Earn2Trade Blog
Trader les événements de marchés

Événements du marché – Comment impactent-ils les marchés financiers ?

Les investisseurs et les traders les plus accomplis ont tous un point commun – ils ont commencé leur parcours en comprenant comment les événements majeurs impactent les marchés financiers. Cette vue d’ensemble permet aux acteurs du marché de comprendre les mécanismes du marché et de poser les bases parfaites de leur parcours sur les marchés financiers. Une fois que les traders ont une vue d’ensemble, ils peuvent facilement zoomer sur les coins de l’écosystème financier où ils souhaiteraient développer leurs compétences, qu’il s’agisse d’actions, de matières premières ou autres. Dans l’article suivant, nous vous aiderons à comprendre comment les événements majeurs impactent les marchés financiers et comment en tirer le meilleur parti.

Que sont les événements de marchés financiers et pourquoi sont-ils importants ?

Les événements de marchés financiers déterminent le comportement des acteurs du marché. Ces événements peuvent avoir différentes formes. Cependant, ce qui est commun à tous les types d’événements de marchés financiers, c’est qu’ils provoquent une réaction des traders et des investisseurs. Cette réaction consiste généralement à acheter ou à vendre un instrument ou à conserver une position passive.

En fonction de leurs connaissances et de leur expertise, les acteurs du marché tentent d’interpréter l’impact possible d’un événement particulier sur leur portefeuille ou sur l’ensemble du marché. La capacité à lire avec précision les conséquences des événements de marchés est une compétence cruciale que les investisseurs à long terme et les traders à court terme s’efforcent d’améliorer.

Être capable de prédire et de jouer les événements des marchés financiers permet aux acteurs du marché de mettre en place une stratégie de gestion des risques durable et performante. Ils peuvent aussi faire des paris à court terme pour saisir une opportunité de marché éphémère imminente ou se couvrir contre des impacts défavorables.

En fonction de leur nature et de leur ampleur, les événements peuvent provoquer des booms ou des krachs sur les marchés financiers. Souvent, des événements qui semblent potentiellement importants à première vue ne provoquent en fait aucune réaction du marché une fois qu’ils se matérialisent. Cette imprévisibilité est ce qui fait probablement des marchés financiers le système le plus complexe que nous ayons jamais construit.

Cependant, cela ne signifie pas que les marchés financiers et les événements qui les impactent n’obéissent pas à des règles. Au contraire – l’histoire nous a enseigné que, malgré leur imprévisibilité, les marchés ne sont pas que du chaos. Il y a des modèles de comportement qui ont été prouvés à maintes reprises. La capacité à les comprendre et à les interpréter est désormais une caractéristique essentielle des traders accomplis.

Les types d’événements qui impactent les marchés financiers

La première étape pour comprendre comment les événements majeurs impactent les marchés financiers est de se familiariser avec les différents types d’événements.

Les événements de marchés financiers varient en ce qui concerne leur nature et ampleur.

Beaucoup commettent l’erreur de penser que les marchés financiers ne sont impactés que par des événements intrinsèques tels que le défaut de paiement d’un pays, l’effondrement des prévisions de bénéfices d’une entreprise ou l’entrée d’une baleine sur le marché d’un actif particulier. C’est tout le contraire – souvent, des événements pouvant sembler partiellement liés au cours du développement des marchés financiers pourraient finir par avoir un effet massif.

Ceci est également valable pour l’ampleur des événements. Une guerre ou une crise mondiale ne sont pas les seules choses à pouvoir déstabiliser les marchés. L’histoire se souvient de situations où de petits traders, achetant et vendant des contrats à terme depuis leur domicile, ont fait s’effondrer tout le marché.

Toutefois, il est essentiel de mentionner qu’il ne suffit pas de connaître les types d’événements qui impactent les marchés financiers. Les traders les plus accomplis se spécialisent dans la compréhension des liens et des “répercussions” des différents événements. Par exemple, pourquoi et comment la défaillance d’un producteur de maïs aux États-Unis peut-elle impacter les résultats financiers et la stabilité opérationnelle d’une société de boissons alcoolisées en Europe ? Ou pourquoi un conflit géopolitique fait-il grimper le prix de l’acier ?

Avant d’obtenir les détails, toutefois, les traders débutants devraient démarrer en découvrant les différents types d’événements pouvant impacter leurs portefeuilles :

Les événements macroéconomiques

Les événements macroéconomiques ont différentes formes et tailles. Ils ne se limitent pas aux événements économiques et financiers.

L’événement macroéconomique le plus important déterminant le comportement du marché est le ratio entre l’offre et la demande. La différence entre ceux qui cherchent à acheter et ceux qui cherchent à vendre est le facteur numéro un impactant les prix des instruments. La règle générale est que le marché reste plat lorsque les deux sont en équilibre. Lorsque l’offre est supérieure à la demande, le prix diminue. Et vice-versa – lorsque l’offre dépasse la demande, le prix augmente.

D’autres événements macroéconomiques notables sont les politiques monétaires et fiscales, la publication d’indicateurs avancés ou de données sur les performances financières. Certains exemples incluent les différents indices (l’indice de confiance des consommateurs, l’indice des directeurs d’achat, l’indice des prix à la consommation, l’indice de la production industrielle, etc.), les rapports et prévisions d’inflation, les résultats trimestriels de l’emploi, les prévisions économiques, les décisions relatives aux taux d’intérêt, tous les types de réglementations liées à un marché particulier, etc.

Les événements microéconomiques

Comme leur nom le suggère, les événements microéconomiques ont lieu au niveau de l’entreprise. Il peut s’agir de rapports sur les bénéfices et de données sur les performances (revenus, bénéfices trimestriels, etc.), de fusions et d’acquisitions, du développement d’une nouvelle gamme de produits ou de services, de changements de personnel au niveau du conseil d’administration, de problèmes de réputation, d’amendes réglementaires, etc. L’essentiel est que ces événements peuvent entraîner des changements internes au sein de l’entreprise (par exemple, la suspension des dividendes) qui peuvent impacter de manière significative la perception de celle-ci aux yeux des investisseurs.

Tout cela se reflétera ensuite dans le prix de l’action. L’ampleur du changement dépend généralement de l’ampleur et de la soudaineté de ces développements. Par exemple, les événements inattendus auront un impact plus important sur le cours des actions que ceux qui sont connus à l’avance et auxquels les investisseurs ont eu le temps de se préparer.

Il convient également de mentionner ici la sensibilité aux actualités. Bien que les actualités peuvent aujourd’hui impacter tous les aspects des marchés financiers, c’est au niveau des entreprises qu’elles ont le plus d’impact. Aujourd’hui, même les fausses actualités peuvent déclencher une réaction chez les traders et les faire agir de manière irrationnelle (par peur ou par cupidité) avant d’attendre une confirmation. Cela représente un risque important tant pour les entreprises que pour leurs investisseurs.

Les autres événements

Les marchés financiers ne réagissent pas uniquement aux facteurs économiques ou financiers. Ils reflètent aussi énormément les événements, qui peuvent être très variés.

Prenons l’exemple des prévisions météorologiques. Elles constituent un facteur crucial sur les marchés des matières premières. En fonction des prévisions météorologiques à long terme, les traders peuvent prédire les tendances potentielles de la production agricole et mieux paramétrer leurs positions.

Il y a aussi des événements de type cygne noir qui peuvent impacter le marché dans son ensemble. Par exemple, la pandémie de COVID-19 est une sorte de cygne noir, bien que le monde ait suivi la propagation du virus pendant longtemps. Cependant, peu de gens auraient anticipé le boom des confinements à travers le monde, qui ont perturbé les chaînes d’approvisionnement pour tous les types de produits.

Un autre événement cygne noir qui a récemment fait payer un lourd tribut aux marchés mondiaux a été le cas de l’Ever Given. Il s’agissait d’un navire qui s’est retrouvé coincé dans le canal de Suez et a bloqué la route commerciale la plus importante au monde. Cet événement a impacté le prix du pétrole, a fait grimper en flèche le prix des boîtes en carton en raison du développement des achats en ligne, a perturbé le commerce mondial, provoquant des pénuries de marchandises, a modifié le secteur de l’assurance maritime, a remis en question les effets de la mondialisation, etc. Toutes ces conséquences se sont répercutées sur différents secteurs, provoquant des perturbations sur l’ensemble du marché.

En ce qui concerne les répercussions, il est essentiel de mentionner qu’en raison de l’interconnexion croissante des marchés mondiaux, les investisseurs doivent aujourd’hui être conscients de l’expansion constante de l’univers des risques qui pèse sur leurs portefeuilles. En fin de compte, même si un facteur particulier ne semble pas pertinent pour vos transactions au départ, ses liens avec d’autres secteurs et industries pourraient également impacter vos positions.

Les catastrophes naturelles, le terrorisme, la guerre, les troubles civils – ces facteurs et bien d’autres peuvent avoir des effets directs ou indirects sur les marchés financiers et sur la tolérance au risque des investisseurs.

Comment les événements impactent-ils les marchés financiers ?

Les événements, quelle que soit leur nature, peuvent avoir un impact sur les marchés financiers de trois manières principales.

Tout d’abord, ils peuvent déclencher une réaction négative, telle qu’une liquidation massive, entraînant un effondrement temporaire ou à long terme. La peur des investisseurs déclenche généralement de telles situations. Le départ massif et simultané des investisseurs entraîne une baisse soudaine et généralement importante des prix.

L’autre façon dont les événements macro-, microéconomiques ou autres peuvent impacter les marchés financiers est en créant un momentum positif. Si les développements récents sont une raison pour les acteurs du marché d’être optimistes quant à l’actif particulier ou au marché tout entier, ils seraient disposés à acheter et à saisir la tendance haussière imminente. Les booms du marché sont toujours causés par des événements que les investisseurs considèrent comme favorables à leurs positions.

Si certains événements ne sont pas considérés comme trop importants, ils pourraient ne déclencher aucune réaction de la part des acteurs du marché. Nous appelons stagnation les situations dans lesquelles le marché ne bouge pas ou n’effectue que des mouvements latéraux. Les périodes de stagnation indiquent qu’il n’y a pas d’évolution digne d’une réaction positive ou négative du marché.

Comment se préparer à l’impact des événements sur les marchés financiers

La maîtrise du trading réside dans la capacité à interpréter de manière adéquate l’effet d’un événement particulier sur les actifs concernés. En outre, elle nécessite une réflexion approfondie sur le timing de cette réaction afin que le trader ne soit pas surpris de façon désagréable.

Les traders peuvent se préparer de deux manières à l’impact d’un événement particulier sur leur portefeuille – soit ex-parte (avant qu’il ne se produise), soit post-factum (après qu’il se soit produit).

Les acteurs du marché ont plus de certitude quant à la réaction potentielle du marché à un événement particulier si celui-ci s’est répété dans le passé. Plus il s’est produit auparavant, plus les données sont valables. Par exemple, les changements de taux d’intérêt se sont produits des centaines, voire des milliers de fois auparavant. Nous disposons d’un nombre suffisant de modèles de comportement après les annonces des banques centrales pour prévoir ce qui pourrait se passer après la prochaine annonce. Cela signifie également que notre prédiction sera assez précise.

La plupart du temps, les traders examineraient les calendriers économiques ou les annonces de bénéfices pour voir ce qui les attend. Ils s’assureront ensuite d’interpréter la manière dont ces événements impacteront leurs portefeuilles et agiront en conséquence.

En revanche, il y a des situations qui n’ont jamais été vues auparavant, ou du moins l’échantillon représentatif n’est pas assez important pour porter un jugement adéquat. Les événements qui frappent durement et soudainement, sans laisser le temps de réagir (par exemple, les flash crashs), entrent aussi dans cette catégorie. Dans de telles situations, les traders fondent généralement leurs décisions sur leur expertise et leur interprétation courante des mécanismes du marché. En ce sens, la capacité à tracer des parallèles, à cartographier les interconnexions et à prévoir l’effet potentiel d’un événement particulier nuit à la réussite. C’est pourquoi plus le trader est expérimenté, plus il a de chances de sortir indemne, voire de tirer parti, d’une situation imprévue.

Exemples d’événements historiques majeurs et leurs impacts sur les marchés financiers

Les livres d’histoire regorgent d’événements ayant eu un impact considérable sur les marchés financiers et sur les portefeuilles des particuliers et des investisseurs institutionnels. Qu’il s’agisse de crises mondiales majeures ou d’événements isolés propres à un marché ou à un actif, voici une liste de quelques-uns des plus notables pour vous aider à mettre les choses en perspective :

La Grande Dépression (1929 – 1932)

La Grande Dépression est le plus grand marché baissier de l’histoire. Pendant les 34 mois qu’elle a duré, le marché a chuté de 86,1 %. En outre, il n’a pu retrouver ses niveaux d’avant la crise qu’en 1954.

Plusieurs facteurs ont conduit à la Grande Dépression. Parmi eux, l’absence de dépenses budgétaires et la réduction de la masse monétaire. La combinaison de ces facteurs a déclenché une crise bancaire et une diminution de l’offre de crédit, provoquant une série de faillites d’entreprises.

La crise a impacté le monde entier, entraînant une baisse de 15 % du PIB mondial (à titre de comparaison, la crise de 2008 avait entraîné une baisse de 1 % du PIB). Les revenus personnels, les bénéfices et les prix ont chuté de plus de 50 % dans le monde entier. Le taux de chômage aux États-Unis a atteint 23 %, tandis qu’il a dépassé 33 % dans d’autres pays.

Le premier choc pétrolier (octobre 1973)

En octobre 1973, les membres de l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole ont déclenché le premier grand choc pétrolier de l’histoire en annonçant un embargo sur les pays qui avaient soutenu Israël pendant sa guerre contre l’Arabie saoudite (la guerre du Ramadan). Parmi ces pays figuraient les États-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et le Canada.

À la suite de l’embargo, le prix du pétrole a bondi de 300 % en un an seulement. Aux États-Unis, les prix ont été encore plus élevés. En outre, l’embargo a également eu plusieurs effets à court et à long terme sur la politique et l’économie mondiales. Les banques centrales occidentales ont décidé de réduire fortement les taux d’intérêt pour encourager la croissance. L’embargo a également remodelé le secteur automobile d’une manière qui l’a rendu plus résistant par la suite.

La bulle Internet (2000 – 2002)

L’éclatement de la bulle Internet est un exemple d’évaluation d’entreprise ayant mal tourné. Dans les années 90, les investisseurs ont investi massivement dans le secteur technologique américain et en ont fait fortement la promotion. Le NASDAQ a connu un boom de 518 % entre 1990 et 1998, suivi d’une baisse de 29 % en 1998 et d’une nouvelle hausse de 255 % jusqu’en 2000. Près de 40 % de tous les investissements en capital-risque sont allés au secteur technologique. Les investisseurs ont commencé à donner à chaque entreprise la possibilité de devenir le prochain Microsoft. Même les petites entreprises à peine rentables avaient des valorisations boursières dépassant celles des sociétés mondiales établies.

Cependant, à la fin de l’année 2001, la plupart de ces entreprises avaient fait faillite. Le krach a été si grave qu’il a fait perdre plus de 80 % de leur valeur à des géants de la technologie comme Cisco, Intel et Oracle. L’indice NASDAQ a mis plus de 15 ans à retrouver ses niveaux d’avant la crise.

Les attentats du 11 septembre (11 septembre 2001)

L’attentat a entraîné une forte chute des marchés boursiers. Collectivement, les marchés américains ont perdu 1,4 mille milliards de dollars en valeur. Pour éviter les ventes de panique, la bourse de New York et le NASDAQ sont restés fermés le 11 septembre 2001. Cependant, dès que les marchés ont ouvert, ils ont immédiatement commencé à perdre de la valeur. Tout au long de la semaine, le Dow Jones Industrial Average a perdu 14 %. Pendant ce temps, les pertes du S&P 500 et du NASDAQ étaient de 11,6 % et 16 %, respectivement.

En même temps, les matières premières comme l’or et le pétrole ont bondi.

Les compagnies aériennes et les assurances figuraient parmi les secteurs les plus touchés. Les premières n’ont pas pu fonctionner pendant plusieurs jours. Dans le même temps, les compagnies d’assurance ont dû faire face à un nombre considérable de demandes d’indemnisation en même temps. Cela a augmenté le risque de défaillance dans le secteur.

L’attentat a également eu des effets indirects sur l’économie américaine. Il a déclenché des guerres en Irak et en Afghanistan qui ont duré des années et coûté des milliers de milliards de dollars aux contribuables.

La pandémie de Covid-19 (11 mars 2020 – toujours en cours)

Tandis que le premier cas signalé remonte à novembre 2019, le sujet a fait la une des journaux mondiaux un mois plus tard. Cependant, juste après que les premiers cas en Europe aient été signalés, fin janvier 2020, les investisseurs ont commencé à y prêter attention. Pourtant, les marchés n’ont réagi qu’en mars, lorsque la situation a été déclarée pandémie mondiale. Tout cela s’est reflété dans la performance du S&P 500.

La période allant de novembre 2019 à février 2020 a vu le S&P 500 gagner 10,7 %. Les 30 jours suivants l’ont vu dégringoler de plus de 33 %.

La pandémie en cours et les confinements nécessaires ont détruit de nombreuses entreprises dans le monde et ont eu un impact négatif sur des secteurs tels que le tourisme, l’hôtellerie, les compagnies aériennes, etc. Par conséquent, la demande d’électricité et de carburant (pétrole, gaz, etc.) a considérablement diminué, ce qui a fait baisser leur prix. En revanche, les actions technologiques ont grimpé en flèche et les achats en ligne ont connu la croissance la plus importante de l’histoire. L’impact de la pandémie de COVID-19 n’est pas terminé. Il se poursuit et nous apportera probablement de nouvelles tendances dans un avenir proche.

Conclusion

Les événements impactant les marchés financiers mondiaux varient en termes d’ampleur et de nature. Toutefois, ce qui est garanti, c’est que les conséquences de la plupart d’entre eux ne se limitent plus à un seul secteur. L’interconnexion de l’écosystème financier mondial nous a amenés à une situation où la plupart des événements ont un impact intersectoriel. C’est pourquoi il est essentiel de comprendre les subtilités des différents événements du marché et la manière dont ils peuvent avoir un impact sur votre portefeuille. Heureusement ou malheureusement, le trader d’aujourd’hui doit être plus informé, plus compétent et mieux préparé. L’univers du risque n’a jamais été aussi vaste qu’aujourd’hui.

FAQs

Comment les événements impactent-ils les marchés financiers ?

En fonction de leur nature, de leur gravité et de leur timing, différents événements et actualités peuvent entraîner des hausses ou des baisses du marché. Dans certaines situations, les marchés peuvent rester indifférents à un événement, même s’il semble potentiellement très important. En fonction de l’événement et de son impact estimé sur le portefeuille, les traders peuvent décider d’acheter, de vendre, de se couvrir ou de rester passif.

Quels sont les événements ayant l’impact le plus important sur les marchés financiers ?

Les événements qui ont le plus d’impact sur les marchés financiers sont généralement de nature macroéconomique ou microéconomique. Ils comprennent tous les types de prévisions et d’annonces de performances économiques au niveau national, régional, local ou de l’entreprise. Les autres événements susceptibles d’impacter les marchés mondiaux peuvent être les guerres, les catastrophes naturelles, les conflits géopolitiques, etc.

Pourquoi devriez-vous comprendre l’impact des événements majeurs sur les marchés financiers ?

Vous devriez connaître l’impact potentiel des grands événements sur les marchés financiers afin d’être bien préparé à protéger et à développer votre portefeuille. Ainsi, vous pouvez élaborer une stratégie de gestion des risques appropriée et planifier les mesures à prendre dans différents scénarios de marché. Vous pouvez prendre des mesures avant ou après la matérialisation de l’événement.

Si vous souhaitez tester un programme de financement de spéculateur sur séance permettant de trader des événements de marchés en live, jetez un œil au Trader Career Path d’Earn2Trade !