Earn2Trade Blog
La stratégie Martingale

La stratégie Martingale

La tristement célèbre stratégie Martingale a fait couler beaucoup d’encre, notamment par des personnes tentant d’impressionner les traders novices. À première vue, il s’agit d’une stratégie intuitive promettant des rendements potentiellement élevés. Cependant, est-elle vraiment tout ce qu’elle est censée être, ou n’est-elle qu’une autre stratégie qui ne tient pas debout ?

Qu’est-ce que la stratégie Martingale ?

En termes simples, la martingale est une stratégie de pari dans laquelle vous doublez votre mise après chaque perte. Vous savez comment les gens disent “quitte ou double” lorsqu’ils parient, puis gagnent gros ? C’est à peu près ce qu’est la stratégie Martingale.

L’idée ici est la capacité de supporter des pertes en sachant que la première victoire peut tout renverser et même vous apporter un joli bénéfice. C’est du moins la théorie qui se cache derrière.

Prenons l’exemple d’un lancer de pièce de monnaie. Il y a une chance sur deux qu’elle tombe sur pile ou face. Si vous pariez 10 $ sur pile, mais qu’elle tombe sur face, vous venez de perdre 10 $. Vous recommencez donc, en doublant cette fois la mise à 20 $. Si vous perdez à nouveau, vous doublez votre mise pour atteindre 40 $.

Lorsque vous finissez par gagner, l’argent que vous avez gagné grâce à ce seul gain devrait suffire à récupérer toutes les pertes subies précédemment et même à réaliser un bénéfice. Après votre premier gain, vous pouvez quitter la table avec votre bénéfice ou jouer à nouveau, en commençant par un montant minimal.

EXEMPLE

MiseRésultat du lancerBénéfice/perteTotal cumulé
10 $Perte(10 $)-10 $
20 $Perte(20 $)-30 $
40 $Perte(40 $)-70 $
80 $Perte(80 $)-150 $
160 $Victoire160 $+10 $
10 $Victoire10 $+20 $
Stratégie Martingale — 4 pertes à la suite

Les quatre premiers lancers de pièce vous ont fait perdre 150 $ au total car vous avez doublé la mise après chaque perte. Cependant, au cinquième lancer, vous avez gagné 160 $, ce qui est suffisant pour couvrir votre perte de 150 $ et même réaliser un bénéfice de 10 $.

Si vous réinitialisez la stratégie et pariez à nouveau 10 $ sur le prochain lancer et que vous gagnez, vous réalisez un autre bénéfice de 10 $. Si vous perdez, il vous suffit de doubler à nouveau la mise jusqu’à ce que vous gagnez à nouveau.

Cela semble assez simple, non ?

En théorie, vous pourriez continuer à doubler la mise même pour les 25 prochains lancers et perdre les 24 premiers lancers (la probabilité de cela est faible). Mais sur le lancer gagnant, vous gagnez plus qu’assez d’argent pour couvrir vos pertes et réaliser un bénéfice.

L’HISTOIRE ET LES ORIGINES DANS LES JEUX D’ARGENT

Parce qu’elle repose sur les paris et les probabilités, il n’est pas surprenant que la stratégie Martingale trouve ses origines dans les jeux d’argent. Il y a deux écoles principales de pensée sur la façon dont elle est apparue. 

Beaucoup pensent qu’elle trouve son origine dans la France du XVIIème ou du XVIIIème siècle, comme la plupart des traditions de jeux d’argent modernes. À l’époque, les jeux d’argent étaient à l’ordre du jour ; la classe supérieure pariait avec plus d’argent que de raison tandis que la classe inférieure pariait ce dont elle avait besoin pour vivre.

En raison de l’ampleur du phénomène, plusieurs chercheurs ont commencé à étudier la science se cachant derrière la probabilité de divers jeux. Parmi ces chercheurs, on attribue au mathématicien français Paul Pierre Levy le mérite d’avoir fait de la stratégie Martingale une méthode populaire de paris rentables.

La deuxième école de pensée pense que la stratégie a été nommée en hommage à John Henry Martindale, propriétaire d’un casino à Londres. On dit que John encourageait les joueurs de son casino à doubler leurs mises car les mathématiques prouvaient qu’ils étaient assurés de récupérer leur argent et de réaliser un petit bénéfice.

Comme pour prouver ses dires et rendre la martingale encore plus populaire, un célèbre joueur connu sous le nom de Charles De Ville Wells a utilisé cette stratégie pour transformer 4 000 francs en plus de 1 000 000 de francs à Monte-Carlo. Il a tellement bien réussi qu’il a inspiré la chanson de 1891 “The man who broke the bank at Monte Carlo.”

La stratégie Martingale s’est largement répandue à la roulette puisqu’il s’agit de miser sur le noir ou le rouge (chance égale). C’est l’une des raisons pour lesquelles le 0 et le 00 ont été ajoutés à la roulette. Cela a introduit plus de résultats possibles que juste le noir et le rouge.

LES CRITIQUES DE LA STRATÉGIE MARTINGALE

La principale critique de la stratégie Martingale est évidente — vous avez besoin de fonds infinis pour continuer à doubler vos paris à chaque perte. Que se passe-t-il si vous avez une série de pertes exceptionnellement longue et que vous vous retrouvez à court d’argent avant votre premier gain ?

N’oubliez pas que la taille de la mise continue de croître dans des proportions énormes après les paris initiaux. Si cette série de pertes se prolonge trop longtemps, vous devrez peut-être accepter vos pertes composées et vous retirer précipitamment avant d’avoir la possibilité de récupérer vos pertes.

Si l’on y réfléchit bien, le ratio risque-récompense n’est pas non plus très favorable. Qu’il s’agisse de jouer au casino ou de trader des titres, personne ne veut perdre. Ainsi, alors qu’en théorie, la stratégie Martingale semble infaillible, la réalité est que l’accélération de vos pertes dans l’espoir de réaliser un maigre bénéfice égal à votre mise initiale n’est pas seulement peu pratique mais franchement dangereux.

Enfin, la stratégie ne prend pas en compte les autres coûts pouvant être associés au placement du pari. Ces coûts supplémentaires peuvent s’ajouter à vos pertes et se transformer rapidement en un risque majeur que vous ne pouvez pas vous permettre de maintenir.

Peut-on utiliser la stratégie Martingale pour le trading ?

En théorie, oui. Après tout, dans le trading, on “parie” essentiellement sur la direction dans laquelle le prix du titre va évoluer — à la hausse ou à la baisse. La question la plus appropriée est “devrait-on utiliser la stratégie Martingale pour trader ?”

Avant de répondre à cette question, examinons comment cette stratégie pourrait même fonctionner dans le cadre du trading.

Il y a deux résultats possibles pour chaque transaction — le bénéfice et la perte. Toutes choses étant égales par ailleurs, les deux ont des probabilités égales de se produire. À titre d’exemple, appelons ces résultats X et Z. Supposons que vous entriez dans une transaction pour 50 $ dans l’espoir d’obtenir le résultat X. Au lieu de cela, vous obtenez le résultat Z. Le ratio risque-récompense est ici de 1:1.

Vous entrez ensuite dans la transaction suivante avec 100 $, en espérant à nouveau obtenir le résultat X, mais le résultat est toujours Z. Vous avez maintenant perdu 150 $ dans vos deux premières transactions. Votre prochaine transaction sera à 200 $, et si vous obtenez toujours le résultat Z, vous placerez une autre transaction à 400 $, et ainsi de suite.

Au final, le marché devrait évoluer en votre faveur. Vos gains résultant de l’obtention du résultat X dépasseront toutes vos pertes précédentes tout en vous apportant un bénéfice égal au montant de votre transaction initiale (dans ce cas, 50 $).

ANALYSE ÉTAPE PAR ÉTAPE

Si vous aviez accès à un énorme capital de trading, voici les étapes que vous auriez suivies pour obtenir ce résultat :

  1. Choisissez le titre à trader et l’échéance
  2. Déterminez la taille de la position basique
  3. Placez votre ordre d’achat ou de vente
  4. Établissez votre ordre de vente stop fixé et vos niveaux de prise des bénéfices
  5. Vous perdez ou gagnez lorsque l’ordre de vente stop ou la prise de bénéfices se déclenche

Si vous gagnez, retournez à l’étape 3 et ouvrez une nouvelle transaction. Si vous avez perdu, doublez votre position et recommencez à l’étape 3. Avec un énorme capital à votre disposition, vous devriez finir par remporter une victoire.

On peut immédiatement voir l’attrait présumé de cette stratégie. Tout d’abord, elle vous fournit un résultat hypothétique prévisible dans des conditions spécifiques. En théorie, vous pourriez même obtenir une augmentation progressive de vos bénéfices si vous vous y prenez bien.

Deuxièmement, avec la stratégie Martingale, vous n’avez pas besoin d’essayer de prédire la direction des prix ou les tendances du marché puisque vous êtes assuré d’un bénéfice à chaque victoire. Cela pourrait-il la rendre utile sur des marchés très volatils ?

UTILISER LA STRATÉGIE MARTINGALE SUR LE MARCHÉ BOURSIER

En principe, la stratégie Martingale s’utilise dans les situations où il y a une probabilité de 50/50 de gagner ou de perdre. Comme vous le savez sans doute, on ne peut jamais réduire le marché boursier ou tout autre marché financier à quelques chiffres de probabilité simples. Ce n’est jamais aussi simple que de jouer à pile ou face ou de parier sur une table de roulette.

C’est pourquoi, si vous envisagez d’utiliser la stratégie Martingale sur le marché boursier, il faut d’abord la modifier un peu. Prenons un exemple.

Imaginons que vous ayez acheté des actions pour une valeur de 1 000 $ à 10 $ l’action. Au cours des jours suivants, le cours de l’action chute de 50 %, et vous achetez donc d’autres actions, cette fois pour une valeur de 2 000 $ à 5 $ l’action. En supposant que le cours de l’action baisse de 50 % à partir de ce moment-là, vous réalisez un autre achat de 4 000 $ à 2,50 $.

1 000 $ + 2 000 $ + 4 000 $ = 7 000 $ de montant total investi

100 + 400 + 1600 = 2100 d’actions totales possédées

Le coût moyen par action est désormais de 7 000/2100 = 3,33 $

À ce stade, vous pouvez sortir avec succès de la transaction et réaliser un bénéfice lorsque le prix atteint 3,81 $ — 2100 x 3,81 $ = 8001 $.

8001 $ – 7 000 $ = 1001 $ (votre montant original investi + 1001 $ de bénéfice)

Tout prix au-dessus de 3,33 $ signifie un petit bénéfice sur votre transaction.

Bien sûr, nous le répétons une fois de plus, tout ceci est hypothétique. Ces situations ne se déroulent presque jamais exactement comme nous l’imaginons. De plus, il n’y a aucune garantie que le cours de l’action repasse immédiatement au-dessus du cours moyen après avoir initié la troisième position.

Si le cours de l’action continue à baisser et que vous continuez à doubler votre investissement, vous risquez d’atteindre le point où il ne vous restera plus rien à investir. Par conséquent, vous serez obligé de sortir de la transaction avec une pile de pertes composées.

LA STRATÉGIE MARTINGALE ET LE FOREX

Comme sur le marché boursier, il n’y a généralement pas de résultat binaire rigide dans le trading Forex. Oui, il y a toujours deux résultats possibles, mais la transaction sera souvent clôturée avec un montant variable de bénéfice ou de perte.

Dans tous les cas, le principe de la stratégie Martingale reste le même. Ici, vous devez simplement définir votre objectif de bénéfice et votre seuil d’ordre de vente stop sur la base d’un certain nombre de pips. De plus, ce que vous doublez dans ce cas, ce sont vos tailles de lots.

La stratégie Martingale pourrait peut-être fonctionner un peu mieux dans le trading Forex car le fait de doubler la taille de vos lots réduit effectivement votre prix d’entrée moyen. De plus, avec le trading de devises, les tendances peuvent durer longtemps, et jusqu’à ce qu’elles se terminent, la tendance est votre amie.

Example

TauxOrdreTaille de lotEntrée
1,2500Achat11,2500
1,2480Achat21,2480
1,2460Achat41,2460
1,2440Achat81,2440
1,2420Achat161,2420
1,2438Vente161,2438

Nous supposons que votre objectif de bénéfice et vos niveaux d’ordre de vente stop sont fixés à 20 pips. Ainsi, pour la première transaction, le trader achète un lot à 1,2500. La paire de devises perd 20 pips jusqu’à 1,2480. Cela déclenche l’ordre de vente stop. Mais plutôt que de sortir de la position, le trader achète deux lots supplémentaires à 1,2480 par lot. L’entrée moyenne est maintenant de 1,2490 – 1,2500 + 12480/2.

À ce stade, même si la perte non réalisée n’a pas changé, le trader n’a plus besoin que d’une augmentation du taux de 10 pips pour atteindre le seuil de rentabilité. En doublant la taille du lot, le trader réduit le montant relatif dont il a besoin pour récupérer les pertes non réalisées.

À la cinquième transaction, le bénéfice réalisé couvre toutes les pertes subies lors des quatre transactions précédentes. Un système automatisé de trading Forex peut clôturer ces transactions une fois le bénéfice réalisé ou conserver la paire de devises en attendant des bénéfices plus importants.

Une autre raison de la popularité de la stratégie Martingale sur le Forex est que, contrairement aux actions, il y a beaucoup moins de chances que la valeur de la devise tombe complètement à zéro. Oui, il peut y avoir de fortes fluctuations, mais il est rare que la valeur atteigne zéro.

Ainsi, les traders peuvent continuer à doubler leur mise, un peu plus sûrs que le marché finira par évoluer en leur faveur, ce qui leur donne plus de chances de récupérer toutes leurs pertes à partir d’un seul gain.

LES INCONVÉNIENTS ET RISQUES

Bien qu’elle se présente comme une stratégie de trading mathématiquement saine, la réalité est que les risques potentiels de la martingale dépassent de loin les récompenses potentielles. Voici pourquoi :

  • Vous aurez besoin d’une quantité infinie de capital, ce qui, de manière réaliste, n’est pas quelque chose à laquelle le trader moyen (ou peut-être même le meilleur trader du monde) a accès. Vous risquez de vous retrouver à court de fonds avant que le marché ne tourne en votre faveur. Par conséquent, vous serez obligé de sortir du marché avec des pertes désastreuses.
  • La stratégie Martingale repose sur une version binaire de probabilités égales. Cependant, dans les transactions boursières ou de Forex, les chances de chaque transaction sont influencées par d’innombrables facteurs. En tant que telles, elles ne correspondent jamais tout à fait aux paramètres idéaux du trading Martingale.
  • Il y a également un problème potentiellement énorme lorsque l’on trade avec un effet de levier. Même de petites fluctuations de prix contre votre position peuvent entraîner de lourdes pertes. Dans ce cas, la totalité de votre compte de trading peut être anéantie après trois ou quatre pertes consécutives.
  • Dépenser des montants croissants de votre capital de trading pour réaliser un bénéfice égal à votre position initiale n’a pas beaucoup de sens. Pour réaliser un bénéfice raisonnable, la taille de votre position initiale devrait être énorme. Cependant, cela signifie que les montants par lesquels vous “doublez” seront également immenses.
  • Cette stratégie ne tient pas compte des coûts de transaction accompagnant chaque transaction effectuée. Cela signifie que vous perdez davantage à chaque fois que vous doublez votre mise.
  • Votre plateforme de trading peut imposer des limites au nombre de fois où vous pouvez placer une transaction, ainsi qu’à la taille de la transaction. Cela signifie que le trader n’a pas un nombre illimité de chances de doubler sa position. Si le marché n’évolue pas en sa faveur dans les limites fixées par la plateforme, il subit de lourdes pertes sans aucune chance de récupération, et encore moins de bénéfices.

La stratégie Anti-Martingale

Comme son nom l’indique, la stratégie Anti-Martingale consiste à doubler la taille de la position lorsque vous réalisez un bénéfice sur une transaction. Les traders font cela en espérant que le prix du titre ou de la devise continuera à augmenter.

Le scénario hypothétique idéal pour cette stratégie serait un marché haussier établi. En théorie, cette stratégie pourrait également être efficace dans le cadre du momentum trading puisque, avec un plus grand nombre d’acheteurs sur le marché, le prix du titre continue d’augmenter.

L’avantage principal promis par la stratégie de trading Anti-Martingale est que vous pourriez gagner plus de bénéfices en doublant le montant que vous investissez par transaction. En outre, le risque est minimisé dans des conditions défavorables puisque le volume des transactions n’augmente pas lorsque le prix du marché baisse.

Cela dit, si le marché connaît une série de pertes prolongée, vous ne réalisez aucun bénéfice car les positions de bénéfices et de pertes s’alternent. Vous devrez déterminer avec précision vos points d’entrée et de sortie afin que les pertes n’éclipsent pas les bénéfices réalisés.

Conclusion

Votre efficacité en tant que trader dépend principalement de l’efficacité de votre stratégie de trading. Il existe des dizaines et des dizaines de stratégies de trading. Il est devenu plus important que jamais de comprendre leurs avantages et inconvénients respectifs, afin de savoir si elles valent la peine d’être mises en œuvre.

Dans le cas de la stratégie Martingale, les inconvénients dévastateurs éclipsent les avantages potentiels. Globalement, le succès de cette stratégie dépend principalement de la chance et de l’accès à un capital infini.

Plus important encore, cela n’augmente pas les chances que vous gagniez réellement la transaction. Au contraire, cela retarde vos pertes dans l’espoir qu’une victoire survienne avant que votre argent ne soit épuisé. En fait, vos attentes en matière de bénéfices n’augmentent que de façon linéaire, tandis que votre exposition au risque augmente de façon exponentielle.