Earn2Trade Blog
Quand devriez-vous arrêter de trader pour la journée

Quand devriez-vous vous arrêter de trader pour la journée ?

Le marché des contrats à terme évolue plus rapidement et est plus agité que les marchés boursiers traditionnels. Par conséquent, il peut être facile de se laisser emporter par l’instant présent. Quand les traders se laissent emporter, ils peuvent s’écarter de leur stratégie de trading éprouvée. Ce sont les moments où les traders courent le plus de risques ; l’adrénaline grimpe, et la promesse de bénéfices potentiels est bien trop tentante.

Bien qu’il soit essentiel de savoir quand trader, il est tout aussi important de savoir quand s’arrêter de trader pour la journée.

1.) Pourquoi est-il important de savoir quand s’arrêter de trader ?

Dans certains domaines de la vie, lorsque vous lancez suffisamment de fléchettes sur la cible, vous finissez par l’atteindre. Ce n’est pas du tout le cas dans le monde du trading. Lorsqu’il s’agit des marchés de contrats à terme, ou en fait de tout marché dérivé, parfois moins est plus.

“La qualité sur la quantité”

Vous ne devriez jamais vous sentir obligé de trader. Il est dangereux d’être anxieux lorsque vous êtes en dehors du marché et plus détendu lorsque vous avez une position ouverte. Toutes vos décisions de trading devraient être basées sur les tendances actuelles du marché et vos attentes pour l’avenir, le tout dans le cadre de votre stratégie de gestion des risques. C’est votre tête qui doit prendre les décisions d’investissement et non votre cœur !

1.1) Mettre les choses en perspective

Prenons l’exemple d’un coureur de fond, qui s’entraîne, qui prend la route, qui parcourt littéralement des centaines de kilomètres par semaine pour atteindre des performances maximales. Le sous-entraînement peut le laisser hors niveau lorsque la compétition commence. À l’inverse, comme nous l’avons constaté chez de nombreux athlètes, le surentraînement l’expose à des blessures et à un arrêt de la compétition. Il doit trouver le point idéal, le niveau d’entraînement optimal, afin d’atteindre sa forme maximale sans en faire trop.

C’est ainsi que les traders devraient considérer leurs schémas de comportements de trading. S’ils ne saisissent pas une occasion de trader, ils risquent de passer à côté d’opportunités potentiellement lucratives. Le fait de trop trader réduira presque certainement la qualité des transactions, les rendant plus vulnérables aux positions risquées et aux pertes. On peut résumer cela en une seule phrase qui décrit parfaitement le trading :

“C’est un marathon, pas un sprint.”

2.) Quelles sont les raisons pour arrêter de trader ?

Il y a de nombreuses raisons d’arrêter de trader pour la journée. Certaines d’entre elles se résument aux heures de marché, aux conditions du marché, ainsi qu’à votre état d’esprit. L’idée que vous pouvez simplement sauter du lit, vous connecter et commencer à trader des contrats à terme dès la première heure est un mythe. Vous devez faire le vide dans votre tête et surmonter la torpeur matinale ; peut-être faire une promenade, prendre un café et un petit déjeuner. La raison pour laquelle prendre ces mesures est évidente : vous voulez trader lorsque votre esprit, mais surtout votre concentration, est à son meilleur. Vous devriez prendre le même genre de précautions pendant votre trading pour être sûr de vous rattraper lorsque vous commencez à déraper.

2.1) Les heures de trading

Que vous soyez un spéculateur sur séance ou que vous souhaitiez adopter une approche à plus long terme, vous devez connaître les heures de marché des investissements que vous tradez. Le plus grand risque pour la plupart des traders est de laisser une position ouverte d’une séance à l’autre. Cela peut les exposer à toutes sortes d’événements inattendus. Prenons l’exemple du marché des contrats à terme américain. Le trading est le plus actif entre 8h30 et 15h (CST). Bien qu’il soit possible de trader des contrats à terme presque 24 heures sur 24, cinq jours par semaine, la liquidité en dehors des heures de marché traditionnelles sera relativement faible. Par conséquent, si vous êtes un spéculateur sur séance en contrats à terme, vous devez clôturer toutes vos positions avant la fin de la journée de trading « normale ».

Si vous souhaitez participer à notre Trader Career Path, vos positions devront être lentes entre 15h10 et 17h (CST). Cela garantit que bien que vous tradiez sur une plateforme virtuelle, vous êtes confronté aux mêmes défis et délais qu’un trader sur le marché réel. En tant que spéculateur sur séance, vous devez surveiller vos positions en temps réel, et bien que trader 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 puisse sembler attrayant, ce n’est pas réalisable. Même s’il y avait des positions potentielles à trader en dehors des heures normales de marché, nous avons tous besoin d’une nuit de sommeil normale.

2.2) Le mauvais état d’esprit

Par où commencer lorsque l’on parle de trader avec un mauvais état d’esprit ? Que nous le voulions ou non, nous l’avons tous fait. La tentation de continuer à trader à l’encontre de votre meilleur jugement est toujours présente. Cependant, connaître les impulsions les plus dangereuses vous aidera à les reconnaître et à les éviter. Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes en matière de psychologie de trading :

2.2.1) L’ennui

En toute honnêteté, si vous repensez à vos transactions précédentes, y en a-t-il que vous regrettez avec le recul ? Oui, nous parlons de la terrible transaction faite par ennui. Nous avons tous connu cela, l’argent à portée de main, l’argent nous brûlant les doigts, à la recherche de la prochaine position importante.

Si vous vous retrouvez à rechercher activement des transactions ne correspondant pas nécessairement à votre stratégie de trading choisie, vous devez prendre du recul. Trader seulement pour trader est la recette pour un désastre. Qu’il s’agisse d’acheter des contrats à terme, de trader des titres ou des matières premières, c’est la qualité de votre trading, et non la quantité, qui déterminera si vous réussirez ou échouerez. En outre, la spéculation sur séance de contrats à terme peut être fatigante, tant mentalement que physiquement. Alors, si les marchés sont relativement calmes, pourquoi ne pas prendre un peu de repos ?

2.2.2) La cupidité

Gordon Gekko a dit que « la cupidité a du bon », ce qui résume bien le monde de l’investissement des années 1980. Cependant, bien que la cupidité soit une force motrice puissante, elle peut ruiner le meilleur des traders !

Avant de prendre une position, vous devriez avoir en tête un point d’entrée et un point de sortie. Il faut à la fois un certain degré de concentration et un certain degré de flexibilité. Les marchés évoluent constamment, et votre prix cible doit donc lui aussi être souple. Lorsque l’on a demandé à l’investisseur milliardaire Nathan Rothschild comment il avait constitué sa fortune, il a répondu :

“Je n’investis jamais au creux et je vends toujours trop tôt.”

Tout investisseur souhaite acheter au creux et vendre au sommet, en encaissant le maximum de bénéfices. Malheureusement, cela n’est pas réalisable, et si cela se produit, ce serait probablement plus lié à la chance qu’au jugement. Bien que tous les traders cherchent à maximiser leurs bénéfices, la cupidité peut facilement prendre le dessus et ruiner des positions de trading auparavant fructueuses. Dès qu’une tendance positive s’inverse, les preneurs de bénéfices et les vendeurs à découvert s’en emparent. Pour à peine quelques dollars, vous pouvez très rapidement voir un bénéfice disparaître, et par conséquent vous en vouloir d’avoir été trop avide. Si la cupidité prend le dessus, arrêtez de tradez, prenez du recul et remettez-vous à zéro.

2.2.3) La chasse aux transactions

Pour réussir en tant que trader, vous devez avoir une certaine confiance en vous, un ego, pour ainsi dire, et croire fermement en votre stratégie de trading. Pendant la journée de trading, vous repérerez souvent une transaction potentielle, l’opportunité de faire une bonne affaire et de réaliser des bénéfices. Cependant, que vous ayez été distrait, que vous ne soyez pas sûr de la transaction ou que vous ayez besoin de libérer des fonds pour réinvestir, vous pouvez parfois manquer le meilleur prix. Cela nous amène au problème de la chasse aux transactions.

Nos frustrations et parfois notre colère s’accumulent au fur et à mesure que le prix se retourne contre nous. Puis, bang, nous laissons notre cœur prendre le dessus sur notre tête et ouvrons une position dont nous savons au fond de nous-mêmes qu’elle est mauvaise. Nous avons manqué le meilleur de la transaction, le ratio risque-récompense est en notre défaveur, et soudain, le prix évolue dans le mauvais sens. Que faisons-nous maintenant ?

Nous sommes tous passés par là, à la poursuite d’une transaction qui semblait bonne à 10 000 $ mais qui n’est plus aussi intéressante à 15 000 $. Donc, si vous êtes tenté de poursuivre une transaction que vous savez être mauvaise, prenez du recul. Arrêtez de trader et recentrez-vous.

2.2.4) Le trading de vengeance

Ne vous lancez pas dans une transaction de vengeance à l’instar d’un joueur de poker subissant une série de pertes, déterminé à terminer la soirée sur une note positive. Que vous ayez acheté trop tôt, vendu trop tôt ou manqué une transaction antérieure, il est crucial de considérer chaque opportunité d’investissement de façon isolée. La dernière transaction n’est plus, cette opportunité manquée est de l’histoire ancienne. Vous devez vous remettre à zéro, vous recentrer et chercher la prochaine transaction.

Par définition, si vous vous laissez entraîner dans le trading de vengeance, vous faites monter les enchères, le ratio risque/récompense, et vous vous exposez à des pertes potentiellement importantes. Les meilleurs traders, ceux qui réussissent le mieux, sont ceux qui ne se laissent pas submerger par leurs émotions, ne pratiquent pas le trading de vengeance, oublient leurs échecs, mais en tirent également des leçons. Si votre état d’esprit est axé sur la vengeance, sur le rattrapage des opportunités perdues, ce n’est pas le moment de trader. Arrêtez tout de suite !

3.) Reconnaître quand il est temps de prendre du recul

Bien que nous ayons énuméré certaines des raisons les plus courantes pour lesquelles vous devriez arrêter de trader, cette liste n’est en aucun cas exclusive. Nous avons tous des forces et des faiblesses différentes ; d’autres émotions et différentes influences extérieures nous animent. Cependant, l’émotion est un trait commun à la plupart des scénarios énumérés ci-dessus.

Si, à un moment ou à un autre, vous avez l’impression que vos émotions dictent vos décisions, que votre cœur dirige votre tête, il est temps de vous détendre et d’arrêter de trader. Il peut être très facile de se laisser emporter par l’instant présent, de pratiquer le trading de vengeance, de courir après les prix manqués et d’essayer d’extraire le dernier centime de chaque position. Après tout, nous sommes humains, mais nous devons avoir une ligne de démarcation entre le trading ciblé et les influences extérieures.

Les meilleurs traders au monde peuvent repérer une opportunité potentiellement lucrative en une fraction de seconde. Cependant, ils savent aussi quand il faut s’arrêter, quand les émotions sont fortes et que le trading fondamental part en fumée. Par conséquent, leur pourcentage de transactions « risquées » est inférieur à celui du trader moyen, ce qui réduit les pertes potentielles tout en maximisant les bénéfices potentiels. Il s’agit d’un état d’esprit crucial, mais vous devrez faire l’expérience des creux avant de profiter des sommets.

4.) Suivre votre plan de trading

La clé d’un trading réussi est de faire fonctionner vos positions gagnantes et d’éliminer vos positions perdantes. Bien que cela semble relativement simple en théorie, dans la pratique, il faut de la discipline, de la concentration et un plan de trading sur lequel s’appuyer. Tous les traders, surtout les traders de contrats à terme, travaillent sur des limites strictes de stop-loss. Fermer une position lorsqu’elle atteint une limite de stop-loss spécifique devrait être une seconde nature ; une action accomplie sans réflexion supplémentaire. Cela garantit que la baisse de vos transactions est limitée, mais que la hausse potentielle est plus flexible.

Il y a de nombreux plans/stratégies de trading différents à envisager. Vous devez en choisir un qui reflète vos forces et votre philosophie de trading. Si vous ne vous investissez pas pleinement dans le plan de trading, il ne fonctionnera tout simplement pas.

5.) Des conditions de marché défavorables

Depuis l’apparition du Covid, nous avons assisté à des fluctuations massives des marchés boursiers et de contrats à terme. Bien que ces fluctuations soient souvent considérées comme un « rêve de trader », il arrive que les conditions du marché ne conviennent pas à vos compétences spécifiques ou à votre stratégie de trading. Si le ratio risque-récompense est trop élevé, l’incertitude est trop grande. Dans de telles situations, il suffit de prendre du recul, de faire une pause et de ne pas trader. Quel est le pire qui puisse arriver ?

Vous conservez vos fonds en dépôt et vivez pour continuer la lutte. Est-ce vraiment une si mauvaise chose ?

Par ailleurs, ceux qui choisissent le Trader Career Path devraient savoir que les rendements des investissements ne représentent pas tout dans l’évaluation finale. S’il s’avère que vous avez pris des risques excessifs pour obtenir un rendement important, cela ne sera pas bien perçu. L’objectif final est un compte de trading réel entièrement financé. Cependant, nos partenaires de trading recherchent des traders qui reconnaissent le ratio risque/récompense. Ils n’en abusent pas. Ils veulent des traders qui seront là aujourd’hui et là demain.

6.) Conclusion

Le plus grand défi pour tout trader, ce sont ses propres émotions. Qu’il s’agisse de la peur, de la cupidité, du trading de vengeance ou du fait de laisser son cœur gouverner sa tête, il faut prendre du recul lorsque ces émotions émergent. Il est très facile de « se laisser emporter par le moment », de perdre de vue sa concentration, sa stratégie de trading et son appréciation du ratio risque/récompense. La discipline est le mot d’ordre, et elle est incarnée par les traders historiques et actuels ayant réussi. Avez-vous ce qu’il faut ?