Earn2Trade Blog
Stratégie de trading de flux d’ordres

Stratégie de trading de flux d’ordres : le guide ultime pour les débutants.

La compréhension des indicateurs techniques joue un rôle important dans le trading. Cependant, ces outils ne sont pas toujours précis à cent pour cent. Il est tout aussi essentiel de bien saisir les ordres sous-jacents pour comprendre le comportement du prix d’une action ou d’un dérivé. Cet article explique ce qu’est le flux d’ordres et comment vous pouvez concevoir des stratégies de trading basées sur ce flux.

Qu’est-ce que le flux d’ordres dans la spéculation sur séance ?

L’analyse du flux d’ordres est le processus consistant à étudier le flux d’ordres et à essayer de prédire comment il pourrait avoir un impact sur le prix de l’instrument. Elle vous permet de voir comment les autres acteurs du marché opèrent sur le marché. Considérez-la comme un regard microscopique sur les modèles de chandeliers.

Le flux d’ordres vous permet d’obtenir une image claire des forces du marché. Par exemple, si vous voyez plus de vendeurs que d’acheteurs, vous pouvez vous attendre à ce que les vendeurs soient obligés de proposer un prix plus faible pour vendre leurs actions. De même, un plus grand nombre d’acheteurs entraînera une hausse des prix car cela donne aux vendeurs moins nombreux une certaine flexibilité dans le choix du prix.

Chaque trader a sa propre façon d’interpréter le flux d’ordres. En général, les données essentielles de l’analyse du flux d’ordres comprennent le type d’ordre (achat/vente), le volume des ordres et la tendance des prix. Certains traders s’intéressent également à la séparation des ordres à cours limité et des ordres au marché afin de mieux comprendre la direction dans laquelle le prix va évoluer.

Il est essentiel d’examiner les événements spécifiques aux actions et les événements macroéconomiques pour mieux comprendre la dynamique du flux d’ordres. De tels événements peuvent rapidement provoquer un pic sur un ordre particulier, ce qui constitue une indication significative de la direction que prendra probablement le prix de l’actif à l’avenir.

L’analyse du flux d’ordres est souvent utile sur les marchés au comptant et dérivés et sur plusieurs classes d’actifs comme les titres, les contrats à terme et les devises.

Le DOM, les ordres au marché et le flux d’ordres

Il est essentiel de comprendre ces termes avant d’aborder leur impact sur le flux d’ordres. 

Le DOM

Le DOM, ou « Depth of Market« , indique les ordres d’achat et de vente en cours pour une action ou un contrat à terme donné. Un volume plus élevé indique une meilleure liquidité ou une plus grande profondeur du marché en question. Plus le marché est profond, plus la fiabilité de la prédiction est élevée. Lorsque le volume est constamment élevé, l’impact d’une seule transaction sur le flux d’ordres est négligeable (sauf si le volume est exceptionnellement élevé). En revanche, les actifs illiquides ont tendance à devenir plus volatils lorsqu’il y a une augmentation soudaine des ordres.

L’ordre au marché

Un ordre au marché est un ordre par lequel le trader accepte d’acheter ou de vendre au meilleur prix disponible sur le marché. Les ordres au marché sont toujours exécutés, mais ils ne peuvent pas garantir un prix particulier.

L’ordre à cours limité

L’ordre ne sera exécuté que si le prix atteint un niveau particulier. Pour un achat, la limite fixée est le prix maximum que le trader est prêt à payer. Si le prix est supérieur, l’ordre d’achat à cours limité ne sera pas exécuté. Similairement, une vente à cours limité ne sera exécutée que si le prix est égal ou supérieur à la limite fixée par le trader.

Le lien entre le type d’ordre et le DOM

Supposons que le DOM soit stimulé par des ordres à cours limité dont le seuil fixé est éloigné du prix actuel. Il est probable que de tels ordres ne soient pas déclenchés. Dans de telles situations, le DOM suggéré par ces ordres à cours limité pourrait donner une fausse image du flux d’ordres. Tout trader qui place une transaction juste en surveillant le carnet d’ordres pourrait assister à une inversion du prix. Les ordres à cours limité sont plus fiables pour la plupart des actifs liquides car ils évoluent à proximité du prix du marché.

De nombreux traders préfèrent observer les ordres au marché car ils peuvent les exécuter directement. Cela est particulièrement vrai pour les actifs illiquides car il peut arriver que les ordres à cours limité ne soient pas exécutés. Les ordres au marché décrivent précisément l’interaction entre le prix et le volume pour ces actifs. Il est donc essentiel de se plonger dans les résultats du DOM afin de mieux comprendre le flux d’ordres.

Les outils utilisés pour l’analyse du flux d’ordres

Comme mentionné précédemment, la façon la plus simple de réaliser une analyse du flux d’ordres est de regarder le carnet d’ordres. Étant donné que l’analyse du flux d’ordres se fait généralement en conjonction avec l’analyse technique, nous pouvons généralement voir les informations pertinentes à côté des chandeliers.

Graphique d’empreinte : le graphique d’empreinte est l’outil le plus courant pour l’analyse du flux d’ordres. Il est fiable et n’affiche que les ordres exécutés. Chaque barre d’un graphique d’empreinte comprend plusieurs chandeliers. Chaque chandelier comporte plusieurs lignes, et chaque ligne comporte deux colonnes :

Source : Trusted Broker

Les nombres sur le graphique sont séparés par un x ou un | (x dans l’exemple ci-dessus). Le chiffre de gauche indique le nombre d’ordres de vente exécutés à un niveau de prix spécifique. Similairement, le chiffre de droite met en évidence les ordres d’achat. Les barres pleines sont les chandeliers. Les nombres sont colorés en vert ou en rouge, signalant respectivement un achat agressif et une vente agressive.

Se plonger dans un unique chandelier

Examinons un ensemble individuel de chiffres pour mieux comprendre les nombres.

Dans l’image ci-dessus, la ligne supérieure indique que 36 offres d’achat et une offre de vente ont été satisfaites à ce niveau de prix particulier. Les chiffres sont colorés en vert ou en rouge selon qu’il y ait une pression d’achat ou de vente. Par exemple, regardez la deuxième ligne en partant du bas, où 25 est en vert. Maintenant, regardez la ligne en dessous – seules quatre offres de vente sont disponibles et sont satisfaites, tandis que beaucoup plus d’offres d’achat (25) sont exécutées à un prix plus élevé. Cela indique une pression d’achat plus élevée, donc 25 est marqué en vert.

Pour comprendre les chiffres colorés en rouge, examinons les deux premières lignes. Le nombre 32 sur la gauche (deuxième ligne) est comparé au 1 sur la droite (première ligne). Au prix le plus élevé, il n’y a qu’une seule offre. En revanche, 25 ordres d’achat sont disponibles à un prix inférieur. Cela suggère qu’une vente agressive est attendue.

Les chiffres dans le rectangle noir indiquent le point de contrôle du volume (volume point of control-VPOC). C’est le prix auquel le volume de transactions est maximal. Cent cinquante-six ordres d’achat et 213 ordres de vente sont exécutés au VPOC, ce qui est beaucoup plus élevé que les volumes à tout autre niveau.

Nous pouvons configurer les graphiques d’empreinte en fonction de ce que l’utilisateur considère comme des achats ou des ventes agressifs. Le codage couleur repose sur les différents degrés de pression (achat ou vente). Nous utilisons des nuances plus claires pour les schémas moins intenses et des nuances plus sombres pour les indications plus précises sur les graphiques d’empreinte.

Une simple stratégie de trading de flux d’ordres

Tout comme les graphiques techniques, les outils de flux d’ordres sont un moyen efficace de détecter des modèles. Les traders peuvent les utiliser avec d’autres indicateurs pour une plus grande efficacité.

Prenons l’analyse du carnet d’ordres, par exemple. Elle peut souvent avoir du mal à générer les résultats requis car les carnets d’ordres peuvent contenir des ordres à cours limité non exécutés. Pour cette raison, vous pouvez la compléter avec un graphique d’empreinte pour déterminer le niveau de support. Examinons le graphique d’empreinte partagé précédemment.

Source : Trusted Broker

Observez le quatrième chandelier en partant de la droite dans lequel l’entrée la plus basse est 28×0. Cela signifie qu’aucun ordre de vente n’a été exécuté à ce moment-là, ou qu’aucun acheteur n’était prêt à sauter sur le prix. Dans la même entrée, il y a un volume d’écart entre l’offre et la demande de 92×109. La couleur verte indique un sentiment haussier agressif. Cela signifie que plus d’acheteurs sont disponibles à ce niveau, et donc qu’un nombre plus important d’ordres de vente ont été exécutés. Le niveau de prix est un niveau de support, et le prix devrait augmenter, indiquant un renversement de tendance. Nous pouvons observer la même chose dans le modèle de flux d’ordres qui suit.

Similairement, nous pouvons identifier un niveau de résistance. La première ligne du troisième chandelier est 0x3. Cela signifie qu’aucun ordre de vente n’a pu satisfaire les offres à ce niveau. En passant à la ligne suivante, nous voyons une entrée de 18×55. Davantage d’ordres de vente sont maintenant disponibles pour les enchérisseurs à ce prix inférieur, ce qui indique un niveau de résistance. Comme davantage de vendeurs sont disponibles à des prix plus faibles, le prix devrait baisser.

Une autre approche simple consisterait à observer le VPOC à la recherche de tendances solides. Une augmentation du niveau de prix au VPOC indiquerait une tendance haussière, tandis qu’une baisse du niveau de prix au VPOC pourrait signaler une tendance baissière.

Exemple réel du trading de flux d’ordres

Examinons un exemple réel de trading de flux d’ordres. Bien qu’il s’agisse d’une analyse autonome reposant sur un seul outil, il est conseillé aux investisseurs de la compléter par des indicateurs et des informations supplémentaires. Le schéma suivant illustre comment un graphique d’empreintes peut aider à détecter un signal d’achat.

Source : TradePro Academy

De nombreuses instances d’ordres de non-vente ont été exécutées au niveau de prix inférieur. Nous pouvons le voir sur 47×0, 3×0, et 4×0. Dans toutes ces situations, l’intérêt des acheteurs était élevé car davantage d’ordres de vente ont été exécutés à un unique niveau de prix au-dessus du point le plus bas. En outre, nous pouvons voir le VPOC à des niveaux de prix plus élevés pour chaque entrée de flux d’ordres. Sur la base de cette évaluation, on peut s’attendre à ce que la tendance soit forte et placer un ordre d’achat.

Des conclusions similaires peuvent également être tirées pour une forte tendance baissière. Dans de telles situations, la ligne supérieure de chaque flux d’ordres ne comporterait aucune offre pour des ordres de vente comparables. La ligne en dessous présenterait un volume d’offres plus considérable, ce qui indiquerait un intérêt accru des acheteurs à des prix plus faibles. Le VPOC se produirait à un prix inférieur, et cette tendance continuerait à baisser. Dès qu’un trader observe ces tendances, il peut vendre.

Nous pouvons également utiliser ces graphiques pour détecter les renversements de tendance. Les traders peuvent les prévoir en identifiant les niveaux de résistance et de support pertinents à l’aide des informations du flux d’ordres. En personnalisant la force du modèle de flux d’ordres, les traders peuvent déterminer si le flux d’ordres donne un signal fort ou non.

Point essentiel à retenir

De multiples outils ont été développés pour le trading de flux d’ordres, de la simple analyse du volume de transactions aux graphiques d’empreintes complexes. De nombreux traders utilisent les chiffres de flux et d’autres indicateurs techniques pour confirmer un modèle. Le flux d’ordres est utile pour détecter les tendances fortes ou les renversements de tendance en identifiant les niveaux de support et de résistance. On peut également appréhender la liquidité d’un actif en analysant les volumes d’offres et de demandes pour différentes fourchettes de prix. En outre, il aide à identifier les transactions spécifiques à fort volume pouvant avoir un impact sur le prix. Bien que de nombreuses plateformes de trading ne prennent pas en charge les outils sophistiqués de flux d’ordres, il est possible d’intégrer des modules complémentaires ou d’acheter des outils graphiques qui prennent en charge les graphiques d’empreintes.