Earn2Trade Blog
Money Flow Index

Le Money Flow Index – Comment fonctionne-t-il et comment l’utiliser ?

Il existe de nombreux types d’indicateurs de trading, mais la catégorie des oscillateurs est parmi les plus utilisées par les traders techniques. Le plus populaire d’entre eux est le RSI. Tout le monde en a entendu parler. Il existe également de nombreux autres oscillateurs de niche. Ils ne sont pas aussi populaires, mais ils sont souvent tout aussi efficaces, si ce n’est plus. L’un d’entre eux est le Money Flow Index (MFI). Ce guide va se plonger dans l’indicateur MFI pour apprendre ce qu’il mesure, ses utilisations et comment le calculer. Plus important encore, nous apprendrons à lire un graphique du Money Flow Index. Cela inclut l’examen de la manière d’identifier plus précisément les signaux de surachat et de survente. Commençons maintenant à améliorer votre stratégie de trading.

Qu’est-ce que le Money Flow Index ?

Le Money Flow Index est un oscillateur utilisé par les traders techniques pour identifier les marchés surachetés et survendus. Le MFI est également appliqué pour aider à repérer les divergences, les renversements de tendance et les oscillations d’échec.

L’indicateur prend en compte à la fois les informations sur les prix et les volumes, ce qui le différencie de la majorité des autres oscillateurs. En particulier du Relative Strength Index, qui n’intègre que des données de prix. Les analystes appellent le MFI un RSI pondéré en fonction du volume.

Finamark Money Flow Index

Le Money Flow Index repose sur l’idée que le volume seul n’est pas indicatif de l’état général du marché. Les investisseurs devraient plutôt examiner la réaction du marché aux fluctuations de prix. La combinaison du volume et du prix donne une meilleure représentation du sentiment dominant du marché.

Le MFI se mesure en valeurs comprises entre 0 et 100 qui sont tracées sous forme de ligne. Une hausse du MFI indique une pression d’achat accrue, tandis qu’une baisse de la valeur de l’indice est un signe de pression de vente croissante.

Vous pourriez aussi apprécier :

Qu’est-ce qu’il mesure ?

Comme son nom l’indique, le Money Flow Index représente les entrées et sorties d’argent dans un actif particulier sur une période donnée.

L’instrument mesure la pression d’achat et de vente en analysant les données de prix et de volume.

Lorsque le MFI indique une pression à l’achat, les traders techniques parlent de flux monétaire positif. En revanche, si l’indicateur signale une pression de vente, cela signale généralement un flux d’argent négatif.

Le ratio des flux monétaires (ou ratio monétaire) combine les flux monétaires positifs et négatifs. Les traders l’utilisent généralement pour calculer la valeur du Money Flow Index.

La valeur du MFI est ensuite tracée sur une ligne, c’est pourquoi il est considéré comme un oscillateur.

Les utilisations du MFI

L’utilisation du Money Flow Index a pour but d’aider les traders à mieux identifier l' »enthousiasme » sur le marché. Il s’agit également de fournir une représentation exacte du sentiment dominant une classe d’actifs particulière à un moment donné.

En termes simples, le MFI est utilisé pour savoir comment et combien un instrument donné a été tradé. Il est pratique pour les traders car il dépeint la pression d’achat et de vente sous forme de valeurs numériques simples, rapides et faciles à comprendre.

Comment un flux monétaire positif/négatif peut-il donc vous aider lors du trading ?

La principale utilité du Money Flow Index est d’aider les traders à repérer les changements à venir dans la tendance des prix. Il peut s’agir de renversements, de divergences, d’oscillations d’échecs, etc. Obtenir une représentation exacte des données de prix et de volume sur des titres particuliers permet aux traders de mieux planifier leurs actions futures.

Par exemple, si le MFI signale une augmentation de la pression de vente, le trader pourrait envisager de vendre à découvert pour protéger son portefeuille contre une perte de valeur. En revanche, lorsqu’il y a une pression d’achat, le fait de voir l’accumulation peut vous aider à mieux chronométrer le marché et à tirer parti d’un momentum ascendant.

Comment calculer le Money Flow Index ?

Pour savoir comment calculer le MFI, commençons par la formule. La façon de calculer le Money Flow Index est la suivante :

Money Flow Index = 100 – 100 / (1 + ratio des flux monétaires)

Où :

Ratio des flux monétaires = 14 jours de flux monétaire positif / 14 jours de flux monétaire négatif

Flux monétaire brut = Prix typique x Volume

Prix typique = (Sommet + Creux + Clôture) / 3

Il s’agit d’une combinaison d’autres formules, qui semblent un peu compliquées au premier abord, mais tout deviendra clair après l’avoir parcouru plusieurs fois.

La principale chose à retenir ici est la façon de calculer le flux monétaire positif et négatif. Chaque fois que le prix avance d’une période à l’autre, nous avons un flux monétaire brut positif pour le jour suivant ajouté au flux monétaire positif. Lorsque nous avons un flux monétaire brut négatif dû à une baisse du prix pour la période en question, nous l’ajoutons au flux monétaire négatif.

Pour mieux comprendre comment calculer le MFI, nous allons procéder en plusieurs étapes :

  • Étape 1. Commencez par calculer le prix typique pour chacun des 14 derniers jours.
  • Étape 2. Pour chaque jour, indiquez si le prix a augmenté ou diminué. De cette façon, vous pourrez déterminer si le flux monétaire brut est positif ou négatif.
  • Étape 3. Calculez le flux monétaire brut.
  • Étape 4. Additionnez tous les flux monétaires positifs des 14 dernières périodes et divisez-les par les flux négatifs pour calculer le ratio des flux monétaires.
  • Étape 5. Calculez le MFI en utilisant la formule ci-dessus.
  • Étape 6. Effectuez ces calculs à la fin de chaque nouvelle période. Utilisez les 14 dernières périodes comme base pour vos calculs.

Comment lire le Money Flow Index ?

Comme tous les indicateurs avancés, le MFI aide les traders à mieux prévoir les mouvements attendus du marché. Pour ce faire, il se concentre sur l’identification de deux scénarios principaux – les marchés surachetés et survendus.

Nous pouvons identifier ces marchés en examinant la valeur du MFI. Nous le mesurons sur une échelle de 0 à 100. En fonction de la position du MFI, le trader peut savoir si le marché en question est suracheté, survendu ou dans la zone neutre. De cette façon, il peut découvrir des opportunités de trading potentielles sur lesquelles il peut capitaliser.

Habituellement, des valeurs supérieures à 80 indiquent un surachat, tandis que des valeurs inférieures à 20 signalent des marchés survendus. Toutefois, les valeurs exactes peuvent varier en fonction de la stratégie du trader et des conditions du marché.

Gardez à l’esprit que les signaux de surachat et de survente du MFI ne doivent pas être considérés comme votre seule raison de trader. Cherchez toujours la confirmation d’un autre indicateur car le MFI pourrait rester dans la zone de surachat/survente pendant de longues périodes lors de tendances fortes.

Observons comment lire le MFI dans les deux scénarios :

Surachat

En général, un titre est considéré comme suracheté si le MFI est supérieur à 80. Le MFI peut aller jusqu’à 100, bien que les mouvements au-dessus de 90 soient plutôt rares sur les marchés actuels. Cependant, si le MFI dépasse la barre des 90, vous pouvez considérer que le signal est assez fort.

Lorsque le MFI se situe dans la zone entre 80 et 90 (de préférence en baisse de 90 à 80), les traders considèrent qu’il s’agit d’un marché suracheté et ouvrent généralement des positions courtes.

Les situations de surachat surviennent lorsque le momentum et le prix augmentent à un rythme assez rapide et dépassent la barre des 80. Ou, en d’autres termes – lorsque le prix atteint un sommet assez rapidement.

Lors de l’analyse des signaux provenant du MFI, il est essentiel de garder un œil sur la fluctuation du prix. Si, par exemple, la valeur du MFI est très élevée et commence à tomber sous la barre des 80 alors que le prix de l’instrument continue à grimper, un renversement de prix à la baisse est très probable.

Survente

Un titre est considéré comme survendu si le MFI est inférieur à 20. Gardez à l’esprit que, bien que le MFI tombe rarement en dessous de 10, lorsqu’il le fait, la plupart des traders considèrent que c’est un signal assez fort.

Lorsque le Money Flow Index passe de 10 à 20, les traders considèrent qu’il s’agit d’un marché survendu et ouvrent des positions longues.

Les situations de survente surviennent lorsque le momentum et le prix baissent à un rythme assez rapide et dépassent la barre des 20. Ou, en d’autres termes – lorsque le prix chute à un niveau très bas assez rapidement.

Une situation où le MFI grimpe vers la barre des 20 alors que le prix de l’instrument continue de baisser indique un renversement de prix haussier potentiel à venir.

D’accord, mais que faire du MFI lorsqu’il se situe en dehors des zones de surachat et de survente ?

Par exemple, lorsque le titre est dans une tendance haussière et que le MFI tombe en dessous de 20 ou 30 pour ensuite remonter au-dessus. C’est un signe que le ressac est terminé et que la hausse des prix va se poursuivre. Il en va de même pour les mouvements de tendance à la baisse. Lors d’une reprise à court terme qui pousse le MFI à 70 ou 80 mais qui retombe ensuite en dessous, les traders le considèrent souvent comme un signal pour ouvrir une position courte.

Voici un exemple d’opportunités de survente et de surachat sur un graphique :

Oversold Market

Les cases et les flèches rouges indiquent des signaux MFI surachetés qui lancent des tendances baissières. En revanche, la case et la flèche vertes indiquent un marché survendu lançant une tendance haussière.

Les stratégies de trading du Money Flow Index

Les stratégies de trading basées sur le Money Flow Index peuvent s’avérer très efficaces, à en juger par certaines études. Par exemple, l’étude Optimization and Testing of Money Flow Index menée sur les plus grandes entreprises du S&P 500 (Apple, IBM, Microsoft, Exxon Mobil, etc.) a conclu qu’une stratégie de trading basée sur le MFI pouvait s’avérer plus rentable qu’une simple stratégie consistant à acheter et conserver. L’étude suggère également que les paramètres du MFI proposés dans la littérature et appliqués dans le monde du trading classique ne constituent pas une solution universelle. Les auteurs suggèrent d’ajuster les paramètres en fonction de la situation (instrument de trading).

Observons à présent comment vous pouvez utiliser le Money Flow Index dans votre activité de trading de tous les jours.

Utiliser le MFI pour identifier et trader les divergences

Dans ce contexte, une divergence se produit lorsqu’il existe une différence entre les signaux de l’action du prix et la direction du MFI. Lorsque le trader repère un tel signal, il ajuste ses positions selon qu’il soit haussier ou baissier.

On parle de divergence haussière lorsque le prix marque un nouveau creux, tandis que le MFI marque un sommet plus élevé. Lorsque vous identifiez une divergence haussière, vous devriez vous attendre à une pression de vente décroissante. C’est un excellent moment pour prendre une position longue, car vous achèterez vos titres préférés à des prix plus bas.

En revanche, une divergence baissière se produit lorsque le prix marque un nouveau sommet, alors que le MFI marque un sommet plus bas. Cette situation implique que la pression d’achat s’affaiblit et que les vendeurs sont sur le point de prendre le relais. Hypothétiquement, c’est un excellent moment pour vendre et profiter avant que le prix ne baisse.

MFI Divergence

Comme vous pouvez le constater dans l’exemple ci-dessus, juste après le signal de divergence, la tendance s’effondre.

Souvent, une divergence peut se manifester par vagues à la fois sur les graphiques de l’action des prix et du MFI. Par exemple, si l’action AAPL atteint un sommet à 110 $, puis redescend à 108 $, et enfin remonte à 114 $, cela signifie qu’elle a atteint deux sommets successifs. Dans ce cas, vous devriez surveiller le MFI. S’il atteint un sommet inférieur lorsque le prix atteint 114 $, cela signifie que l’indicateur ne confirme pas l’action du prix. Cela peut être le signe d’une baisse prochaine du prix.

Faites attention aux faux signaux

Gardez à l’esprit que des signaux contradictoires entre le MFI et l’action des prix résultant en une divergence ne signifient pas toujours des renversements de tendance. Dans certains cas, le MFI peut produire de faux signaux. En outre, il convient de mentionner que tous les renversements de tendance ne sont pas accompagnés d’une divergence. C’est pourquoi il est essentiel de mettre en place une bonne stratégie de gestion des risques et de ne pas se fier uniquement aux signaux générés par le MFI.

Utiliser le MFI pour identifier et trader les oscillations d’échec

Tout comme les divergences, les oscillations d’échec peuvent également conduire à un renversement de prix. Il existe deux types d’oscillations d’échec – haussières et baissières. Le point commun entre les deux est qu’elles se déroulent de manière assez similaire. Voyons comment cela fonctionne dans les deux scénarios.

Oscillation d’échec haussière du MFI

  1. L’indicateur des flux monétaires passe en dessous de 20. Cela indique que le marché est survendu.
  2. Le MFI récupère et rebondit à nouveau pour surpasser 20.
  3. Il baisse un peu mais reste au-dessus de la barre des 20, et le marché est toujours considéré comme survendu.
  4. Il surpasse son sommet précédent.
Bullish Failure Swing

Oscillation d’échec baissière du MFI

  1. L’indicateur des flux monétaires dépasse 80, ce qui indique un marché suracheté.
  2. Le MFI passe en dessous de la barre des 80.
  3. Il remonte à nouveau mais échoue à dépasser 80.
  4. Il tombe en dessous de son creux précédent.
Bearish Failure Swing

Comme vous pouvez le constater, dans les deux scénarios, les oscillations d’échec sont identifiées uniquement sur la base du MFI et non de l’action du prix.

Les oscillations d’échec haussières sont considérées comme de bonnes opportunités d’achat, tandis que les oscillations d’échec baissières sont de bons moments pour vendre.

Les traders capitalisent sur ces scénarios en achetant/vendant une fois qu’ils ont confirmé l’oscillation d’échec. Dans les exemples mentionnés ci-dessus, la confirmation intervient après l’étape 4 pour les deux situations.

Le trading des oscillations d’échec du MFI est assez similaire aux signaux typiques de ressacs de tendance. Dans ce cas, nous avons un mouvement supplémentaire du MFI vers le niveau 80/20 après qu’il les ait déjà dépassés. La différence est que le second mouvement ne se matérialise pas de la même manière qu’un ressac, et l’indicateur inverse sa direction.

Comment se compare-t-il aux autres indicateurs ?

Le principal problème de la majorité des traders débutants est de savoir comment naviguer dans l’abondance d’indicateurs pour compléter leurs objectifs de trading. Dans le cas des oscillateurs et des indicateurs de suivi du volume, divers outils peuvent vous aider à améliorer l’efficacité de votre trading en générant des signaux de survente et de surachat.

Voyons comment le Money Flow Index se compare à deux des indicateurs les plus populaires – le Relative Strength Index (RSI) et l’On-Balance Volume (OBV) :

Le Money Flow Index contre le Relative Strength Index

Les deux indicateurs sont construits de manière assez similaire. Le RSI et le MFI examinent tous deux les jours de hausse par rapport au total des jours de hausse et de baisse. Tout comme le MFI, le RSI est également utilisé pour cartographier la force et les faiblesses des fluctuations de prix. Il se base sur le cours de clôture de la période récente et génère des signaux de surachat et de survente pour aider les traders à trouver des opportunités de trading.

Cependant, c’est là que s’arrêtent les similitudes entre les deux indicateurs. La différence entre le MFI et le RSI est que ce dernier ne tient pas compte des données de volume. Cela signifie que les deux indicateurs regardent des choses différentes, accumulées pendant la période observée. Alors que le MFI prête attention au volume, le RSI prête attention aux variations de prix. C’est pourquoi beaucoup qualifient le MFI de RSI pondéré par le volume. Cela signifie essentiellement que le MFI est l’indicateur le plus complet, bien que le RSI soit le plus populaire.

En outre, le Money Flow Index est un indicateur avancé, ce qui signifie qu’il fournit des signaux précoces.

Heureusement, il ne s’agit pas d’un concours, il n’y a donc pas lieu de juger lequel est le meilleur. En fait, la plupart des traders incorporent les deux indicateurs dans leurs stratégies pour obtenir des confirmations plus fortes.

Le Money Flow Index contre l’On-Balance Volume

Les deux indicateurs comparent le volume des transactions pour les périodes de hausse et de baisse. La principale différence, cependant, est que le MFI accorde plus de pondération à l’action du prix. Le Money Flow Index l’utilise comme un critère absolu et ne reconnaît pas la longueur de la période ayant contribué à la fluctuation du prix. Par exemple, une période ayant mené à un bond de 25 % du prix est tout aussi importante qu’une période ayant contribué à une augmentation de 0,5 %.

En dehors de cela, une autre différence réside dans la manière dont les deux indicateurs affichent les résultats. Dans le cas de l’OBV, vous obtenez une valeur absolue, tandis que le MFI est affiché sur une échelle entre 0 et 100.

En outre, la valeur de l’indicateur OBV n’est pas aussi importante que dans le cas du MFI. Avec l’OBV, les traders mettent l’accent sur la pente et la direction de la ligne tracée, plutôt que sur la valeur numérique de l’indicateur.

Le choix de l’un ou l’autre dépend de ce qui vous importe le plus. Par exemple, si vous voulez un indicateur basé sur le volume avec le moins d’influence possible de l’action sur les prix, alors l’OBV est le meilleur choix. En revanche, si vous pensez que l’action sur les prix est essentielle pour votre stratégie de trading, optez pour le MFI.

Bien entendu, vous pouvez toujours combiner les indicateurs pour obtenir une représentation plus complète de la situation du marché.

Conclusion et résumé

Le MFI peut constituer un outil très utile dans le processus d’identification des signaux de survente et de surachat. Bien que l’on ait l’impression que le MFI vit dans l’ombre du RSI et qu’il s’agit souvent d’un indicateur sous-estimé, de nombreux traders allant au fond des choses commencent à reconnaître les avantages qu’il apporte.

En raison de sa précision relative et de son approche simple, le Money Flow Index est devenu au fil du temps un choix populaire pour tous les types de traders, des débutants aux professionnels.

Cependant, comme tout autre indicateur technique de trading, vous ne devez pas baser vos décisions de trading uniquement sur les signaux générés par le MFI. Il peut produire des faux signaux, et s’il n’est pas complété par un indicateur supplémentaire, vous pouvez finir par perdre votre argent.