer. Autrement dit, élaborez un plan – quand, où, quoi et comment trader. Les règles que vous définissez seront les pierres angulaires de votre stratégie.

La règle du 1 %

La règle du 1 % suggère que vous ne devriez jamais mettre plus de 1 % de votre capital sur une seule transaction. Elle permet de s’assurer que vous réalisez des transactions raisonnables sans prendre trop de risques en recherchant de gros profits.

“Cette transaction de coton m’a presque anéanti. C’est à ce moment que je me suis dit, “M. Stupide, pourquoi tout risquer sur une seule transaction ? Pourquoi ne pas faire de la vie une quête du bonheur plutôt que de la souffrance ?”

Paul Tudor Jones

Bien que cette idée semble raisonnable, vous seriez surpris de voir combien de traders n’en tiennent pas compte. La raison en est que, souvent, nous repérons une opportunité semblant lucrative et nous essayons de rentabiliser notre rendement potentiel. Cependant, il suffit d’un seul cas où le marché nous prouve que nous avons tort pour être anéanti. C’est pourquoi il est crucial de se rappeler l’importance de la règle du 1 %.

La règle du 1 % est l’une des règles les plus populaires et les plus pratiquées par les traders débutants et les personnes disposant d’un capital limité. Elle encourage la maîtrise de soi et une bonne gestion des risques.

La taille de la position

Selon la règle du 1 %, si vous disposez de 1 000 $ sur votre compte, vous ne devriez pas placer plus de 10 $ par position.

La clé pour être rentable en appliquant la règle du 1 % réside dans le nombre de transactions gagnantes et non dans leur montant individuel. Par exemple, essayez de réaliser 5 transactions gagnantes en risquant 1 % sur chaque position plutôt qu’une transaction gagnante en risquant 5 % de votre capital. Sur le long terme, vous aurez ainsi plus de chances de réaliser un bénéfice et d’éviter des pertes importantes.

Certains traders modifient cette règle en augmentant sa limite haute à 2 %. Cependant, cela n’est généralement pas conseillé si vous êtes un débutant ou un trader qui est encore en train de construire et de tester sa stratégie de gestion des risques.

Le concept de la taille de position est simple – ne risquez jamais trop de capital sur une position.

Utiliser des limites stop-loss

Certains traders comparent les limites stop-loss à un gilet de sauvetage ou à un filet de sécurité. L’idée est que lorsque vous fixez une limite stop-loss, vous êtes en mesure de contrôler le montant que vous pouvez potentiellement perdre sur une transaction.

Les limites stop-loss sont appliquées via des ordres spécifiques pour placer un mécanisme qui vendra vos actifs une fois qu’ils auront atteint un niveau de prix particulier. Si le prix de l’instrument reste au-dessus de ce niveau, la limite stop-loss ne se déclenchera pas et votre position restera ouverte.

Grâce aux limites stop-loss, les traders peuvent automatiquement fermer des positions lorsque le marché se retourne contre eux. De cette façon, ils peuvent éviter de perdre plus qu’ils ne sont disposés à perdre. En intégrant les limites stop-loss à votre stratégie de trading, vous assurez votre tranquillité d’esprit, même si vous ne pouvez pas surveiller le marché 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Pour tirer parti des limites stop-loss, vous devriez définir le prix auquel vous souhaitez vendre. Ou sinon – quelle perte vous êtes disposé à subir avant de fermer votre position pour éviter que des pertes en capital supplémentaires ne deviennent inévitables.

Un ordre de vente stop profite à tous les acteurs du marché – du scalper au spéculateur sur séance en passant par l’investisseur à long terme. Il permet de se protéger contre une forte volatilité soudaine, des événements cygne noir, des chutes de marché liées à l’actualité et d’autres scénarios imprévisibles en atténuant vos pertes.

Cependant, ils peuvent également être utilisés pour verrouiller les bénéfices. Ceci est particulièrement important lorsque vous avez affaire à quelque chose comme un seuil autorisé. Dans ce cas, les bénéfices non réalisés pourraient très bien se transformer en un passif. Ceci étant dit, passons au point suivant…

Utiliser des ordres de prise de bénéfices

Les ordres de prise de bénéfices (T/P) spécifient le prix exact auquel vous voudriez clôturer une position et saisir un bénéfice. Si le niveau de prix spécifié n’est pas atteint, le T/P n’est pas déclenché.

Les ordres de prise de bénéfices sont très similaires aux ordres de vente stop dans le sens qu’ils vous permettent de clôturer votre position lorsque des conditions prédéfinies sont remplies.

Le principal avantage des ordres de prise de bénéfices est que le trader n’aura pas à s’inquiéter de voir ses bénéfices non réalisés se transformer soudainement en un passif lorsqu’il trade un compte avec un seuil autorisé. Grâce à cela, vous n’aurez pas besoin de surveiller le marché 24/7, sachant que le T/P fermera votre position si le niveau de prix est atteint.

Les T/P sont souvent utilisés en conjonction avec les ordres de vente stop (S/L). De cette façon, le trader peut s’assurer un contrôle total de ses positions. Il peut alors maintenir la performance de ses investissements dans certaines limites. Si le prix de l’instrument passe en dessous du niveau S/L, la position sera fermée, et le trader réduira ses pertes. D’autre part, si le prix dépasse soudainement le niveau T/P, le trader peut toujours empocher son drawdown.

Les ordres de prise de bénéfices sont utilisés essentiellement par des traders et spéculateurs à court terme n’ayant pas le temps de paramétrer leurs opérations à la perfection.

Déterminez votre ratio risque/récompense

Le ratio risque/récompense vous indique la récompense à laquelle vous pouvez vous attendre pour chaque dollar que vous risquez sur un investissement. Par exemple, si le ratio risque-récompense est de 1:3, vous pouvez espérer gagner 3 $ pour chaque dollar que vous risquez.

Nous avons utilisé ce chiffre particulier car, en général, environ 1:3 est effectivement le ratio risque/récompense optimal et le plus raisonnable. Autrement dit – une unité de risque devrait garantir trois unités de rendement. Cependant, cela peut dépendre de la stratégie de trading et de l’appétit du trader pour le risque.

Vous pouvez aussi voir ceci comme la différence entre le prix du marché et les ordres de limites placés aux niveaux de bénéfices et de pertes des deux côtés.

Les traders utilisent ce ratio pour déterminer quelles sont les meilleures opportunités sur le marché. Un ratio risque-récompense bien défini signifie que le trader sait ce qu’il peut attendre d’une transaction particulière avant même qu’elle ne se produise.

Autres techniques de gestion des risques de trading

La gestion des risques de trading est presque un domaine d’étude à part entière. Il existe des centaines de livres essentiels sur le sujet. Et la plupart des traders passent toute leur carrière à essayer de maîtriser la gestion efficace des risques.

Bien entendu, nous ne pouvons pas tout couvrir dans ce guide. Il existe quelques autres éléments essentiels pour une gestion efficace des risques. Tout d’abord, prenons une minute pour réfléchir à l’importance de rester fidèle aux principes de votre stratégie de trading.

En d’autres termes, il s’agit de contrôler ses émotions et de ne pas se lancer à l’assaut de transactions pouvant sembler gratifiantes. Même si la chance est de votre côté de temps en temps, vous regretterez d’avoir laissé vos émotions prendre le dessus à long terme. N’oubliez jamais que vous avez une raison d’utiliser votre stratégie et qu’aller à l’encontre de celle-ci revient à s’engager sur une route ouverte avec un bandeau sur les yeux.

Utiliser du trading sur papier

De plus, il est essentiel de toujours tester votre stratégie de gestion des risques en commençant par le trading sur papier. Il s’agit de votre terrain d’entraînement. Et si elle ne donne pas les résultats escomptés, ce sera un désastre total lorsque vous traderez en vrai. Toutefois, la différence est que, dans la réalité, vous n’aurez pas de filet de sécurité, et une stratégie de gestion des risques défaillante vous coûtera de l’argent.

Naturellement, ne vous précipitez pas dans le trading à effet de levier avant d’avoir au moins une certaine expérience à votre actif. Bien que cela puisse être tentant, si vous ne le gérez pas soigneusement et si vous ne disposez pas de suffisamment de connaissances, vous risquez de perdre votre capital en à peine quelques minutes.

Assurez-vous également de tenir un journal de trading avec des traces écrites de votre historique de trading. Ces données de trading contiendront de nombreuses informations précieuses que vous pourrez analyser. La tenue d’un journal de trading vous aidera à passer en revue vos transactions passées et à vérifier comment et pourquoi elles se sont déroulées de cette manière, ce que vous avez fait de bien et ce que vous pouvez améliorer. Développer une attitude introspective fera de vous un meilleur trader.

Jusqu’à quel point pouvez-vous vous améliorer en utilisant des stratégies de gestion des risques de trading ?

Aucune statistique ou donnée ne peut quantifier la réponse exacte à cette question. Mais pour aider à faire la différence, disons que le trading sans stratégie de gestion des risques n’est pas du tout du trading. Il s’agit plutôt d’un jeu de roulette.

Les joueurs de casino ont-ils une stratégie de gestion des risques ? Qu’en est-il de ceux qui parient sur des matchs de football ? Certains en ont une, mais dans la plupart des cas, ils n’en ont pas. Ils peuvent reconnaître certains schémas et faire quelques suppositions éclairées, mais le reste n’est que de la chance.

La différence entre un trader ayant mis en place une stratégie de gestion des risques et un autre ne l’ayant pas fait, c’est le jour et la nuit. La vérité est qu’aucun trader ne peut survivre à long terme à l’environnement difficile des marchés financiers sans une stratégie de gestion des risques appropriée.

“Tout au long de ma carrière financière, j’ai souvent assisté à des situations où des gens que je connaissais ont été ruinés parce qu’ils n’ont pas pris les risques en compte. Si vous ne prêtez pas une grande attention au risque, ce sera votre perte.”

– Larry Hite

Avoir une stratégie de gestion des risques vous redonne une partie du contrôle de vos positions. Sans cela, vous comptez simplement sur le marché pour tourner en votre faveur, ce qui est rarement le cas.

Si l’on considère que même des traders ayant des décennies d’expérience ou des entreprises disposant de départements entiers de gestion des risques composés de gourous de la finance et d’économistes titulaires de doctorats ne peuvent pas toujours prédire l’évolution du marché, la probabilité qu’un trader sans aucune stratégie en place y parvienne est pratiquement nulle.

En raison de la complexité des marchés financiers, même les stratégies de gestion des risques ne peuvent pas garantir une réussite à 100 %. Pourtant, elles vous donnent les meilleures chances de réussite et vous assurent que vous avez fait tout ce qui était en votre pouvoir pour mieux protéger vos investissements.

Les différences entre un bon et un mauvais gestionnaire de risques

La principale différence entre un bon et un mauvais gestionnaire de risques est la cohérence. Pour garantir des rendements plus stables, un trader accompli ne néglige pas sa stratégie de gestion des risques et cherche souvent à l’améliorer. En revanche, un trader qui échoue peut souvent aller à l’encontre du plan et exposer son capital à un risque.

Bien sûr, il y a bien d’autres différences essentielles. Certaines incluent :

Bon gestionnaire de risquesMauvais gestionnaire de risques
A un plan et s’y tientPeut ne pas tenir compte du plan et même aller à son encontre
La gestion des risques est testée et s’est avérée efficaceSe lance dans le trading sans avoir testé sa stratégie
Est calme et poséEst arrogant
Cherche à minimiser les pertesCherche à maximiser les bénéfices
Utilise des T/P et des S/LN’utilise pas de couverture et peut laisser des positions ouvertes sans surveillance
Prend en compte les coûts de trading et les intègre au schéma de gestion des risquesNe se préoccupe pas des coûts de trading
Est conscient que personne n’est supérieur au marché et trade de façon responsablePeut se laisser emporter par quelques transactions réussies et surestimer ses capacités
Comprend l’importance de la taille de positionEntreprend des actions risquées pouvant diminuer sensiblement son capital
Cherche toujours des moyens d’améliorer son ratio risque/récompenseNe tient pas compte du ratio risque/récompense
Est prudent avec le trading à effet de levierTrade imprudemment et met son portefeuille en danger
Conserve un journal de trading et est disposé à analyser sa performance passée pour découvrir ce qui peut être amélioréNe se préoccupe que des bénéfices potentiels à venir et ne prête aucune attention à ce qu’il a bien ou mal fait dans le passé
Écoute les autres et est introspectifPense que son approche est la meilleure
N’est pas affecté par une série de transactions perdantesLaisse ses émotions prendre le dessus lorsqu’il traverse une période difficile
A recours à la diversification et à la couvertureMet tous ses œufs dans le même panier

Conclusion

La gestion des risques de trading est une pratique fascinante, profonde et stimulante. Il faut beaucoup de travail, d’efforts et d’expérience pour parvenir à la maîtriser. Mais, en fin de compte, il en va de même pour tout le reste, dans la vie comme dans le trading. Si vous n’avez pas le temps nécessaire pour faire vos recherches et investir dans l’apprentissage et l’amélioration de vos techniques de gestion des risques, il vaut mieux rester à l’écart.

Si vous voulez devenir un trader accompli, il n’y a pas de raccourcis – vous avez besoin d’une stratégie de gestion des risques solide qui protégera votre capital et assurera l’accumulation durable de bénéfices réguliers. En fin de compte, sachez que chaque minute et chaque effort investis en valent la peine car le plaisir de réussir sur les marchés ne ressemble à rien d’autre.