Earn2Trade Blog
indicateur de trading

Les 10 indicateurs de trading les plus populaires à connaître

L’analyse technique est une méthode de trading populaire et l’une des pierres angulaires de la spéculation sur séance. Contrairement à l’analyse fondamentale, l’analyse technique est facile à interpréter et les transactions sont exécutées plus rapidement. Il existe de nombreux indicateurs de trading pouvant aider un trader avec l’analyse technique.

Bien que les traders débutants peuvent opter pour des techniques simples comme les moyennes mobiles, plusieurs indicateurs techniques sont basés sur des calculs plus complexes. Grâce aux plateformes de trading avancées, ces informations sont disponibles sur la plupart des plateformes de trading. Cet article abordera certains des indicateurs de trading les plus populaires utilisés.

La moyenne mobile

Le premier indicateur de trading de la liste est la moyenne mobile ou moyenne mobile simple. Il s’agit simplement de la moyenne des prix pris sur une période de temps. Mathématiquement, elle s’exprime de la façon suivante :

Moyenne mobile = (P1 + P2 + ….. +Pn)/n

Où P est le prix et n est le nombre de périodes prises en considération.

Pour une moyenne mobile de 60 jours, n serait égal à 60, et le prix sur 60 jours serait nécessaire pour calculer la moyenne mobile.

La moyenne simple est un outil de base pour déterminer si l’action connaît une tendance haussière ou baissière. Un trader utilise une moyenne mobile à long terme ainsi qu’une moyenne mobile à court terme pour réaliser une comparaison. Si la moyenne mobile à court terme est supérieure à la moyenne mobile à long terme, le titre connaît une tendance haussière.

La moyenne mobile exponentielle

Un inconvénient de l’indicateur de moyenne mobile simple est qu’il accorde la même pondération à tous les points de prix. Cela signifie que la pondération du point de données le plus ancien est identique à celle du point de prix le plus récent. Cela peut entraîner une redondance dans l’indicateur. Arrive alors la moyenne mobile exponentielle. La moyenne mobile exponentielle accorde davantage de pondération aux données les plus récentes et se calcule de la façon suivante :

 MMEt = Prix de clôture x multiplicateur + MMEt-1 x (1-multiplicateur)

Plus la valeur du multiplicateur est élevée, plus la pondération attachée au prix le plus récent est importante. L’interprétation de la MME est similaire à celle de la moyenne mobile simple, c’est-à-dire que si la ligne à long terme est en dessous de la ligne à court terme, cela indique une tendance haussière.

La convergence et divergence des moyennes mobiles (MACD)

La convergence et divergence des moyennes mobiles ou MACD (Moving Average Convergence Divergence) peut être considérée comme une version plus avancée de la ligne MME. La ligne MACD est calculée en soustrayant la MME à long terme de la MME à court terme. Une ligne de base est également utilisée comme référence.

Une version courante de la MACD utilise la MME de 26 périodes comme référence à long terme et la MME de 12 périodes comme référence à court terme.

MACD = MME sur 26 jours – MME sur 12 jours

La ligne utilisée comme ligne de signal est souvent la MME sur 9 jours. Lorsque la MACD passe au-dessus de la ligne de signal, c’est une indication d’achat, et lorsqu’elle passe en dessous, c’est une indication de vente.

Parfois, ces signaux peuvent être faux et il est recommandé d’utiliser la MACD avec d’autres indicateurs techniques pour de meilleurs résultats.

L’oscillateur stochastique

Il s’agit d’un autre indicateur de momentum qui compare le prix actuel à un ensemble de prix historiques. Il s’exprime en pourcentage et la formule de l’oscillateur stochastique est la suivante :

K = (prix de clôture – prix de trading le plus faible pour la période)/(prix de trading le plus élevé pour la période – prix de trading le plus faible pour la période) * 100 %

Quand la valeur de K est supérieure à 80 %, on considère qu’il y a surachat, et on peut s’attendre à ce que le prix baisse. De même, si K est inférieur à 20 %, on peut s’attendre à ce que le prix augmente en raison d’un scénario de survente.

L’oscillateur pourrait ne pas donner un résultat précis en cas de forte tendance haussière ou baissière. Dans ces situations, le marché peut soutenir de tels prix même s’il est considéré comme suracheté ou survendu par l’indicateur.

L’On-Balance Volume (OBV)

L’OBV est un indicateur utilisant à la fois le prix et le volume pour déterminer la tendance. Il existe trois scénarios pour déterminer l’OBV d’un jour spécifique.

  1. Quand le prix sur t est supérieur au prix sur t-1, ajoutez le volume sur t à OBVt-1
  2. Quand le prix sur t est inférieur au prix sur t-1, soustrayez le volume sur t à OBVt-1
  3. Quand le prix sur t est égal au prix sur t-1, OBVt est égal à OBVt-1

Cela peut s’illustrer avec un exemple

JourPrixVolume
11001000
2105800
3110600
4110400
5108200
  1. OBV1 = 0
  2. OBV2 = 0 + 800 = 800 (comme le prix a augmenté, le volume est ajouté à l’OBV précédent)
  3. OBV3 = 800 + 600 = 1400
  4. OBV4 = OBV3 = 1400 (comme le prix n’a pas changé, il n’y a pas de changements pour l’OBV)
  5. OBV5 = 1400 – 200 = 1200 (comme le prix a diminué, le volume est soustrait)

L’indicateur OBV peut être utilisé pour déterminer si la fluctuation du prix est soutenue par le volume. Toutefois, il convient de mentionner que certains événements, tels que l’annonce des résultats, peuvent déclencher des OBV à un niveau exagéré, menant à des résultats pouvant ne pas être fiables pour de futures transactions.

Le Relative Strength Index (RSI)

Le RSI est un autre indicateur de momentum et indique si le prix actuel signale une situation de surachat ou de survente. L’indice peut avoir des valeurs comprises entre 0 et 100. La formule mathématique pour calculer le RSI est la suivante :

RSI = 100 – (100/(1 + gain moyen/perte moyenne))

Pour calculer le RSI, il faut d’abord définir la période de temps. Supposons que l’on utilise une période de 10 jours au cours de laquelle le gain moyen a été de 2 % et la perte moyenne de 1 %, alors le RSI est le suivant ;

RSI = 100 – (100/(1 + (2 %/1 %)) = 66,67

En général, le paramètre par défaut prend en considération un RSI pour une période de 14 jours. Quand le RSI dépasse 70, on considère que l’action se trouve dans une zone de surachat. C’est un signal pour vendre l’action.

Un RSI égal ou inférieur à 30 signifie que l’action est survendue et que le trader devrait l’acheter.

Les bandes de Bollinger

Une bande de Bollinger comprend trois lignes. La ligne de référence consiste en une moyenne mobile simple, et les deux autres lignes au-dessus et en dessous sont déterminées à l’aide de l’expression suivante :

Bande de Bollinger = Moyenne mobile +/- k*déviation standard

Où k est le coefficient et 2 est la valeur la plus couramment utilisée car elle englobe 95 % de tous les points de prix possibles.

L’intervalle de temps peut aller de 14 à 28, et 20 est couramment utilisé pour une bande de Bollinger.

Quand le prix passe au-dessus de la ligne de moyenne simple, cela peut être une indication d’achat. La bande de Bollinger supérieure peut être considérée comme un niveau de résistance.

Quand le prix passe en dessous de la ligne de moyenne simple, cela peut être une indication de vente. La bande de Bollinger supérieure peut être considérée comme un niveau de support.

Le retracement de Fibonacci

Les niveaux de retracement de Fibonacci sont essentiellement des moyens de déterminer les niveaux de support et de résistance. Un trader sélectionne deux points de prix et détermine un niveau de résistance ou de support en attribuant un pourcentage fixe. Il serait plus facile de le démontrer à l’aide d’un exemple. Supposons que les deux points de prix soient 150 et 200. Un trader peut utiliser un niveau de retracement (certains niveaux couramment utilisés sont 23,6 %, 38,25 %, 50 %, etc.).

Ainsi, pour le retracement de 23,6 %, la valeur serait 200 moins 23,6 % de (200 moins 150) ou 188,2. De même, pour un retracement de 50 %, le prix serait de 200 – 50 % de 50 ou 175. Les prix 188,2 ou 175 peuvent être interprétés comme les niveaux à partir desquels on peut s’attendre à ce que le prix rebondisse après avoir chuté de 200.

Le retracement de Fibonacci peut transmettre des signaux erronés lorsque la tendance est forte, et que la résistance ou le support ne peuvent plus provoquer un renversement de tendance.

Le Commodity Channel Index (CCI)

Le CCI compare le prix actuel au prix moyen sur une certaine période. L’expression mathématique pour calculer le CCI est la suivante :

CCI = (P – Moyenne(P)/(Écart moyen*0,015)

P est défini comme un prix typique et est la moyenne des sommets, creux et prix de clôture.

Écart moyen = Moyenne du module (P – Moyenne(P))

Une valeur CCI supérieure à 100 est un signe que l’action est surachetée, et quand elle est inférieure à -100, l’action est survendue. Le CCI peut être très volatil si l’on prend en considération le prix typique d’une courte période.

L’indicateur Aroon

Alors que la plupart des indicateurs sont utilisés pour détecter un signal, l’indicateur Aroon aide un trader à déterminer la force de la tendance. Il se compose de deux lignes : Aroon Up et Aroon Down. Quand la ligne haussière est supérieure à la ligne baissière, cela indique une tendance haussière. Quand l’Aroon Down est au-dessus, il s’agit d’une tendance baissière. Un croisement de ces deux lignes peut indiquer un renversement de tendance.

Aroon Up = (n – Périodes depuis le sommet de la période-n)/n  * 100 %

Aroon Down = (n – Périodes depuis le creux de la période-n)/n  * 100 %

Quand la valeur est supérieure à 50, cela signifie qu’un sommet/creux a été observé au cours des 12 derniers jours, et quand elle est inférieure à 50, le sommet/creux a été observé avant 12 jours. Plus la valeur d’une ligne Aroon est élevée, plus la tendance est forte.

Mettre tout cela en pratique

Cet article n’a mentionné que les indicateurs les plus couramment utilisés. La variété de ces indicateurs peut être écrasante pour une personne cherchant à devenir trader. Il est conseillé d’acquérir d’abord de l’expertise en utilisant des plateformes en ligne comme Finamark, car la plateforme de trading offre une expérience fluide pour placer des transactions en utilisant ces indicateurs. Elle permet également à un trader d’opérer dans un environnement simulé, de sorte que du capital réel n’est pas nécessaire. Un trader peut expérimenter le vaste éventail d’indicateurs disponibles et sélectionner celui qui lui convient pour effectuer des transactions réelles.