Earn2Trade Blog
Titres du Trésor

Les titres du Trésor – apprenez ce qu’ils sont et comment les trader

Lorsqu’il s’agit d’investissements à faible risque, rien ne rime mieux avec prudence que les titres du Trésor. De nombreux investisseurs se tournent vers ces instruments pour préserver leur capital en période de turbulences sur d’autres marchés financiers. En fait, il n’y a guère d’autres possibilités d’investissement offrant des garanties de sécurité aussi solides pour le rendement du capital et des intérêts.

Que sont les titres du Trésor ?

Les titres du Trésor sont des instruments de dette que le gouvernement américain émet lorsqu’il veut lever des fonds. Beaucoup de gens les appellent aussi obligations du Trésor. En gros, les personnes achetant ces instruments prêtent de l’argent au gouvernement, en échange de la promesse que ce dernier remboursera ce montant avec des intérêts sur une période donnée.

De nombreux investisseurs considèrent l’achat de titres du Trésor comme l’un des investissements les plus sûrs. La raison en est qu’ils bénéficient du soutien total du gouvernement. Cela signifie que votre valeur principale est protégée tant qu’il y a un gouvernement. Peu importe qu’il s’agisse d’inflation, de récession ou même de pandémie. En outre, les intérêts générés par ce capital ne sont imposés qu’au niveau fédéral. 

Cette garantie de sécurité est l’un des éléments fondamentaux de ce marché. C’est ce qui rend les titres du Trésor si attrayants pour les investisseurs individuels et institutionnels recherchant des rendements réguliers sur le long terme.

Vous pourriez aussi apprécier :

Il existe trois grandes catégories de titres du Trésor : les bons du Trésor, les obligations du Trésor et les billets du Trésor. Examinons chacune d’entre elles en détail :

Les bons du Trésor

Il s’agit de titres arrivant à échéance à court terme, généralement entre quelques jours et un an. Ils sont également connus sous le nom de T-bills. Les bons du Trésor ne produisent pas d’intérêts. Vous pouvez les acheter à un prix réduit par rapport à leur valeur nominale réelle. À la date d’échéance, le montant principal vous sera remboursé, mais cette fois à sa valeur réelle.

Par exemple, vous pourriez acheter un T-bill de 10 000 $ qui expirera dans deux mois pour seulement 9900 $. Au bout de deux mois, le gouvernement vous versera 10 000 $.

Les périodes de maturité des bons du Trésor sont généralement disponibles en cinq durées différentes. Il s’agit de 52 semaines, 26 semaines, 13 semaines, 8 semaines et 4 semaines. Une variante de T-bills, connue sous le nom de bons du Trésor à très court terme, ne suit pas un calendrier régulier et arrive généralement à échéance après quelques jours.

Les bons du Trésor sont le seul type de titre du Trésor existant à la fois sur le marché monétaire et sur le marché des capitaux.

Les obligations du Trésor

De tous les titres du Trésor, les obligations du Trésor (T-bonds) sont ceux qui ont la plus longue échéance. Généralement, elle est de 10 ans et plus, parfois même jusqu’à 30 ans. Les intérêts des T-bonds sont versés deux fois par an jusqu’à l’échéance.

Vous pouvez acheter des obligations du Trésor directement auprès du gouvernement ou par l’intermédiaire d’un courtier en bourse. Elles sont émises à leur valeur nominale réelle. Imaginons que vous achetiez une obligation à 20 ans d’une valeur de 50 000 $, avec un coupon annuel de 5 %. Le gouvernement vous versera 2500 $ par an pendant les 20 prochaines années et, à l’échéance, vous remboursera les 50 000 $ initiaux.

Les émissions originales d’obligations du Trésor sont mises aux enchères quatre fois par an en février, mai, août et novembre. La réouverture et la remise aux enchères des T-bonds existants ont lieu pendant les huit autres mois.

En raison de leur échéance plus longue, les obligations du Trésor ont généralement des rendements plus élevés que les autres titres du Trésor. Néanmoins, elles offrent généralement de meilleurs rendements de taux d’intérêt que les comptes d’épargne bancaires et même que certains dépôts à terme.

Les billets du Trésor

Les T-notes sont des titres du Trésor à moyen et long terme dont les échéances vont généralement de deux à dix ans. Il existe cinq durées disponibles pour les billets du Trésor. Il s’agit des billets à 2 ans, 3 ans, 5 ans, 7 ans et 10 ans.

Comme les obligations du Trésor, les T-Notes sont émises à leur valeur nominale et les intérêts fixes sont versés au détenteur deux fois par an. Le capital est ensuite versé à l’échéance. Des enchères sont également organisées chaque mois, les billets originaux étant émis en février, mai, août et novembre, et les réouvertures pendant les huit mois restants.

Les billets du Trésor offrent un compromis viable entre les risques relativement plus élevés associés aux T-bonds à long terme et les faibles paiements accompagnant les T-bills à court terme. Ils constituent donc le choix idéal pour les débutants souhaitant commencer à trader des titres du Trésor

Avant 1984, le Trésor américain émettait des billets du Trésor remboursables par anticipation, ce qui signifie que, sous certaines conditions, les billets pouvaient être rachetés. Les taux d’intérêt varient, généralement en fonction de la durée de l’échéance.

L’histoire des contrats à terme sur les titres du Trésor

Les contrats à terme du Trésor peuvent aider à gérer les risques généralement associés aux investissements en titres à revenu fixe. Dans ce cas, cependant, vous spéculez sur le niveau des taux d’intérêt qui, selon vous, augmenteront ou diminueront à l’avenir.

History of Treasury Note Futures
Snapshot de contrats à terme de T-Note pour une période de 2 ans | Source : finamarksys.com

Les contrats à terme sur taux d’intérêt ont été introduits en 1975 par le Chicago Board of Trade (CBOT). À l’époque, le coût de l’argent connaissait une volatilité fréquente, et il est devenu nécessaire de trouver des instruments pour aider à atténuer les risques. Cela a conduit à la création de contrats à terme sur les obligations du Trésor, et plus tard de contrats à terme sur les billets du Trésor à 2, 5 et 10 ans.

Le marché des contrats à terme T-Note

En investissant dans des contrats à terme sur les billets du Trésor, vous pouvez évaluer la direction que prendront probablement les taux d’intérêt pendant la période d’échéance et vous protéger contre les risques associés, en particulier vers la fin d’une courbe de rendement.

Le contrat à terme sur les T-notes à 10 ans est l’un des titres du Trésor les plus couramment tradés. Il est utilisé par les investisseurs individuels et institutionnels. Il constitue généralement un bon indicateur de l’état actuel de l’économie.

En périodes de turbulences économiques, de nombreux investisseurs se tournent vers la sécurité des contrats à terme sur les billets du Trésor pour protéger leur patrimoine. C’est ce que nous appelons la « fuite vers la qualité » des investissements. Cela conduit finalement à une baisse des taux d’intérêt car de plus en plus d’investisseurs entrent sur le marché du Trésor. Parallèlement, les périodes de croissance économique poussent les investisseurs à opter pour des instruments offrant un potentiel de rendement plus élevé. Cela entraîne une diminution de la demande de bons du Trésor et une hausse des taux d’intérêt.

Les contrats à terme sur les billets du Trésor sont tradés sur la plateforme GLOBEX du Chicago Mercantile Exchange (CME) depuis l’acquisition du CBOT par le groupe CME en 2007.

Unité contractuelleValeur nominale de 100 000 $
Code de produitCME Globex : ZNCME ClearPort : 21Clearing : 21
Prix d’observationBase de 100 points
Heures de tradingDimanche – Vendredi 17-16h Heure de Chicago). Lundi – Jeudi 16h-17 CT)
Mouvement de tick minimum½ d’1/32 d’un point
Valeur de tick minimale15,625 $
Mois du contratMars, Juin, Septembre et Décembre
Règlement Livrable
Fin du trading Le trading prend fin le 7ème jour ouvrable avant le dernier jour ouvrable du mois de livraison. Pour les contrats prenant fin, le trading se termine à 12h01 (minuit plus une minute) le dernier jour de trading
Dernier jour de livraisonLe dernier jour ouvrable du mois de livraison
Spécifications de contrat pour contrats à terme sur T-Notes à 10 ans | Source : CME

La relation entre les prix et les taux d’intérêt

Les prix des titres du Trésor ont généralement une relation inverse avec les taux d’intérêt puisque le taux de rendement est fixé au moment de l’émission. C’est le cas pour la plupart des titres à revenu fixe. Cela signifie que lorsque les prix augmentent, les taux d’intérêt baissent, et vice versa.

Il est important de souligner cette relation inverse car elle peut aider à déterminer les moments idéaux pour acheter des titres du Trésor. Supposons qu’une obligation du Trésor à 10 ans soit assortie d’un taux d’intérêt de 6 % et que les taux d’intérêt descendent à 5 %. Il est logique d’acheter plus d’obligations.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les taux d’intérêt peuvent s’élever au-dessus d’une période donnée, dont :

  • Une demande croissante pour des prêts et autres formes de fonds externes
  • La répartition d’obligations dans des actions dans une tentative de maximiser les rendements potentiels
  • Les changements de politique fiscale
  • Les changements de politique monétaire

Inversement, les taux d’intérêt peuvent chuter pour plusieurs raisons, dont :

  • Une demande plus faible pour les prêts
  • Une incertitude financière faisant que les investisseurs en actions voient les titres du Trésor comme un havre de paix
  • L’introduction de réductions de taux d’intérêt comme jugé nécessaire par la Federal Reserve Board

Sauf événements susceptibles de provoquer des changements économiques soudains (par exemple, la pandémie de COVID-19), les grandes variations des taux d’intérêt aux États-Unis se sont souvent produites sur plusieurs mois, voire quelques années. Cela rend le marché du Trésor relativement stable à long terme.

La différence entre les bons, billets et obligations du Trésor

Les différents types de titres du Trésor américain présentent plusieurs grandes similitudes en ce sens qu’ils représentent tous une forme de dette publique et sont remboursables sur une certaine période. Il existe toutefois entre eux un certain nombre de différences essentielles méritant d’être soulignées :

La période de maturité

Les bons du Trésor ont les durées les plus courtes, généralement de quelques semaines à un an. Les billets du Trésor ont des échéances intermédiaires, allant de deux ans à plus d’une décennie. Enfin, les obligations du Trésor ont les périodes d’échéance les plus longues, avec des durées pouvant atteindre 30 ans.

L’intérêt payé

Les T-bills ne produisent pas d’intérêt. En revanche, les T-notes et les T-bonds produisent tous deux des intérêts et sont versées deux fois par an au détenteur d’obligations.

La valeur nominale contre la valeur d’escompte

Pour compenser le fait que les T-bills ne produisent pas d’intérêt, les investisseurs peuvent les acheter à un prix inférieur à leur valeur réelle. À l’échéance, la valeur nominale est payée à l’investisseur et la différence ou l’écart devient son gain. À l’inverse, les billets du Trésor et les obligations du Trésor sont tous deux achetés à leur valeur nominale.

Au final, la différence principale entre les T-bills et les T-notes est leur terme jusqu’à échéance.

Les avantages des titres du Trésor

  • Des rendements garantis Les titres du Trésor comptent parmi les options d’investissement les plus sûres disponibles aujourd’hui. Tant que le gouvernement américain est fonctionnel, vous pouvez être sûr de recevoir ce qu’il vous doit à l’échéance.
  • Des revenus réguliers – Les T-notes et les T-bonds versent des taux d’intérêt fixes semestriels. Cela signifie que vous savez exactement quel montant vous recevez et quand vous pouvez l’attendre.
  • Différentes échéances – Il existe plusieurs échéances pour les titres du Trésor, il est donc facile de trouver celles qui correspondent le mieux à vos objectifs.
  • Une exonération fiscale – Les intérêts sur les bons du Trésor ne sont imposables qu’au niveau fédéral ; les niveaux étatique et local sont exonérés d’impôts.
  • Une liquidité élevée – Les bons du Trésor sont les marchés les plus liquides lorsqu’il s’agit d’instruments à revenu fixe. Même si vous n’êtes pas disposé à attendre l’échéance, vous pouvez facilement vendre vos titres du Trésor sur le marché secondaire.

Les risques des titres du Trésor

  • L’inflation – Ce risque fait référence au taux d’inflation potentiellement plus élevé que les intérêts qu’un investisseur peut gagner en détenant des titres du Trésor. Dans ce cas, votre rendement réel est négatif et votre investissement perd en fait de la valeur au fil du temps. Ce risque s’applique principalement aux titres du Trésor à faible rendement dans un contexte d’inflation élevée.
  • Les changements dans les taux d’intérêt – Des titres à revenus fixes peuvent perdre de la valeur si les taux d’intérêt augmentent.
  • La croissance économique – En période de forte croissance économique, les entreprises prospèrent et se font concurrence pour obtenir des capitaux auprès des investisseurs. En conséquence, la valeur des titres du Trésor diminue en sens inverse de la demande d’investissements plus risqués et plus rentables.

Les stratégies de trading pour les titres du Trésor

Que ce soit à court terme ou à long terme, investir dans des titres du Trésor exige que vous ayez un objectif clair. Vous devez également mettre en place la bonne stratégie pour l’atteindre. Dans cette optique, commençons par examiner trois stratégies de trading courantes :

Acheter et détenir

Comme son nom l’indique, il suffit d’acheter les bons du Trésor et de les conserver jusqu’à leur échéance. Cette stratégie est idéale pour les débutants et les investisseurs privilégiant une approche passive. N’oubliez pas que cela demande de la discipline, surtout avec les obligations ayant des périodes de maturité vraiment longues.

Cela reste toutefois l’une des meilleures manières d’assurer un revenu stable et de maximiser les rendements sans vous exposer à trop de risques. 

L’échelonnement des échéances

Si vous souhaitez être plus actif dans vos transactions, vous pouvez acheter ou vendre des titres du Trésor directement sur le marché secondaire. Bien entendu, cela signifie que les prix d’achat et les rendements ultérieurs ne seront plus basés sur la valeur nominale du titre puisque vous ne le conserverez pas jusqu’à l’échéance. Dans ce cas, l’échelonnement des échéances peut être un excellent point de départ.

Cette stratégie signifie simplement que vous acquérez plusieurs obligations, chacune avec sa propre période de maturité, qu’elle soit longue ou courte. Lorsqu’une obligation arrive à échéance, vous en recueillez les rendements et les utilisez pour acheter un autre titre ayant une échéance plus longue. De cette manière, vous disposez d’un flux de revenus régulier tout en étant capable de résister aux éventuelles variations de valeur des autres titres de votre portefeuille,

L’échange

Cette stratégie est similaire à la stratégie d’échelonnement des échéances, sauf qu’elle consiste à tirer parti des déductions fiscales. Dans le cadre de l’échange, vous vendez des titres du Trésor qui ne sont pas susceptibles de se redresser et vous obtenez une déduction fiscale pour la perte subie. Vous utiliserez ensuite le produit de la vente pour acheter des titres ayant une forte probabilité d’être rentables.

Il s’agit essentiellement de réduire vos pertes et d’investir dans des actifs plus solides afin de maximiser vos rendements et de couvrir votre portefeuille. Cette stratégie est évidemment plus adaptée aux investisseurs expérimentés pouvant se permettre de prendre plus de risques et pouvant absorber des pertes potentielles à court terme.

Comment trader les dérivés de taux d’intérêt

Comme les titres du Trésor et les taux d’intérêt vont souvent de pair, il est important d’avoir une idée des dérivés de taux d’intérêt et de leur fonctionnement. Les dérivés de taux d’intérêt sont des instruments financiers dont la valeur est dérivée des fluctuations d’un taux d’intérêt. Ici, l’actif sous-jacent est lié à votre droit d’effectuer ou de recevoir des paiements à un taux d’intérêt donné.

Les investisseurs utilisent les dérivés de taux d’intérêt comme couverture contre les retombées potentielles des variations des taux d’intérêt du marché. Leur autre utilisation est de spéculer sur l’orientation des changements de taux d’intérêt à l’avenir. Il y aura toujours une certaine forme de risque dans le trading de titres produisant des intérêts. En effet, toute variation du taux d’intérêt peut avoir un impact sur sa valeur.

Les options, les contrats à terme, les plafonds et même les contrats d’échange sont des exemples d’instruments dérivés de taux d’intérêt.

Les contrats à terme sur taux d’intérêt

Dans le cas des contrats à terme sur taux d’intérêt, l’acheteur et le vendeur du contrat s’engagent à fournir la propriété d’un titre du Trésor spécifié à une date ultérieure. Cela leur permet de bloquer le prix du titre maintenant et de se protéger contre les variations des taux d’intérêt.

Les échanges de taux d’intérêt

Il s’agit du type de dérivé de taux d’intérêt le plus courant et implique deux parties. La première partie effectue des paiements d’intérêts basés sur un taux d’intérêt fixe et reçoit des paiements d’intérêts basés sur un taux d’intérêt variable. L’autre partie fait le contraire. Elle reçoit des paiements basés sur des taux d’intérêt fixes et effectue des paiements basés sur des taux d’intérêt variables. Les valeurs du capital sont les mêmes. De cette manière, la première partie peut limiter son exposition au risque lorsque les taux d’intérêt du marché augmentent car elle recevra plus d’intérêts. En revanche, l’autre partie bénéficie d’une baisse des taux d’intérêt et doit donc payer moins d’intérêts.

La swaption

Comme son nom l’indique, il s’agit à la fois d’une option et d’un échange (swap) ; deux dérivés dans un seul instrument. Le principe est assez simple : une option donne à l’acheteur le droit de conclure un échange à une date future donnée.

Avec une swaption, le contrat est basé sur un échange de taux d’intérêt et non sur un titre sous-jacent. Si l’acheteur choisit d’avoir recours à l’option, les conditions d’échange prédéterminées du contrat s’activent.

Il existe deux types de swaptions, dont les swaptions payeurs et receveurs. Une swaption payeur confère à l’acheteur le droit d’avoir recours à l’option et de payer un taux d’intérêt fixe et de recevoir un taux variable. Une swaption receveur constitue l’inverse, l’acheteur a le droit de payer un taux d’intérêt variable et de recevoir un taux d’intérêt fixe.

Conclusion

Les titres du Trésor existent depuis un certain temps déjà et représentent même une part considérable des marchés obligataires nationaux et mondiaux. Comme pour toute forme d’investissement, assurez-vous de faire preuve d’une diligence raisonnable avant de vous lancer dans la transaction. Vous pouvez visiter le site web du Trésor américain pour en savoir plus sur les titres du Trésor et sur ceux correspondant le mieux à vos objectifs d’investissement.