Earn2Trade Blog
swing trading

Le swing trading – sa définition et ses stratégies

Le paysage actuel de l’investissement a vu apparaître une variété de styles de trading. Selon l’actif spécifique que vous tradez, certaines stratégies peuvent présenter plus d’avantages que d’autres. Si vous tradez des actions depuis un certain temps, vous avez probablement entendu parler de la spéculation sur séance et du trading de position. La première consiste à trader des titres dans la même journée. L’autre consiste à conserver une position pendant une période prolongée. Mais qu’en est-il d’un style de trading se situant quelque part entre les deux ? Dans cet article, nous allons discuter de ce qu’est le swing trading, comparer le swing trading à la spéculation sur séance, examiner les meilleurs indicateurs de swing trading et parler des meilleures stratégies que vous pouvez utiliser.

Le swing trading est l’une des techniques de trading les plus populaires. Cela s’explique en partie par son cadre temporel modéré et par le fait qu’il vise à tirer parti des fluctuations de prix courantes.

Qu’est-ce que le swing trading ?

La définition la plus simple est que le swing trading est un style de trading utilisant l’analyse technique pour tenter de réaliser des gains sur un titre tradé sur une période de quelques jours à plusieurs semaines. L’objectif est d’identifier une tendance générale et de la suivre pour réaliser des gains plus importants que ceux que l’on peut normalement obtenir dans le cadre d’un trading intrajournalier.

Un swing trader cherche à tirer profit des variations soudaines des cours. Il ou elle détient l’actif pendant une période relativement courte (généralement de deux jours à quelques semaines) dans l’espoir qu’une variation importante se produise. Il ou elle prend ensuite des positions en fonction de la direction attendue de la prochaine variation de prix.

Comprendre comment fonctionne le swing trading

Les marchés financiers ont tendance à évoluer par vagues, que nous appelons des fluctuations du prix de l’actif tradé. Aujourd’hui, aucun marché n’a de tendance haussière ou baissière sans qu’il y ait une sorte de retracement des prix. Par conséquent, l’idée générale derrière une transaction swing est de capitaliser sur ces fluctuations et de capturer de petits gains au sein d’une tendance générale plus large et de réduire rapidement les pertes.

Les gains peuvent être faibles mais, si vous les exécutez correctement et de manière cohérente au fil du temps, ils peuvent facilement se transformer en rendements annuels assez importants. Par exemple, les traders de position ou de tendance peuvent attendre six mois pour réaliser un bénéfice de 30 %. Les swing traders, quant à eux, peuvent réaliser des gains réguliers de 5 % chaque semaine et pourraient au final enregistrer plus de gains que les autres traders sur le long terme.

Il n’y a pas de période de temps fixe pour détenir des positions de swing trading. Cela peut varier de quelques jours à quelques mois. En outre, alors que certains traders recherchent activement des marchés volatils ayant beaucoup de mouvements, d’autres préfèrent des marchés plus stables. Dans tous les cas, le swing trading consiste à endurer le moins de « douleur » possible en entrant et en sortant rapidement de vos positions avant que la pression opposée n’entre sur le marché.

Le swing trading en pratique

Le swing trading semble assez simple. Cependant, les traders devraient garder à l’esprit qu’étant donné qu’il s’agit de suivre une fourchette de prix plus large et un changement, il y a toujours un potentiel d’exposition élevé au risque de pertes. Ces pertes pourraient être supérieures à l’investissement initial. Les traders doivent souvent utiliser une taille de position calculée afin de réduire leur niveau d’exposition au risque.

Notez également que les frais de commission ont tendance à être différents. Ils peuvent parfois être plus élevés avec le swing trading par rapport aux autres tactiques de trading traditionnelles. Les swing traders doivent donc s’assurer de prendre cela en considération afin de ne pas trop entamer leurs bénéfices potentiels.

Les avantages et inconvénients du swing trading

Comme toute stratégie d’investissement, le swing trading comporte son lot d’avantages et d’inconvénients. Parmi ceux-ci, citons :

Les avantages

  • Le swing trading ne vous oblige pas à passer des heures devant votre écran puisque vous pouvez détenir vos positions pendant des jours, voire des semaines.
  • Les investisseurs ayant un emploi à temps plein peuvent tirer parti du swing trading car ils peuvent simplement entrer en position, définir leur ordre de vente stop et retourner se concentrer sur leur travail.
  • Le swing trading présente essentiellement moins de stress par rapport à de nombreux autres styles de trading, comme la spéculation sur séance.
  • Les swing traders ne doivent généralement se fier qu’à l’analyse technique pour entrer ou sortir du marché, ce qui simplifie leur processus de trading.

Les inconvénients

  • Les traders ne seront pas toujours en mesure de suivre les tendances puisqu’ils ne surveillent pas les graphiques 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
  • Les traders doivent souvent gérer les risques de marché d’une séance à l’autre et pendant le week-end.
  • Il y a toujours le risque que des renversements soudains du marché puissent effacer tous les gains à court terme.

Le swing trading contre la spéculation sur séance

Les deux formes de trading ont certaines similitudes, mais une différence essentielle entre elles est la durée de détention des positions. Les swing traders conservent généralement leurs positions d’une séance à l’autre, voire plusieurs semaines, alors que les spéculateurs sur séance doivent clôturer leurs positions avant la fermeture du marché pour cette journée. Dans la spéculation sur séance, l’achat et la vente de titres peuvent durer quelques secondes ou s’étendre sur plusieurs heures, mais ne peuvent pas dépasser la journée de trading. Ce n’est cependant pas la seule différence. Voici une brève analyse qui vous permettra de mieux comprendre en quoi ces styles de trading populaires sont différents :

Les principales différences

  • Les exigences en matière de capital – Les exigences en matière de capital varient en fonction du type de marché tradé. Un spéculateur sur séance détenant des contrats à terme aura une exigence de capital différente de celle d’un swing trader tradant des actions traditionnelles. Par exemple, la spéculation sur séance d’actions aux États-Unis nécessite généralement plus de 20 000 $. En revanche, il n’y a pas de limite minimale légale fixée pour le swing trading d’actions. Néanmoins, les swing traders doivent s’assurer que leurs comptes de trading sont suffisamment approvisionnés s’ils veulent réellement réaliser des bénéfices.
  • Les rendements potentiels – La spéculation sur séance consiste généralement à vouloir gagner de l’argent rapidement grâce à des rendements composés à chaque session. Cependant, cela n’est jamais aussi facile car cela signifie que les spéculateurs sur séance doivent gagner deux fois plus qu’ils ne perdent tout en gagnant au moins 50 % de leurs transactions. Pour les traders inexpérimentés, cela peut se traduire par des pertes plus rapides que des gains plus rapides. De leur côté, les swing traders ont tendance à accumuler les gains plus lentement, tout en cherchant à réduire les pertes rapidement. Mais même si leurs rendements potentiels sont plus lents à s’accumuler, ils ont toujours la possibilité de réaliser des gains énormes.
  • La taille de la position – Comme les spéculateurs sur séance doivent clôturer leurs positions avant la fermeture du marché pour la journée, ils ont tendance à prendre des positions plus importantes. D’autant plus qu’ils surveillent constamment les graphiques pour détecter tout changement soudain de prix. Ils tradent aussi souvent avec un effet de levier afin de maximiser leurs bénéfices, étant donné que leur trading plus fréquent peut entraîner des coûts de transaction plus élevés, ce qui peut considérablement réduire leurs bénéfices. Les swing traders, quant à eux, doivent faire face aux risques associés au maintien de leurs positions d’une séance à l’autre et ont donc tendance à prendre des positions de plus petite taille.

Les stratégies de swing trading

Vous souhaitez connaître les stratégies spécifiques utilisées par les swing traders ? Voici un aperçu de quelques-unes des plus courantes :

La stratégie de trading par ligne de tendance

Il s’agit de l’une des stratégies de swing trading les plus populaires. Après tout, acheter dans les creux et vendre au sommet signifie que vous devez comprendre parfaitement les lignes de tendance. Cette stratégie repose sur l’utilisation d’indicateurs techniques pour identifier et confirmer la direction et le momentum du marché. Prenez une position longue si la tendance va atteindre des sommets plus élevés et qu’il n’y a pas de signaux de renversements baissiers. Prenez une position courte si la tendance du marché est censée aller à la baisse et qu’il n’y a pas de signaux de renversement haussier à court terme. Une approche similaire à cette stratégie consiste à tracer des lignes de tendance sur le graphique et à attendre simplement que le prix les touche. Lorsque cela se produit, réalisez une analyse pour trouver des chandeliers de renversement haussiers ou baissiers, puis achetez ou vendez en conséquence.

La stratégie du trader sur le parquet

Cette stratégie de retracement simple, mais puissante, consiste à utiliser les lignes de la moyenne mobile (MM) pour identifier les tendances stables. Il faut ensuite utiliser une formation de ressac pour déterminer quand entrer sur le marché. Sur le graphique, tracez les lignes de la moyenne mobile exponentielle (MME) à 9 jours et de la MME à 18 jours et attendez qu’elles se croisent. Ensuite, guettez une rupture du prix après le croisement de la moyenne mobile (MM) et un ressac suivant (le prix revient toucher l’une des deux lignes MME). Une fois que vous avez identifié un chandelier de retournement haussier ou baissier, placez votre position d’achat ou de vente en conséquence. La stratégie du trader sur le parquet est assez populaire grâce à sa capacité à vous faire savoir quand il y a une tendance stable, déterminant ainsi le moment idéal pour entrer sur le marché.

La stratégie du trading de fourchette

Il s’agit d’une stratégie de swing trading populaire impliquant que le trader utilise des indicateurs pour identifier les zones de support et de résistance (ou les zones de surachat et de survente) sur le graphique. Le trading de fourchette fonctionne bien sur les marchés zigzaguant sans tendance apparente à long terme. Essentiellement, vous cherchez à ce que le prix de l’actif reste dans une fourchette de trading spécifiée entre un niveau de support et de résistance stable. Cela signifie qu’il faut d’abord identifier la fourchette ou le canal du marché sur le graphique, puis attendre que le prix franchisse la ligne de résistance ou la ligne de support. Si le prix franchit la résistance, guettez un fort rejet du prix (une clôture en dessous de la résistance ou au-dessus du support). Dès que vous voyez un tel rejet, prenez une position courte sur la bougie suivante. L’inverse est également vrai lorsque le prix passe en dessous du support. S’il y a un fort rejet une fois que le prix tombe légèrement en dessous du support, prenez une position longue sur la bougie suivante.

La stratégie du trading fading

swing trading strategies fading trading
Source : dailyfx.com

Cette stratégie implique de trader à l’encontre de la tendance, c’est pourquoi les traders l’appellent également trading à contre-tendance. Elle consiste pour un trader à prendre une position opposée à la suite d’un mouvement de marché avec un fort momentum. Le fading repose sur l’idée que le marché reviendra légèrement à son prix moyen récent après un fort mouvement. Les traders cherchent donc à entrer sur le marché dès que le prix baisse et à en sortir rapidement avant la fin de la contre-tendance et le retour du marché à sa tendance principale. Cela commence par l’identification d’une tendance forte établissant un nouveau sommet au-delà de la ligne de résistance. Attendez un fort rejet du prix puis adoptez une position courte sur la bougie suivante et profitez du prochain swing low.

Les 3 meilleurs indicateurs pour le swing trading

Comme vous pouvez le constater, la plupart des stratégies de swing trading, si ce n’est toutes, exigent que vous connaissiez les indicateurs techniques pour identifier les points d’entrée et de sortie rentables. En voici quelques-uns :

1.) Les moyennes mobiles (MM)

La moyenne mobile (MM) peut être utilisée comme un indicateur de swing trading. Elle examine les données des cours de clôture sur une période donnée pour identifier et confirmer une tendance. Elle est tracée en fonction du nombre de jours mesurés. Par exemple, l’utilisation d’une MM sur 100 jours signifie que l’on ajoute le prix de clôture de l’actif pour chacun des cent derniers jours et qu’on le divise par 100 pour obtenir le prix moyen. Les points sont ensuite tracés en une seule ligne pour lisser les mouvements du marché et fournir au trader une meilleure vue d’ensemble de la tendance globale sur cette période.

2.) Le Relative Strength Index (RSI)

Les swing traders utilisent l’indicateur RSI (Relative Strength Index) pour repérer les fluctuations de la tendance générale en déterminant si un marché particulier est considéré comme survendu ou suracheté et donc prêt pour un « swing ». Le RSI est représenté sur un graphique de 0 à 100 avec des points clés fixés à 70 et 30. Le marché est considéré comme suracheté s’il se trade au-dessus de 70, ce qui est généralement un signal pour sortir de la position. D’autre part, un marché est considéré comme survendu s’il se trade en dessous de 30. Cela est généralement considéré comme un signal pour entrer sur le marché afin de profiter de la hausse des prix attendue.

indicators for swing trading rsi
Source : fidelity.com

3.) Les bandes de Bollinger

Bollinger Bands Les bandes de Bollinger sont un trio de lignes comprenant une bande supérieure, une bande inférieure et la ligne de la moyenne mobile simple (MMS) du prix de l’actif. Les bandes supérieure et inférieure représentent les écarts types positifs et négatifs de la MMS et constituent un excellent moyen de mesurer la volatilité du marché. Les bandes s’élargissent en s’éloignant de la MMS lorsque la volatilité est élevée et se contractent en se rapprochant de la MMS lorsque la volatilité est faible. Lorsque le prix touche la bande inférieure, le marché est sous-évalué. C’est un bon moment pour acheter. Lorsque le prix touche la bande supérieure, le marché est surévalué et il est temps de vendre.

indicators for swing trading - bollinger bands
Source : dailyfx.com

Les actions populaires pour le swing trading

Choisir les bonnes actions pour le swing trading est l’une des choses les plus importantes à maîtriser avant de passer au trading réel. Après tout, quel est l’intérêt d’apprendre un nouveau style de trading si vous finissez par trader les mauvais actifs ? Dans tous les cas, les meilleures actions pour le swing trading sont celles présentant les caractéristiques suivantes :

  • Une grande capitalisation boursière – cela rend les actions beaucoup plus faciles à acheter ou à vendre rapidement, avec une plus grande liquidité.
  • Une stabilité relative – Vous conserverez votre position pendant quelques jours ou quelques semaines, de sorte que l’actif que vous tradez ne doit pas connaître une volatilité extrême.
  • Un aspect catalyseur – Les titres ayant un catalyseur pour déclencher un mouvement puissant dans leur valeur de marché sont idéaux pour le swing trading.

Sur la base de ces qualités, voici quelques choix d’actions à considérer pour le swing trading :

  • Facebook (FB)
  • Microsoft Corp. (MSFT)
  • Apple Inc. (AAPL)
  • Zoom Video Technologies (ZM)
  • Snap, Inc. (SNAP)
  • Carnival Corporation (CCL)
  • Mastercard, Inc. (MA)
  • MKS Instruments (MKSI)

Conclusion

Nous espérons que vous trouverez ici suffisamment d’informations pour vous aider à devenir un swing trader compétent. Nous avons abordé divers aspects du sujet, de « qu’est-ce que le swing trading » à certaines des stratégies de swing trading les plus courantes, en passant par les meilleures actions pour le swing trading. N’oubliez pas de continuer à vous entraîner avec un compte virtuel jusqu’à ce que vous soyez suffisamment confiant pour passer à l’action.