Earn2Trade Blog
Jerome Kerviel

Jérôme Kerviel

Jérôme Kerviel est un trader français né en 1977. En 2000, il a rejoint la Société Générale, l’une des plus grandes banques d’Europe. On l’a engagé pour le département de conformité.

En 2005, on l’a promu trader junior. Probablement en raison de problèmes d’argent, il a commencé à fabriquer des transactions en 2006. Il l’a fait secrètement et a couvert ses traces. Les premières transactions qu’il a cachées étaient petites, mais il a progressivement caché des transactions plus importantes, et plus souvent.

Il a même dissimulé ses bénéfices pendant toute l’année 2008 afin que ses transactions non autorisées soient moins visibles. Il tradait des contrats à terme sur indices boursiers. Ce sont des actifs qui allaient bien au-delà de ce qui était autorisé à être tradé.

La Société Générale a découvert ce qui se passait avec Jérôme en janvier 2008. Elle a également découvert ses bénéfices cachés de 1,4 milliard d’euros. Ces bénéfices ne représentaient toutefois qu’une petite partie de ce que Kerviel avait fait. En réalité, Jérôme Kerviel avait effectué des opérations frauduleuses pour un montant vertigineux de 50 milliards d’euros.

La Société Générale l’a découvert à un moment malheureux où les indices étaient en forte baisse. Néanmoins, elle a dû liquider cette énorme position. Elle l’a fait en 3 jours, à partir du 21 janvier 2008.
Ces ventes à elles seules ont coûté environ 5 milliards d’euros à l’entreprise.

Beaucoup de gens ne sont pas convaincus que l’histoire de Jérôme Kerviel soit si simple. Il a souvent été suggéré qu’il est impossible que la Société Générale ait pu manquer ce niveau de trading. La taille de sa position représentait environ 1,5 fois la capitalisation boursière totale de la Société Générale.

Un autre point souvent soulevé est la façon dont la Société Générale a participé à la promotion de la culture dont Jérôme a sans doute profité. Nombreux sont ceux qui affirment que cette banque française a fermé les yeux, tant que les transactions douteuses étaient rentables. La famille de Jérôme Kerviel a affirmé qu’il avait été utilisé comme bouc émissaire pour des pertes plus importantes que celles qu’il avait créées.

Quelle que soit la part de responsabilité de chaque partie, les transactions de Jérôme représentent les pertes les plus importantes jamais subies par un trader malhonnête. L’estimation la plus élevée des pertes combinées créées par Jérôme Kerviel est de 7,2 milliards de dollars. Ces pertes sont plus de cinq fois supérieures à celles de Nick Leeson, le deuxième plus gros trader véreux de l’histoire.