Earn2Trade Blog
Meredith Whitney

Meredith Whitney

Meredith Whitney est une analyste financière née en 1969 à Summit, dans le New Jersey. Après avoir été diplômée de l’Université de Brown, elle a commencé sa carrière chez Oppenheimer Holdings en 1993, à l’âge de 24 ans. Meredith a travaillé chez Oppenheimer jusqu’en 1998, puis est passée chez Wachovia. Elle est revenue chez Oppenheimer en 2004, et n’a pas tardé à se faire un nom.

Vous pourriez aussi apprécier :

L’ascension de Meredith Whitney vers la célébrité

Meredith Whitney a acquis sa notoriété en tant qu’analyste grâce à un rapport publié le 31 octobre 2007. Elle y analysait Citigroup et ses perspectives financières. Plus précisément, elle a déclaré qu’elle abaissait la note de l’action Citigroup en raison d’inquiétudes quant au capital. Le rapport commence par quatre points expliquant pourquoi Citigroup est surévalué. Les trois derniers points sont techniques et portent sur les acquisitions récentes, le total des actifs et la croissance des revenus. Le premier point résume l’ensemble du rapport en déclarant :

« Notre thèse est simple. Nous pensons qu’à court terme, C devra lever plus de 30 milliards de dollars de capitaux, soit par des ventes d’actifs, une réduction des dividendes, une augmentation de capital ou une combinaison de ces mesures. Nous pensons qu’un tel catalyseur exercera une pression à la baisse sur l’action et, en conséquence, nous rétrogradons le titre de SP à SU à compter du 31 octobre. »

Ce rapport a suscité beaucoup d’attention de la part des médias et d’autres analystes. Un coup de feu a été tiré, et l’écho a résonné longtemps. Elle avait mis en avant Citigroup et ses dividendes importants.

L’action de Citigroup a chuté alors que les gens regardaient de près ce que Meredith avait pointé du doigt. Meredith Whitney a souvent été qualifiée de prophète ou d’oracle pour sa prédiction.

L’action s’est fortement effondrée, jusqu’à 97 % de baisse. Le PDG, Charles Prince, a démissionné. Comme Meredith l’avait prédit, le dividende était trop élevé pour être maintenu. Il avait atteint 21,60 dollars par action en 2007. Le nouveau PDG les a baissés presque immédiatement. En 2008, il a encore baissé pour atteindre 11,20 dollars. En 2009, il n’était plus que de 10 cents.

Les conséquences

Meredith a fait monter sa carrière d’un cran à partir de là. En 2009, elle a créé une entreprise appelée Meredith Whitney Advisory Group, qui effectuait des recherches sur les sociétés financières et l’ensemble du secteur. Cette activité a duré jusqu’en 2013, date à laquelle Meredith a créé son propre fonds spéculatif, Kenbelle Capital LP. Elle est ensuite devenue gestionnaire pour Arch Capital Group en 2015.

Cette ascension lui a valu des éloges de toutes parts. Le New York Post l’a désignée comme l’une des « femmes les plus puissantes de New York en 2009 ». Fortune l’a classée parmi les « 50 femmes les plus puissantes du monde des affaires », à la 38ème place en 2010 et à la 48ème place en 2011.

Un autre fait amusant sur Meredith Whitney est qu’elle a épousé un ancien catcheur et actuel commentateur, John Layfield. Peut-être qu’elle a appris à suplexer le monde des affaires un peu plus fort.