Earn2Trade Blog
Les positions liées

Les positions liées aux indicateurs de spéculation sur séance

La spéculation sur séance fait partie des activités les plus difficiles et les plus exigeantes. Cependant, en combinant les bonnes compétences et les outils appropriés, la spéculation sur séance peut devenir une activité à temps plein satisfaisante et potentiellement lucrative. Et bien que les compétences soient le fruit de l’expérience et d’heures de dévouement, les meilleurs indicateurs de spéculation sur séance sont bien connus. Ce guide présente les meilleurs indicateurs techniques pour la spéculation sur séance et montre comment les utiliser pour prendre des positions longues et courtes.  

Les meilleurs indicateurs de spéculation sur séance

Avant de se concentrer sur les meilleurs indicateurs de spéculation sur séance, on devrait commencer par déterminer l’essence de la spéculation sur séance.

La spéculation sur séance est une forme de trading actif où le trader achète et vend des titres plusieurs fois au cours d’une même session de trading. Les spéculateurs sur séance tirent parti des fluctuations de prix intrajournalières et ne conservent jamais de positions ouvertes entre deux séances. Ils préfèrent les actifs très liquides afin de ne pas risquer d’être bloqués dans une transaction. On peut voir des spéculateurs sur séance trader sur tous les marchés, mais les marchés du Forex, des contrats à terme et des actions sont les plus populaires.

Au fil du temps, la spéculation sur séance s’est établie comme la forme d’activité de trading la plus populaire et la plus préférée. Vous pouvez en apprendre davantage à son sujet dans notre guide dédié.

Maintenant que vous savez ce qu’est la spéculation sur séance, il est temps de se concentrer sur les meilleurs indicateurs de trading lui étant associés.

Comme mentionné précédemment, les spéculateurs sur séance prospèrent sur la volatilité. C’est pourquoi leur but est de capturer rapidement l’action des prix et le momentum du marché. Cela étant dit, vous avez probablement déjà en tête les indicateurs préférés des spéculateurs sur séance.

Les spéculateurs sur séance utilisent des indicateurs avancés car ils souhaitent prédire la direction à venir du prix. Ils utilisent des indicateurs leur permettant de mesurer la volatilité et le momentum, ainsi que des outils qui signalent quand la tendance est sur le point de changer de direction. Ils s’appuient également sur des indicateurs de volume pour avoir une idée de l’ampleur de l’activité d’achat et de vente qui a lieu sur le marché.

Il est évident que les spéculateurs sur séance tirent parti de l’ensemble des indicateurs techniques de trading disponibles. La liste inclut les outils de mesure du momentum, de la tendance, du volume et de la volatilité. Même les indicateurs retardés sont utiles pour confirmer les signaux des indicateurs avancés.

Comment prendre des positions longues/courtes via les indicateurs de spéculation sur séance

Il va sans dire que l’objectif final de tout spéculateur sur séance est de clôturer la session de trading avec un bénéfice. Certains traders achètent et vendent plus activement afin de pouvoir réaliser une série de petits gains. D’autres visent un ou deux gains plus importants. Cependant, quelle que soit leur stratégie, les deux types de spéculateurs sur séance s’appuient sur des indicateurs de trading similaires. Cela inclut le Relative Strength Index (RSI), la Moving Average Convergence Divergence (MACD), les bandes de Bollinger, l’oscillateur stochastique, etc. On les couvrira davantage dans une minute.

Quel que soit l’indicateur, l’objectif de tout trader est d’identifier le meilleur moment pour rejoindre et fermer une transaction afin de maximiser ses bénéfices. Autrement dit, d’acheter en bas de l’échelle, juste avant que le prix ne commence à monter, et de vendre en haut de l’échelle, juste avant que le prix ne commence à descendre.

Dans les paragraphes suivants, nous allons explorer comment et quand prendre des positions longues et courtes en fonction des signaux de certains des indicateurs de spéculation sur séance les plus populaires. Bien sûr, comme toujours, nous vous conseillons de ne pas trader uniquement en fonction des signaux d’un seul indicateur. À la place, créez un système d’indicateurs se complétant les uns les autres et pouvant attester de manière adéquate de la fiabilité du signal.

Le Relative Strength Index (RSI)

Le RSI est un indicateur technique de trading très simple et pourtant parmi les plus puissants. Il peut servir à la fois d’indicateur avancé et d’indicateur retardé. Le RSI aide les spéculateurs sur séance à identifier le moment où le prix entre dans des conditions de marché surachetées ou survendues, et donc le moment où la tendance est susceptible de changer de cap.

Sur un graphique, le RSI apparaît comme une ligne allant de 0 à 100. En fonction de la façon dont la ligne RSI converge ou diverge par rapport aux données de prix, les traders décident quand prendre des positions longues ou courtes.

Les fourchettes essentielles à retenir ici sont 0 et 30 (la zone de survente) et 70 et 100 (la zone de surachat). Lorsque l’indicateur se trouve dans la zone de surachat, il signale que la pression d’achat se relâche et que le prix pourrait bientôt baisser. En revanche, lorsque le prix se trouve dans la zone de survente, il signale que l’instrument pourrait être sous-évalué et que les traders haussiers prendront bientôt le dessus. En gardant cela à l’esprit, assurez-vous d’observer l’évolution de la ligne RSI – quand et comment elle évolue à travers ces zones.

Comment prendre des positions courtes et longues avec le RSI

L’interprétation de base des signaux de trading du RSI est la suivante :

  1. Vendre quand l’indicateur passe au-dessus de 70 puis retombe en dessous
  2. Acheter quand l’indicateur chute en dessous de 30 et repasse au-dessus
Comment prendre des positions courtes et longues avec le RSI
Source : Finamark

Toutefois, il faut également tenir compte du contexte de la situation. Par exemple, si le prix forme une solide tendance haussière, il est préférable d’ignorer les signaux de survente s’opposant à l’évolution de la tendance actuelle jusqu’à ce qu’un renversement correspondant soit confirmé.

Gardez également à l’esprit que le RSI génère souvent des oscillations d’échec où le RSI franchit la barre des 70, chute en dessous d’elle pendant un moment puis remonte au-dessus sans franchir le seuil de surachat. De telles évolutions sont considérées comme de fortes confirmations d’un renversement de tendance à venir.

Découvrez en davantage sur le RSI et comment l’incorporer à votre stratégie de trading dans notre guide approfondi.

La Moving Average Convergence Divergence (MACD)

La Moving Average Convergence Divergence (MACD) est l’indicateur de moyenne mobile par excellence. On la construit en soustrayant une moyenne mobile exponentielle (MME) de 26 périodes d’une MME de 12 périodes. La MACD est la ligne principale, plus lente, tandis que la ligne plus rapide est la ligne de signal. L’indicateur possède également un histogramme, représentant la différence entre les deux lignes.

La MACD est un exemple d’indicateur de momentum retardé que les spéculateurs sur séance utilisent souvent pour planifier leurs opérations suivantes.

En observant les lignes de la MACD, les spéculateurs sur séance peuvent repérer à temps les croisements, la convergence et la divergence des fluctuations de prix. Ainsi, ils peuvent avoir une idée de la force de la tendance et de la direction qu’elle est susceptible de prendre.

Comment prendre des positions courtes et longues avec la MACD

Il y a plusieurs façons d’interpréter les signaux de la MACD. Voici les plus courantes :

Les croisements

Un croisement se produit lorsque les lignes MACD se croisent. Il existe deux types de croisements de base – le croisement de la ligne de signal et le croisement de la ligne zéro.

Le croisement de la ligne de signal est le signal le plus courant de la MACD. Il se produit lorsque la ligne MACD passe au-dessus ou en dessous de la ligne de signal. Un croisement haussier de la ligne de signal peut être observé lorsque la ligne MACD passe au-dessus de la ligne de signal. À l’inverse, un croisement baissier se produit lorsque la ligne MACD passe en dessous de la ligne de signal.

MACD Les croisements
Source: Finamark

Le croisement de la ligne zéro (ligne centrale) se produit lorsque la ligne MACD croise la ligne zéro et devient soit positive soit négative. Lorsque la MACD passe au-dessus de la ligne zéro et devient positive, nous avons un croisement haussier. Si elle passe en dessous et devient négative, nous avons un croisement baissier.

MACD Zero Line Crossover
Source: Finamark

Si la MACD signale une tendance haussière atteignant des sommets et des creux plus élevés et franchissant des niveaux clés de résistance – les traders peuvent entrer sur des positions longues. En revanche, en cas de tendance baissière, c’est-à-dire des sommets et des creux plus faibles et des ruptures des niveaux de support, les traders pourraient prendre une position courte.

La convergence et la divergence

La convergence décrit une situation où la ligne MACD et le prix se rapprochent l’un de l’autre tandis que la divergence se produit lorsqu’ils s’éloignent l’un de l’autre.

Il existe des signaux de convergence et de divergence haussiers et baissiers. Une divergence haussière se produit lorsque le prix atteint un creux plus faible tandis que la MACD atteint un creux plus élevé. Une divergence baissière se produit lorsque la MACD atteint un sommet plus faible tandis que le prix atteint un sommet plus élevé.

MACD La convergence et la divergence
Source: Finamark

Vous pouvez en apprendre davantage sur comment paramétrer et utiliser la MACD dans notre article dédié.

L’oscillateur stochastique

L’oscillateur stochastique est un indicateur de momentum reflétant les tendances de fermeture des prix. C’est un indicateur d’achat et de vente très précis et un excellent outil pour identifier les signaux de surachat et de survente.

L’indicateur se situe dans une fourchette, avec une valeur minimale de 0 et maximale de 100. Il possède deux lignes – la ligne K et la ligne D. La première est plus rapide que la seconde. L’interprétation de l’indicateur est simple, ce qui en fait un excellent choix même pour les débutants.

Bien que les signaux de l’oscillateur stochastique soient assez précis, il est toujours bon de les confirmer avec un outil supplémentaire comme le RSI, par exemple.

Comment prendre des positions courtes/longues avec l’oscillateur stochastique

Les traders doivent surveiller la ligne D et le prix. Surtout lorsque les deux commencent à évoluer vers des positions de surachat (au-dessus de la ligne 80) ou de survente (en dessous de la ligne 20).

L’idée de base est que vous pouvez vendre lorsque la ligne de l’indicateur franchit le niveau 80 par le haut. En revanche, les signaux d’achat se produisent lorsque l’indicateur franchit le niveau 20 par le bas.

Stochastic Overbought and Oversold
Source: Finamark

De nombreux traders utilisent souvent l’indicateur également pour repérer les renversements de prix potentiels. Pour ce faire, ils recherchent les divergences. Lorsque le prix atteint un creux plus faible mais que la stochastique atteint un creux plus élevé, il en résulte une divergence haussière. En revanche, si le prix atteint un sommet plus élevé mais que la stochastique atteint un sommet plus faible, nous avons une divergence baissière. Le scénario de trading est ici le même qu’avec la MACD, dont nous avons parlé plus haut.

Les traders experts utilisent également l’oscillateur stochastique pour identifier les croisements. Cependant, sans l’expertise nécessaire pour interpréter les signaux du marché, une telle stratégie peut conduire à trader sur de nombreux faux signaux. En outre, les croisements de l’indicateur sont décalés et peuvent mener à de nombreux revers.

Découvrez en davantage sur l’oscillateur stochastique dans notre article dédié.

Les bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger sont un outil de spéculation sur séance apprécié des traders professionnels et débutants. Elles sont un excellent indicateur pour aider à déterminer les points d’entrée et de sortie en fonction des conditions de surachat et de survente du marché.

L’indicateur comprend trois lignes. La ligne centrale est généralement basée sur une moyenne mobile simple (MMS) de 20 jours. La ligne supérieure est calculée en prenant la bande centrale et en ajoutant deux fois l’écart type quotidien. Selon la même logique, la bande inférieure est basée sur la bande centrale moins deux fois l’écart type quotidien.

Les bandes de Bollinger sont l’un des indicateurs préférés dans l’arsenal des traders recherchant des gains faibles et continus. Elles sont l’indicateur de mesure de la volatilité le plus populaire et l’un des plus exhaustifs. En même temps, elles sont très simples à interpréter.

L’indicateur vous donne une fourchette dans laquelle le prix de l’actif se trade généralement. En fonction de la volatilité récente, la largeur de la bande augmente et diminue. Plus les bandes sont larges, plus la volatilité est importante. Et vice-versa – si les bandes sont proches les unes des autres, la volatilité est plus faible.

Comment prendre des positions courtes et longues avec les bandes de Bollinger

L’indicateur peut aider à prédire les fluctuations de prix à long terme – par exemple, lorsqu’un prix évolue continuellement en dehors de la bande supérieure, le marché peut être suracheté. En revanche, lorsque le marché évolue constamment à l’extérieur de la bande inférieure, le marché peut être en situation de survente.

Grâce à cela, on peut repérer à temps les ruptures imminentes et identifier quand la tendance actuelle s’essouffle, simplement en surveillant la distance entre les bandes supérieure et inférieure.

Lorsque la distance entre les bandes supérieure et inférieure se resserre, le marché se consolide. Autrement dit, le marché “comprime” le prix, et les ruptures pourraient être imminentes.

Lorsque le prix passe au-dessus du sommet de la consolidation, on a une rupture haussière tandis que lorsque le prix clôture en dessous du creux de la consolidation, on a une rupture baissière. Il est également essentiel que les bandes supérieure et inférieure commencent à s’élargir (une indication d’un pic de volatilité) dans un scénario de rupture pour confirmer davantage que la consolidation s’engage dans une nouvelle tendance.

Les bandes de Bollinger
Source: Finamark

Cependant, prendre des positions courtes et longues avec les bandes de Bollinger peut souvent être délicat. Il est conseillé de toujours garder à l’esprit la direction générale du prix et de ne prendre que les signaux de trading qui s’alignent sur celle-ci.

Apprenez-en davantage sur l’indicateur dans notre article approfondi.

Conclusion sur les indicateurs pour la spéculation sur séance

Vous et des millions d’autres personnes regardez les mêmes graphiques chaque jour. Vous et des millions d’autres personnes utilisez certains des indicateurs de trading les plus populaires tels que le RSI, la MACD, la stochastique, etc. Alors, comment peut-on se démarquer de la concurrence ? La réponse est : en maîtrisant la façon dont on utilise ces indicateurs. Ce guide est un bon point de départ pour savoir comment prendre des positions courtes et longues avec certains des indicateurs les plus populaires.

Cependant, il est conseillé de commencer à découvrir les différents indicateurs un par un et d’explorer tous les objectifs qu’ils peuvent servir. Que ce soit pour identifier des conditions de marché surachetées ou survendues, des convergences ou des divergences, ou autre, les signaux d’achat et de vente peuvent être très différents. Apprenez cette différence, et vous poserez une base solide pour votre carrière de spéculateur sur séance.