Earn2Trade Blog
Les 8 types de traders

Les 8 types de traders – Comment choisir un style de trading

Les marchés financiers sont un monde aux multiples facettes qui offre de nombreuses possibilités de gagner de l’argent via le trading. La première question que vous devez vous poser est de savoir où et comment commencer. Déterminer quel type de trader vous voulez être est une décision fondamentale que vous devez prendre lorsque vous commencez votre carrière de trader. Cependant, c’est aussi l’un des choix les plus compliqués à faire. Ce guide explore les huit types de traders dominant les marchés financiers. Il s’agit d’informations cruciales qui vous aideront à déterminer où vous pourriez exceller. Nous espérons qu’à la fin, vous saurez quel style de trading vous apportera les meilleurs résultats.

Les types de traders en fonction de l’horizon temporel

L’une des façons les plus courantes de différencier les différents groupes de traders est de se baser sur l’horizon temporel dans lequel ils tradent. Certains traders préfèrent surveiller le marché en continu et trader à une fréquence plus élevée. D’autres préfèrent trader une ou deux fois par jour.

Une autre façon de voir les choses est de considérer la période moyenne de détention des positions ouvertes des traders. Par exemple, un spéculateur sur séance achète et vend en quelques minutes ou quelques heures. Un scalper peut conserver une position ouverte pendant quelques secondes seulement. Un trader de position tient jusqu’à ce qu’une tendance atteigne son sommet, tandis qu’un investisseur qui achète et conserve sa position s’inscrit dans le long terme.

Les différents profils de traders utilisent diverses stratégies pour identifier les opportunités les plus lucratives sur le marché. En outre, ils s’appuient sur divers systèmes et infrastructures de trading pour tirer le meilleur parti de leurs transactions. Certains ne tradent qu’un seul actif tandis que d’autres achètent et vendent plusieurs instruments à la fois. Les débutants ou les traders les moins enclins à prendre des risques peuvent acheter et vendre uniquement sur un seul site. À l’inverse, les acteurs du marché avancés ou plus agressifs préfèrent appliquer des stratégies de trading d’arbitrage.

Plongeons-nous dans les détails de chaque groupe et explorons les subtilités de leurs stratégies de trading.

Le spéculateur sur séance

Les spéculateurs sur séance se concentrent sur l’exploitation des opportunités de trading sans laisser de positions ouvertes d’une séance à l’autre. Par ailleurs, toutes leurs transactions sont ouvertes et fermées au cours d’une seule séance de trading. La durée moyenne d’ouverture d’une position d’un spéculateur sur séance est généralement inférieure à une heure. Ces transactions peuvent rester ouvertes pendant quelques heures. Cependant, elles ne sont jamais prolongées jusqu’au jour de trading suivant.

Les spéculateurs sur séance préfèrent généralement les instruments plus liquides comme les actions, le Forex et les contrats à terme. Ce sont les actifs leur permettant d’entrer et de sortir rapidement de leurs transactions. En outre, leur arsenal de stratégies comprend le trading de fourchette, le trading d’arbitrage, le trading à haute fréquence, le trading de bruit, etc.

La spéculation sur séance est une activité risquée. Elle s’appuie souvent sur un effet de levier important pour augmenter le bénéfice potentiel et tirer parti des faibles fluctuations de prix. Pour cette raison, la spéculation sur séance requiert une compréhension avancée des mécanismes du marché et une bonne stratégie de gestion des risques. En outre, elle requiert un capital initial substantiel afin que le trader puisse appliquer des techniques plus diversifiées et capitaliser plus efficacement sur les opportunités du marché (bien que nous ayons une idée de ce que vous pouvez faire pour commencer la spéculation sur séance avec seulement 500 $).

Les spéculateurs sur séance suivent souvent les événements d’évolution du marché en temps réel pour ouvrir des positions à court terme et profiter des plus petites fluctuations de prix.

L’objectif du spéculateur sur séance est de tirer profit non pas de l’évolution prolongée du marché mais du volume. Pour cette raison, ses retours peuvent souvent se situer entre 80 et 100 pips par transaction.

Ce que vous devriez savoir : pour devenir un spéculateur sur séance accompli, vous devriez avoir une connaissance approfondie du marché, associée à une certaine autodiscipline. Il serait préférable que vous ne laissiez pas vos émotions vous contrôler et que vous vous en teniez à votre stratégie de trading.

Le swing trader

Le swing trading est un style de trading visant à réaliser des gains à court et moyen terme sur une période prolongée. Il s’agit de l’une des formes les plus populaires de trading actif. Les swing traders recherchent des opportunités à moyen terme en utilisant diverses formes d’analyse technique. Ils maintiennent généralement leurs positions ouvertes pendant quelques jours, voire quelques semaines, afin de profiter d’une fluctuation de prix anticipée.

Le swing trading demande moins d’efforts et de temps que la spéculation sur séance. La raison en est qu’il maximise le potentiel de bénéfices à court terme en capturant la majeure partie des fluctuations du marché. L’essentiel est de réussir à identifier où le prix de l’actif est susceptible d’évoluer ensuite. Ensuite, vous entrez dans une position et capturez une partie du bénéfice si votre prévision du marché se réalise.

Les swing traders les plus accomplis visent à capturer une partie seulement de la fluctuation de prix attendue. Une fois qu’ils y parviennent, ils passent à l’opportunité suivante. Ils cherchent rarement à profiter de l’ensemble de la fluctuation du marché. Ils préfèrent plutôt réaliser des rendements plus faibles mais plus réguliers avant que le marché ne se retourne contre eux.

Les swing traders s’appuient principalement sur l’analyse technique pour identifier les opportunités de trading. Comme les spéculateurs sur séance, ils peuvent souvent utiliser l’analyse fondamentale et analyser les tendances et les modèles de prix pour compléter leurs stratégies.

Ce que vous devriez savoir : le swing trading vous expose au risque du lendemain, où le prix pourrait s’écarter et ouvrir la session suivante à des niveaux sensiblement différents. Établissez un ratio risque/récompense en fonction d’un objectif de bénéfices particulier, d’un stop-loss, et respectez-le. Vous pouvez également viser à prendre des bénéfices ou des pertes en fonction d’un indicateur technique ou des fluctuations du cours de l’action. Sinon, vous risquez de courir après des opportunités allant à l’encontre de votre stratégie ou de rester dans une transaction pendant une période prolongée.

Le trader de positions

Les traders de position achètent des actifs dont ils considèrent que la valeur est susceptible de s’apprécier à long terme. Par conséquent, leurs stratégies ne sont pas trop préoccupées par les fluctuations de prix à court terme. Ils se concentrent plutôt sur la tendance générale et le potentiel de croissance de l’actif.

Les traders de position suivent les tendances. Ils identifient une tendance, ouvrent une position et la conservent jusqu’à ce que la fluctuation du marché atteigne un sommet. Ce type de trader s’appuie sur une combinaison d’outils d’analyse technique et fondamentale. Ils suivent les facteurs macroéconomiques et les tendances dominantes du marché.

Si nous comparons le trading de position à la spéculation sur séance, nous pouvons dire que le nombre de transactions que le spéculateur sur séance effectue par jour dépasse souvent le nombre de transactions que le trader de position effectue sur une période de deux mois ou même d’un an. Cela signifie qu’avec le trading de position, vous achetez et vendez à une fréquence beaucoup plus faible. Par exemple, de nombreux traders de position ne dépassent pas 10 transactions par an. De ce fait, vous n’aurez pas non plus à suivre le marché 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, ni à réagir dès qu’un événement se produit sur le marché.

Toutefois, cela ne signifie pas que vous ne devriez pas surveiller le marché fréquemment, surtout si vous n’avez pas élaboré une stratégie de gestion des risques appropriée dès le départ. Le trader de positions accompli identifie à l’avance les points d’entrée et de sortie prévus pour chacune de ses positions. Une fois la position ouverte, elle doit être complétée par des ordres de vente stop appropriés.

Ne confondez pas le trading de position avec l’investissement à long terme

Le trading de positions est souvent confondu avec une stratégie d’achat et de conservation. Bien qu’elles présentent certaines similitudes, en réalité, la plupart des stratégies d’achat et de conservation peuvent s’étendre sur quelques années (par exemple, la planification de la retraite avec un portefeuille à long terme). En revanche, dans le cas du style de trading de positions, la plupart des positions sont fermées lorsqu’une tendance atteint son sommet. Ces tendances peuvent souvent se produire en l’espace de quelques semaines ou de quelques mois.

Ce que vous devriez savoir : le trading de positions est une excellente opportunité pour les investisseurs car il n’est pas aussi intense que la spéculation sur séance et le swing trading. Toutefois, n’oubliez pas qu’en tant que trader de positions, vous devriez toujours suivre les tendances à court terme et les actualités intrajournalières car elles peuvent fausser le potentiel de bénéfices à long terme de vos investissements.

Le scalper

Les scalpers sont l’incarnation même du trader à court terme car ils se spécialisent dans l’exploitation des petites fluctuations de prix et dans la réalisation d’un bénéfice rapide à la revente. Tout ce que nous avons dit à propos des spéculateurs sur séance est encore plus valable pour les scalpers car ils achètent et vendent à une fréquence plus élevée. Les scalpers accomplis maintiennent un ratio beaucoup plus élevé de transactions gagnantes par rapport aux transactions perdantes.

Habituellement, la durée moyenne de la position ouverte d’un scalper peut varier de quelques secondes à quelques minutes, mais rarement plus. Souvent, un scalper peut exécuter plus d’une centaine de transactions par jour. Vous vous demandez probablement comment il est possible d’acheter et de vendre toutes les quelques secondes. La vérité est que la majorité des stratégies de scalping à court terme sont facilitées par des algorithmes informatiques avancés.

Qu’est-ce qui différencie le scalping des autres styles de trading ?

Ne considérez pas les scalpers comme des traders frénétiques qui achètent et vendent tout ce qui existe dans le seul but de générer du volume. Au contraire – ils maîtrisent leurs marchés cibles et disposent de stratégies de gestion des risques bien établies qui leur permettent de manœuvrer rapidement et efficacement.

« Les spéculateurs sans plan sont comme un général sans stratégie, et donc sans plan de bataille exploitable. Les spéculateurs sans plan clair ne peuvent qu’agir et réagir, agir et réagir, à la fronde et aux flèches de la malchance boursière, jusqu’à ce qu’ils soient vaincus. »

– Jesse Livermore

Comme les spéculateurs sur séance, les scalpers ne visent pas à réaliser d’énormes bénéfices ponctuels. Ils essaient plutôt d’assurer un flux régulier de petits gains qu’ils peuvent multiplier en fonction du volume tradé. L’idée centrale du scalping est qu’il est préférable de construire sa richesse au fil du temps avec de fréquents petits ajouts.

Le fait que les scalpers se basent sur le nombre de transactions rentables plutôt que sur leurs gains individuels signifie que leurs stratégies sont conçues pour exploiter même les plus petites opportunités du marché.

Ce que vous devriez savoir : les scalpers sont probablement les acteurs du marché les plus dévoués. Ils passent des heures rivés à leur écran, suivant de près les marchés qui les intéressent, les actualités pertinentes et les bruits du marché qui pourraient fausser la perspective de leur portefeuille. Si vous débutez, nous vous conseillons de garder le scalp trading en bas de votre liste de priorités. Il requiert des compétences et une expertise complexes, des outils complexes (un flux en direct, un courtier à accès direct, une infrastructure technologique) et surtout – la capacité de placer des transactions à haute fréquence.

Le trader intrajournalier

Trading intrajournalier est un autre terme utilisé pour la spéculation sur séance. Le mot « intrajournalier » signifie essentiellement « dans la journée ». Dans de nombreux cas, les deux termes sont interchangeables. Tout comme les spéculateurs sur séance, les traders intrajournaliers ne gardent pas de positions ouvertes d’une séance à l’autre. Ils s’appuient principalement sur l’analyse technique et les indicateurs pour déterminer leurs positions.

Cependant, il existe quelques différences mineures sur lesquelles nous devrions nous concentrer pour rendre la distinction plus claire. La principale différence est que le style de trading intrajournalier peut être beaucoup plus fréquent et avoir des temps d’ouverture plus courts pour chaque transaction. Par ailleurs, le trading intrajournalier peut s’effectuer dans des délais plus courts, de l’ordre de la seconde ou de la minute, afin de tirer parti des fluctuations rapides des cours. En outre, les traders intrajournaliers se spécialisent dans l’achat et la vente d’instruments qui ne sont disponibles que pendant les heures d’ouverture.

Le terme de « trading intrajournalier » est également souvent utilisé pour désigner les traders cherchant à tirer parti des nouveaux sommets et des nouveaux creux d’un titre particulier tout au long de la journée.

Ce que vous devriez savoir : le trading intrajournalier est tout à fait identique à la spéculation sur séance et a été introduit comme terme pour définir plus précisément les différents niveaux de données tarifaires. Cependant, il n’y a pas beaucoup de différences fondamentales dans le style et les stratégies de trading, donc tout ce que nous avons dit sur la spéculation sur séance est pertinent ici.

Les types de traders en fonction des outils qu’ils utilisent

Après avoir identifié les différents types de traders sur la base des horizons temporels dans lesquels ils achètent et vendent, il est temps de se concentrer sur la classification des outils et des méthodologies utilisés.

Si vous avez entendu parler du débat entre l’analyse technique et l’analyse fondamentale, vous avez déjà la réponse aux deux principaux types de traders. Considérez les styles de trading technique et fondamental comme deux écoles de pensée différentes, chacune ayant ses partisans et ses adversaires.

Les traders fondamentaux et techniques se distinguent les uns des autres par les informations qu’ils analysent et les facteurs qu’ils prennent en compte pour élaborer leurs stratégies. Alors que les premiers s’appuient sur des informations fondamentales comme les rapports sur les bénéfices, l’analyse des bilans, les revues d’analystes, etc., les seconds utilisent des indicateurs et des graphiques.

Les principes de trading fondamentaux et techniques sont souvent décrits comme étant opposés l’un à l’autre. Pourtant, de nombreux traders et investisseurs préfèrent s’appuyer sur les deux pour avoir une meilleure compréhension du marché et du potentiel de leurs actifs cibles. La raison en est que les deux méthodologies poursuivent un objectif commun – dans le cas des actions, par exemple, trouver des opportunités lorsque les instruments se tradent en dessous de leur valeur intrinsèque. Ou encore, de prévoir le potentiel de croissance et d’en tirer parti.

Le trader fondamental

Les traders fondamentaux évaluent les actifs en essayant de donner une estimation réaliste de leur valeur intrinsèque. Pour ce faire, ils étudient tous les types d’informations, y compris les tendances macro (mondiales) et micro (sectorielles). Cependant, ils mettent surtout l’accent sur la performance individuelle et les caractéristiques intrinsèques de l’actif.

Dans le cas des actions, par exemple, les traders techniques s’attachent à mesurer la solidité financière et la gestion de chaque entreprise. Pour ce faire, ils s’appuient sur des états financiers, des données historiques, des conférences téléphoniques avec les investisseurs, des communiqués de presse, des rapports et des estimations d’analystes, ainsi que d’autres sources d’information afin d’établir des paramètres cruciaux pour les performances futures. Plus l’analyste fondamental couvre d’informations, plus sa décision est éclairée et précise.

L’objectif final des analystes fondamentaux est d’attribuer une valeur au titre particulier examiné, par rapport à son prix de marché actuel. Sur cette base, le trader peut décider d’acheter, de vendre ou d’éviter toute transaction.

La plupart des traders fondamentaux appliquent des stratégies d’achat et de conservation et ouvrent généralement des positions à long terme. La raison en est que les fondamentaux d’un investissement particulier peuvent ne pas changer pendant des mois, voire des années. C’est pourquoi les traders fondamentaux ressemblent davantage à des investisseurs qu’à des traders qui achètent et vendent fréquemment. Bien qu’ils s’appuient toujours sur les actualités du marché pour compléter leurs points de vue (par exemple, un communiqué de presse annonçant une mauvaise nouvelle peut changer les fondamentaux instantanément), dans le cas général, l’analyse fondamentale perd de sa force si elle est appliquée sur des horizons à court terme.

Le trading fondamental en séduit plus d’un. Toutefois, ce processus que nous associons à l’analyse et à l’interprétation de l’information prend du temps et nécessite des recherches approfondies. Il convient davantage à ceux qui ouvrent des positions à long terme qu’aux traders désireux de gagner de l’argent dès le premier instant.

Le trader technique

Le trading technique diffère du style de trading fondamental car il vise à identifier les opportunités en utilisant des indicateurs pour générer des signaux de trading sur un graphique. Par conséquent, les autres traders qualifient souvent les traders techniques de « chartistes » car ils passent la plupart de leur temps à rechercher des formations indiquant des points d’entrée et de sortie.

Les traders techniques sont principalement des acheteurs et des vendeurs à court terme. Toutefois, les outils sur lesquels repose l’analyse technique fonctionnent également sur des périodes plus longues et peuvent être utiles pour évaluer les opportunités de stratégies d’achat et de conservation.

Les traders techniques pensent que tous les éléments fondamentaux sont pris en compte dans le prix en cours de l’instrument. Au lieu de quantifier la valeur intrinsèque d’un titre, ils se concentrent sur l’utilisation de graphiques, la visualisation de modèles et de tendances, et l’indication de ce que l’instrument est susceptible de faire à l’avenir.

Nous pouvons faire valoir que, tandis que les traders fondamentaux s’appuient sur des informations rétrospectives, les techniciens tentent de « regarder vers l’avenir » et de prédire la prochaine fluctuation du marché en se basant sur les changements dans le volume, le prix et d’autres caractéristiques vitales en cours et passées.

“L’analyse technique est une compétence qui s’améliore avec l’expérience et l’étude. Soyez toujours un étudiant et continuez à apprendre.”

John Murphy

Dans le cas général, les traders techniques utilisent des données provenant de courtes périodes de temps pour développer les modèles utilisés pour prédire les titres ou les fluctuations du marché. Dans le même temps, l’analyse fondamentale s’appuie sur des informations s’étalant sur des années.

Le principal défi des traders techniques débutants est de savoir comment naviguer dans l’univers des indicateurs et des outils disponibles. En outre, il n’existe pas de « solution miracle » claire que vous pouvez apprendre et sur laquelle vous pouvez vous reposer uniquement. Au contraire – la plupart des traders techniques combinent plusieurs indicateurs pour obtenir une confirmation de leurs signaux de trading.

Vous pouvez en apprendre plus à ce sujet dans notre guide dédié.

Le trader d’action sur les prix

Bien que les traders techniques puissent être divisés en plusieurs catégories, il en est une sur laquelle nous devrions nous concentrer spécifiquement. Le trading de l’action sur les prix est le secteur le plus populaire du style de trading technique. Il se spécialise dans le traçage de la fluctuation du prix d’un actif spécifique sur une certaine période. Cette technique constitue la base de toutes les autres méthodologies d’analyse technique. En outre, elle fonctionne pour tous les actifs, y compris les actions, les matières premières, les FNB, les dérivés, etc.

En bref, les traders d’action sur les prix ignorent les paramètres de l’analyse fondamentale. Au lieu de cela, ils lisent le marché et prennent des décisions de trading subjectives basées sur les fluctuations de prix récentes et réelles. Les scalpers, les arbitragistes, etc. sont des exemples de traders suivant des stratégies d’action sur les prix.

De nombreux traders à court terme se basent exclusivement sur l’action des prix et ses signaux pour planifier leurs décisions de trading. Ils analysent les schémas des fluctuations à la hausse et à la baisse du prix du titre pour essayer de prédire la prochaine évolution du marché. En recherchant des modèles et des compositions graphiques et en interprétant leurs signaux, les traders peuvent planifier la poursuite de la tendance, les ruptures ou les renversements.

Les traders ne considèrent généralement pas l’action sur les prix comme un outil de trading tel qu’un indicateur. Il s’agit plutôt de la source de données sur laquelle sont construits tous les autres outils. Certains des exemples les plus notables pour le trading de l’action sur les prix intègrent des modèles de chandeliers. Par exemple, la croix Harami, la figure d’engouffrement et les trois soldats blancs dans la stratégie, pour n’en citer que quelques-uns.

Choisir un style de trading

La première chose à faire pour décider de votre style de trading est de passer en revue les fondamentaux et de voir quelles cases vous pouvez cocher. Voici quelques questions à vous poser pour vous aider à poser les bases de votre future décision :

  • Êtes-vous un débutant ou avez-vous déjà un peu d’expérience ?
  • Quels instruments aimeriez-vous trader ?
  • Pouvez-vous vous en tenir à un plan et contrôler vos émotions ?
  • Quel est votre degré de prudence ?
  • Préféreriez-vous chasser les gros bénéfices ponctuels ou développer votre richesse progressivement ?
  • Avec quel montant de capital prévoyez-vous de débuter ?
  • Quel sera votre degré de surveillance du marché ?
  • Avez-vous un objectif spécifique ou voulez-vous simplement gagner de l’argent ?

Par exemple, si vous êtes plus conservateur, plus émotif, ou si vous disposez d’un capital limité, devenir un scalper serait une recette pour le désastre. En revanche, si vous êtes prêt à prendre plus de risques et à consacrer le temps nécessaire pour surveiller et analyser le marché, la spéculation sur séance peut vous convenir parfaitement. En revanche, si vous avez un objectif d’investissement (par exemple, épargner pour la retraite), le trading n’est probablement pas du tout fait pour vous. Il est peut-être préférable d’envisager d’investir.

Conclusion

En théorie, en répondant à ces questions, vous disposerez d’une base solide pour faire votre choix. Mais cela ne suffira pas. La meilleure façon de décider quel style de trading correspond le mieux à vos compétences et à votre état d’esprit est de les essayer par vous-même. Toutefois, assurez-vous de le faire sur un terrain d’entraînement sans risquer votre capital. Trader différents instruments par le biais de diverses stratégies est un défi. Il faut du dévouement et des mois, voire des années, pour les maîtriser, c’est pourquoi vous ne devriez pas vous précipiter.

Au final, il existe de nombreux scénarios différents et combinaisons différentes. La meilleure façon de déterminer le style de trading vous convenant le mieux est de reconnaître votre style et votre approche. De cette façon, vous vous assurerez la tranquillité d’esprit et la force de rester cohérent avec la voie choisie. En outre, vous serez en mesure de gérer même dans les situations où la volatilité du marché vous fait douter de vos décisions de trading.