Earn2Trade Blog
marchés surachetés et survendus

Les marchés surachetés et survendus et les indicateurs pour les identifier

Le principe le plus ancien en matière de trading et d’investissement est d’acheter bas et de vendre haut. La meilleure façon d’y parvenir est de trouver des opportunités se tradant à des niveaux inférieurs à leur valeur intrinsèque ou à leur juste valeur. Vous pouvez également trouver des écarts et saisir le moment juste avant une correction des prix. Pour tirer parti de ces opportunités, les traders s’appuient sur des indicateurs les aidant à identifier les marchés surachetés et survendus. Ce guide explore le sujet en détail. Nous vous présenterons une liste d’outils de trading technique que vous pouvez utiliser et quelques conseils pour repérer ces marchés. Nous espérons qu’à la fin de votre lecture, vous apprendrez également comment tirer profit des marchés surachetés et survendus.

Que sont les marchés surachetés et survendus ?

Nous utilisons les termes de surachat et de survente pour décrire le prix d’un actif par rapport à sa juste valeur ou valeur intrinsèque. Ils permettent de définir les conditions actuelles du marché et les tendances futures pour nous aider à identifier les signaux d’achat et de vente.

Lorsque nous définissons un actif comme étant “suracheté”, cela signifie que son prix a augmenté de façon constante. Par conséquent, il se trade maintenant à un prix supérieur à sa valeur. Par conséquent, son prix a atteint un point de basculement, et nous pouvons nous attendre à ce qu’il baisse bientôt. Le ressac se produit lorsque les traders s’unissent autour de l’idée que l’actif est trop cher.

À l’inverse, un marché survendu est celui où l’actif se trade en dessous de sa juste valeur. En d’autres termes, lorsqu’il vaut plus que son prix actuel. Les marchés survendus apparaissent généralement lorsqu’il y a eu une vente continue d’un instrument particulier à un point tel que les traders commencent à penser que son prix a touché le fond. Ces marchés survendus signalent la fin des baisses à court terme et le début d’une reprise haussière.

Les niveaux de surachat et de survente indiquent que les marchés ont mûri et que les prix ont atteint des extrêmes. Ils sont généralement causés par les réactions excessives des acteurs du marché. Il peut s’agir d’une augmentation de l’activité d’achat ou de vente résultant d’actualités récentes, de la publication de résultats, d’événements faisant bouger le marché, etc.

D’après les outils utilisés pour déterminer les marchés surachetés et survendus, il existe deux catégories de conditions de marché. Ces deux catégories sont la survente/le surachat fondamental et la survente/le surachat technique. Comme leur nom l’indique, pour déterminer le prix raisonnable de l’instrument, la première catégorie s’appuie sur des indicateurs fondamentaux et des facteurs sectoriels. Dans le second cas, on utilise des signaux de trading techniques.

Comment les marchés surachetés et survendus peuvent vous aider

Être capable de reconnaître les marchés surachetés et survendus représente la pierre angulaire d’une bonne stratégie d’investissement. Si vous pouvez identifier les niveaux de surachat et de survente, vous aurez la garantie d’acheter et de vendre au meilleur prix possible.

Les prix des actifs ne peuvent pas évoluer indéfiniment dans une seule direction et, à un moment donné, ils s’inverseront et emprunteront un chemin opposé. C’est en étant capable de choisir le moment juste avant que cela ne se produise que les bons traders deviennent de grands traders.

L’essence des stratégies basées sur l’identification des marchés surachetés et survendus réside dans leur capacité à prédire le moment où l’attente de la baisse/augmentation imminente des prix (correction) se matérialisera. Ces signaux permettent aux traders d’acheter à un prix plus faible et de vendre à un prix plus élevé. En maximisant leurs rendements de cette manière, ils peuvent tirer le meilleur parti des opportunités du marché.

Si tout cela semble formidable sur le papier, la vérité est que l’identification des marchés surachetés et survendus peut s’avérer un peu difficile pour les débutants. Certains traders passent des années à peaufiner et à maîtriser leurs stratégies, mais cela en vaut la peine au bout du compte. La clé de la réussite est de les utiliser correctement.

Les indicateurs pour identifier les marchés surachetés et survendus

Gardez à l’esprit que les marchés surachetés et survendus peuvent durer pendant une longue période. Ils mettent votre patience à l’épreuve et vous devriez vous assurer de respecter votre stratégie et de ne trader que lorsque vous êtes sûr d’avoir repéré le bon signal. Alors, comment repérer le bon signal ? La réponse est la suivante – en vous appuyant sur les indicateurs techniques de trading.

Les investisseurs s’appuient généralement sur des indicateurs fondamentaux tels que le ratio cours/bénéfices pour repérer les marchés surachetés ou survendus. Les traders utilisent des indicateurs techniques. La majorité des outils permettant d’identifier les marchés surachetés et survendus entrent dans la catégorie des “oscillateurs”, mais nous vous proposerons d’autres indicateurs moins connus mais tout aussi efficaces.

Que vous utilisiez un oscillateur ou un autre type d’indicateur, le point commun est que leur objectif est de vous aider à identifier le moment où un renversement de tendance est sur le point de se produire.

L’oscillateur stochastique

Cet indicateur est l’un des plus populaires pour identifier les marchés surachetés et survendus.

Lorsqu’il est appliqué sur un graphique, nous pouvons visualiser l’indicateur comme une ligne dont la valeur est comprise entre 0 et 100. Vous pouvez interpréter la valeur de l’indicateur de la manière suivante :

  • Survendu – entre 0 et 20
  • Suracheté – entre 80 et 100

Alors, qu’est-ce que cela vous indique ? Le signal de surachat généré par l’oscillateur stochastique indique un marché baissier imminent et le bon moment pour vendre. En revanche, le signal de survente vous avertit d’un prochain renversement haussier des prix, ce qui est le bon moment pour acheter.

stochastic oscillator 1
Source : Finamark

Toutefois, n’oubliez pas que l’indicateur peut rester dans la zone de surachat ou de survente pendant une période prolongée. L’indicateur ne peut pas vous dire quand exactement le renversement de prix aura lieu. C’est pourquoi il est essentiel de le compléter avec d’autres outils de trading technique et de garder un œil sur le prix.

Plus précisément, recherchez les divergences et les croisements de lignes de signaux. Lorsqu’il y a une divergence (le prix atteint un nouveau sommet/creux, mais l’indicateur ne suit pas), vous devriez vous attendre à un renversement de tendance car l’oscillateur stochastique change généralement de direction avant le prix. Une autre confirmation est le croisement des deux lignes.

stochastic oscillator 2
Source : Finamark

Le Relative Strength Index (RSI)

Le RSI est très similaire à l’oscillateur stochastique dans le sens où il mesure également le momentum des prix pour identifier les marchés surachetés et survendus. La principale différence est que le RSI ne s’appuie pas sur une moyenne mobile simple comme deuxième ligne. De ce fait, il est inefficace pour repérer les croisements.

Avec le RSI, nous considérons que les marchés où l’indicateur flotte au-dessus de 70 sont surachetés. En revanche, ceux qui se situent en dessous de la barre des 30 sont survendus.

L’interprétation générale des signaux du RSI est la suivante :

  • Vendre lorsque l’indicateur passe au-dessus de 70 puis repasse en dessous.
  • Acheter lorsque l’indicateur passe en dessous de 30 puis repasse au-dessus.

Cependant, gardez à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un indicateur universel qui fonctionnera efficacement, en ignorant le contexte de la situation. Par exemple, si le prix forme une forte tendance à la hausse, il est préférable d’ignorer les signaux de survente, en s’opposant au développement de la tendance actuelle jusqu’à ce qu’un renversement correspondant soit confirmé.

overbought and oversold - RSI
Source : Finamark

Lorsque vous utilisez le RSI, vous devriez savoir que l’indicateur génère souvent des oscillations d’échec. Il s’agit de situations où le RSI dépasse la marque des 70 points. Il descend ensuite en dessous pendant un certain temps, puis remonte au-dessus sans franchir le seuil de surachat. Nous pouvons considérer ces évolutions comme de fortes confirmations d’un prochain renversement de tendance.

Les bandes de Bollinger

Les bandes de Bollinger sont l’un des indicateurs les plus simples à utiliser pour rechercher des signaux de surachat et de survente. L’indicateur est un canal de prix se composant de trois lignes, utilisant toutes la MMS sur 20 jours.

Si le prix franchit la ligne supérieure, le signal est baissier et le marché est considéré comme “suracheté”. Dans ce cas, vous pouvez vous attendre à une baisse, et c’est le moment idéal pour vendre.

En revanche, si le prix franchit la ligne inférieure, le marché est survendu et vous devriez vous attendre à une reprise haussière. Ce moment est généralement le bon pour acheter.

overbought and oversold - Bollinger Bands
Source : Finamark

Assurez-vous d’attendre la fermeture d’une bougie complète, confirmant le signal, avant d’ouvrir une position. Dans l’exemple ci-dessus, vous pouvez constater que, dans le scénario de “surachat”, les lignes sont brisées avec une bougie haussière en premier. Cependant, la baisse du prix commence après la fermeture d’une bougie baissière. Il en est de même pour le scénario de survente où la reprise haussière commence avec la première bougie haussière.

Le Commodity Channel Index (CCI)

Cet oscillateur de momentum aide à identifier les marchés surachetés et survendus en comparant les fluctuations de prix actuelles de l’instrument aux fluctuations historiques. Ne vous laissez pas induire en erreur par le nom de l’indicateur – vous pouvez l’appliquer à tous les types d’actifs, y compris les actions, les devises, etc.

L’idée initiale de l’indicateur était de réduire l’incertitude causée par les marchés cycliques et saisonniers des matières premières. Aujourd’hui, il s’agit d’un excellent outil pour aider à prévoir les renversements de tendance à venir.

Sur un graphique, vous pouvez tracer l’indicateur comme une ligne dans une boîte. Le CCI fluctue entre les valeurs -100 et +100. Lorsque l’indicateur quitte cette fourchette, le marché est considéré comme suracheté (au-dessus de +100) ou survendu (en dessous de -100).

Lorsque le prix dépasse +100 et repasse ensuite en dessous, les traders peuvent vendre en prévision d’une tendance baissière. En revanche, lorsque l’indicateur passe en dessous de -100 puis repasse au-dessus, les traders peuvent acheter car le sentiment haussier est considéré comme intense.

Cependant, il est essentiel d’éviter de trader dès que l’indicateur dépasse l’un ou l’autre de ces niveaux. La raison en est que, lors de tendances fortes, les conditions de surachat et de survente peuvent persister pendant une période prolongée. Comme dans l’exemple des bandes de Bollinger, assurez-vous d’avoir une confirmation de la tendance à partir des prochaines bougies.

overbought and oversold - CCI
Source : Finamark

Une autre chose cruciale à savoir sur le CCI est que la fourchette -100 et +100 n’est pas immuable. Les résultats peuvent différer pour chaque actif. Assurez-vous de vous familiariser avec les valeurs historiques afin d’obtenir une représentation juste des points de retournement exacts avant de placer vos transactions.

La parabolique SAR

La parabolique SAR n’est pas un outil très connu, mais de nombreux traders expérimentés l’utilisent pour repérer les marchés surachetés et survendus. Cependant, gardez à l’esprit qu’il faut du temps pour maîtriser les signaux de l’indicateur, donc si vous débutez, vous devriez plutôt vous en tenir au RSI ou à l’oscillateur stochastique.

L’indicateur parabolique SAR surveille les changements de prix et la vitesse à laquelle ils se produisent pour aider à identifier les conditions de surachat et de survente. SAR dans le nom signifie “stop and reverse”. Il a le mot “parabolique” parce que le résultat des calculs de l’indicateur forme collectivement une parabole.

La parabolique SAR est un indicateur de trading privilégié car elle révèle des détails sur l’état général du marché et le rythme auquel les fluctuations de prix se produisent.

L’indicateur apparaît comme une série de points sur un graphique, à côté des barres de prix. L’indicateur se situe en dessous du prix pendant les tendances haussières, tandis que pendant les périodes baissières, il reste au-dessus.

Plus la distance entre les points individuels est grande, plus la probabilité de fluctuations de prix rapides et décisives est grande (zones de surachat et de survente). Lorsque les points se rapprochent les uns des autres, cela indique que l’on peut s’attendre à un ralentissement du momentum.

overbought and oversold - Parabolic SAR
Source : Finamark

Gardez à l’esprit que lorsque la tendance s’inverse, les premières périodes montrent un mouvement lent de l’indicateur (les points sont très denses). Alors que la tendance se développe, l’indicateur s’accélère et rattrape le prix.

Le retracement de Fibonacci

Le retracement de Fibonacci fait partie des indicateurs techniques de trading les plus populaires. Nous pouvons visualiser ces lignes sous la forme de niveaux de support et de résistance. Elles peuvent être utiles lorsque l’on a besoin de signaux de surachat et de survente.

Le concept sous-jacent de l’indicateur est la Théorie de Dow du Retracement. Selon cette théorie, une fois qu’une fluctuation initiale du prix se produit, le prix finira par retracer à un niveau proche de 50 % (le milieu entre les niveaux de retracement de Fibonacci de 38,2 % et 61,8 %). Selon cette théorie, le meilleur moment pour ouvrir une position est lorsqu’un signal de surachat ou de survente est confirmé.

L’utilisation du retracement de Fibonacci pour identifier les signaux de surachat et de survente nécessite de vérifier si une ligne de support/résistance claire est présente. Si le prix échoue à plusieurs reprises à franchir la ligne de support/résistance et finit par le faire, vous avez un signal potentiel de surachat/survente.

De façon compréhensible, le retracement de Fibonacci n’est pas à lui seul un indicateur très solide pour les signaux de surachat et de survente. Il est toujours préférable de le combiner avec d’autres indicateurs, tels que l’oscillateur stochastique, pour confirmer la relation entre le retracement et les conditions actuelles du marché.

L’On-Balance Volume (OBV)

Cet indicateur de momentum utilise le flux de volume pour aider les traders à identifier les marchés surachetés et survendus. Il prédit les renversements haussiers et baissiers en reflétant le sentiment de la foule et en mesurant la pression d’achat et de vente.

Le concept de l’OBV est qu’un changement de prix suivra toujours une augmentation du volume de trading, même si cela ne se produit pas immédiatement.

L’utilisation de l’indicateur pour identifier les marchés surachetés et survendus nécessite de surveiller simultanément le comportement du prix et le mouvement de l’OBV. Si le prix atteint des sommets plus élevés tandis que l’OBV atteint des sommets plus bas, c’est le signal d’un marché suracheté. Vous devriez vous attendre à un renversement de tendance et à une reprise baissière — c’est le moment idéal pour vendre.

La convergence et divergence des moyennes mobiles (MACD)

La convergence et divergence des moyennes mobiles est un autre indicateur capable d’identifier les marchés surachetés et survendus. En reproduisant la relation entre les moyennes mobiles exponentielles sur 12 jours et sur 26 jours, la MACD trace une ligne de signal aidant les traders à repérer les signaux d’achat et de vente.

Pour reconnaître les marchés surachetés, les traders recherchent le moment où la MACD passe sous la ligne de signal. Ce moment est une opportunité potentielle d’achat puisque, à ce moment-là, le marché est susceptible d’évoluer à la hausse. En revanche, si la MACD passe en dessous de la ligne de signal, le marché est considéré comme “suracheté” et vous pouvez procéder à la vente pour éviter de subir des pertes en capital dues à la baisse imminente des prix.

overbought and oversold - MACD
Source : Finamark

Cependant, gardez à l’esprit que la MACD n’est pas l’indicateur le plus fiable pour les marchés surachetés et survendus si elle est utilisée seule. Veillez à la compléter par un outil supplémentaire comme le Relative Strength Index ou l’oscillateur stochastique afin de mieux confirmer la force de la tendance et de repérer les divergences.

Vous pouvez aussi l’associer avec la parabolique SAR pour confirmer des points d’entrée et de sortie précis.

La différence entre les marchés surachetés et survendus

Si les deux indiquent une correction potentielle à venir des prix, la différence entre les marchés surachetés et survendus réside dans la direction du renversement attendu qu’ils signalent. Lorsque le marché est suracheté, le prix est susceptible de baisser prochainement. Lorsque le marché est survendu, on peut généralement s’attendre à ce que le prix augmente.

Les marchés surachetés signalent une pression à la vente accrue et un sentiment baissier dominant. En revanche, les conditions de survente signalent une pression d’achat croissante et la présence d’un sentiment haussier important.

Les marchés surachetés indiquent que le prix de l’actif particulier est supérieur à sa valeur intrinsèque (juste), tandis que les marchés survendus signalent que son prix actuel est inférieur à ce que le titre vaut.

Ce qui pousse le prix de l’actif à un “niveau de surachat”, c’est l’augmentation de la demande qui dépasse l’intérêt naturel et typiquement commun des transactions. En conséquence, le prix augmente jusqu’à un niveau élevé injustifié sans aucun soutien des fondamentaux ou des indicateurs techniques. En d’autres termes, le prix est artificiellement élevé.

Dans le cas des marchés survendus, l’actif est tombé à un niveau où il se trade beaucoup moins cher que sa valeur. Ces situations sont généralement le résultat d’une vente de panique ou d’une réaction excessive du marché.

Le point commun entre les marchés surachetés et survendus est que, dans les deux cas, les analystes considèrent que les instruments ne se tradent pas à leur juste valeur et attendent une correction dans un avenir proche.

Conclusion

Le concept de marchés surachetés et survendus est essentiel à la compréhension des traders. En même temps, il est facile à comprendre et à appliquer si vous disposez des bons outils.

Tous les indicateurs de trading n’ont pas la même efficacité. Ceux énumérés dans notre article devraient suffire à assurer l’identification adéquate et opportune des marchés surachetés et survendus. Surtout si vous utilisez les combinaisons d’outils techniques suggérées.

Si vous souhaitez faire passer votre stratégie au niveau supérieur, assurez-vous de la compléter par plusieurs indicateurs techniques de trading, voire par des indicateurs fondamentaux, afin de disposer d’une vision à 360 degrés du marché.