Earn2Trade Blog
trading de spreads à terme

Les spreads à terme – Comment trader les écarts dans les contrats à terme

Le monde du trading regorge de stratégies et de méthodes diverses pour réaliser un bénéfice potentiel. Le trading d’arbitrage est l’une des stratégies les plus efficaces, mais aussi l’une des plus complexes. De nombreux traders préfèrent le trading des écarts de contrats à terme comme stratégie d’arbitrage. Ils considèrent qu’il s’agit de l’une des façons les plus sûres d’essayer de tirer profit du marché des matières premières. Dans ce guide, nous vous aiderons à en savoir plus sur les stratégies de trading de spreads à terme les plus populaires et sur la manière de les utiliser. Nous examinerons également différents exemples de spread trading de contrats à terme, ainsi que leurs avantages et inconvénients. C’est parti !

Qu’est-ce qu’un spread (écart) à terme ?

Le spread à terme est une technique de trading consistant à ouvrir simultanément une position longue et une position courte pour tirer parti d’un écart de prix.

L’idée derrière les stratégies de trading de spreads à terme est de réduire le risque. Dans le même temps, cela vous permet de tirer parti des inefficacités de tarification d’un ou plusieurs instruments. Vous pouvez utiliser les écarts pour une variété de classes d’actifs. Dans cet article, nous nous concentrerons sur leur utilisation dans le cadre du trading de contrats à terme et des matières premières, en particulier.

Il y a quelque temps, en raison de la structure du marché, les stratégies de spread trading n’étaient accessibles qu’aux institutionnels et aux traders de grande envergure. Cependant, aujourd’hui, elles gagnent en popularité parmi les traders de détail également. Ceci est dû au développement technologique et à la réduction des exigences de marge. En outre, ces spreads à terme gagnent également en popularité parmi les traders de détail.

Vous pourriez apprécier :

Comprendre comment fonctionnent les spreads à terme

L’objectif des stratégies de trading de spreads à terme est de capturer la différence entre le prix du contrat qui est vendu et celui qui est acheté. Cela fonctionne généralement lorsque l’on trade des contrats à terme ayant des dates d’expiration différentes. Un exemple de spread à terme est celui d’une position longue et courte sur un contrat à terme sur le soja (ZS) en même temps. Vous pouvez également l’appliquer à différents types d’actifs comme le soja et le maïs, par exemple.

Les positions d’achat et de vente que le trader ouvre en même temps sont reconnues comme une seule position, appelée “transaction unitaire”. Les côtés achat et vente de la transaction unitaire sont appelés “jambes”.

L’objectif du trader plaçant la transaction unitaire est de voir le côté long de l’écart augmenter par rapport au côté court. De cette façon, l’écart entre leurs positions leur garantit de capturer un bénéfice plus important.

Les types de spreads à terme

Selon les préférences du trader quant au type de matière première sur laquelle il souhaite se concentrer, son état et la stratégie exacte de son trading, il peut choisir parmi trois types de spreads à terme. Il s’agit des spreads inter-matières premières, intra-matières premières et produits de matières premières.

En dehors de cela, bien que rarement, vous pouvez également entendre les experts parler de spreads à terme haussiers et baissiers. Voyons maintenant la différence entre les deux. Avec les spreads à terme haussiers, le trader adopte une position longue sur le mois de départ et vend à découvert le mois d’arrivée. Dans le cas des spreads à terme baissiers, il adopte une position longue sur le mois différé et vend à découvert le mois initial.

Revenons maintenant aux principaux types. Les catégories communes sont généralement les spreads inter-matières premières, intra-matières premières et produits. Voyons en quoi elles sont différentes les unes des autres :

Les spreads inter-matières premières à terme

Un spread inter-matières premières à terme est le type d’opération dans lequel on utilise des contrats sur diverses marchandises ayant le même mois. Par exemple, lorsque vous ouvrez simultanément des positions pour acheter des contrats à terme sur le maïs (ZC) et vendre des contrats à terme sur le blé (ZW), qui expirent tous deux en septembre.

Pour ceux s’intéressant aux spreads inter-matières premières à terme, il est essentiel de connaître les spécificités et les facteurs de prix des instruments qu’ils ont l’intention de trader. Cela implique de posséder une expertise dans le trading de divers contrats à terme, ce qui n’est généralement pas le cas des débutants dans ce domaine.

Les spreads intra-matières premières à terme

Le trading de spreads intra-matières premières à terme est utilisé lorsque le trader achète et vend la même matière première mais avec des mois différents. Par exemple, le trader peut acheter un contrat à terme sur le soja d’avril et vendre un contrat à terme sur le soja d’octobre. Dans ce cas, les “jambes” du spread de la transaction sont entre différents mois, plutôt qu’entre d’autres instruments.

Ce type de spreads à terme est également connu sous le nom de “spreads calendaires”.

Les spreads calendaires sont considérés comme plus faciles à trader car le trader n’a besoin de se spécialiser que dans une seule matière première. En apprenant tout sur les différents facteurs de prix tels que la saisonnalité, l’offre et la demande, les conditions météorologiques, etc., ils peuvent s’assurer qu’ils ont les fondamentaux pour trader cette matière première particulière.

Les spreads de produits de matières premières

Les spreads de produits de matières premières reflètent la différence de prix de la matière première sous sa forme brute et en tant que produit fini.

Ils sont un choix fréquent pour les traders intéressés par les secteurs pétrolier et agricole. Les traders apprécient généralement ce type de spreads de produits de matières premières et les tradent en adoptant une position longue sur la matière première et en vendant à découvert le produit fini qui lui est lié. De cette façon, le bénéfice reproduit essentiellement la marge bénéficiaire de la société gérant l’ensemble du processus.

Gardez à l’esprit que ce type de spread à terme est généralement plus un instrument exotique.

La marge de spreads à terme

Les exigences de marge sont un élément crucial que tout trader intéressé par le trading de spreads à terme devrait connaître. Elles indiquent le niveau de volatilité et de risque associé à la matière première sous-jacente ou à la relation entre les actifs tradés (s’il y en a plusieurs).

Les marges des spreads à terme sont plus faibles que celles des contrats à terme traditionnels car ils supportent moins de volatilité et protègent contre le risque systémique. Dans le cas d’un événement inattendu comme une attaque terroriste, un krach boursier, une guerre ou la défaillance d’un pays, par exemple, les deux jambes de la transaction unitaire devraient être affectées de la même manière. De cette façon, le trader ne subira aucune perte.

Exemple

Imaginons que Joe veuille trader des spreads à terme sur le maïs et le blé. Supposons que la marge pour les contrats à terme sur le maïs est fixée à 2 000 $, tandis que celle pour le blé est actuellement de 1 000 $. Au lieu de déposer 3 000 $ pour trader l’écart sur les deux contrats, Joe peut recevoir un crédit de marge de 75 %. Cela signifie que la marge initiale ne sera que de 750 $.

Ce que cela montre, c’est l’énorme différence en termes d’exigence de marge lorsque l’on trade des contrats individuels en direct, par opposition au trading d’un spread. Souvent, en fonction de l’instrument, la marge sur les spreads à terme peut être aussi faible que 10 % de la valeur de la marge requise pour un seul contrat.

Avant de trader, il est essentiel de vérifier auprès de votre fournisseur de services de courtage les exigences de marge actuelles auxquelles vous devriez vous conformer lorsque vous tradez des spreads à terme.

Les spreads à terme ordinaires

Selon leur type, il existe une variété de paires de spreads à terme largement utilisées. Ces paires incluent :

  • Maïs de juillet et maïs de décembre
  • Soja et maïs
  • Blé de Kansas City et Blé de Chicago
  • Gaz naturel (matériel brut) et électricité (produit fini)
  • Pétrole brut (matériel brut) et produits pétroliers (produit fini)
  • Soja (matériel brut) et huile de soja (produit fini)
  • Fonds de la Fed et Eurodollars
  • Billet du Trésor sur 2 ans et Billet du Trésor sur 5 ans

Et la liste est encore longue. L’idée ici est que les traders façonnent leurs préférences en fonction du type de spread qu’ils tradent, des spécificités de l’actif sous-jacent et des facteurs susceptibles d’affecter le spread.

Un coup d’œil à des actifs spécifiques

Dans le cas du pétrole brut ou du gaz naturel, les traders basent leur analyse principalement sur l’effet de saisonnalité. Par exemple, pendant l’hiver, les besoins en chauffage et la consommation d’énergie augmentent, ce qui pousse la demande de gaz naturel. Pendant l’été, en revanche, la demande de pétrole augmente en raison de l’accroissement du trafic. La conséquence est un effet positif sur le prix du pétrole brut.

Il en va de même pour les cultures. En fonction de la période de récolte, des conditions météorologiques, des chiffres de l’offre et de la demande, de la préférence des agriculteurs pour l’une ou l’autre des semences, et d’autres facteurs similaires, les traders peuvent modifier leurs préférences pour certaines matières premières. Ce sont là quelques-uns des facteurs pertinents pour ceux qui souhaitent trader l’écart entre le soja et le maïs, par exemple.

Dans le cas des spreads à terme basés sur des instruments financiers, les facteurs les plus largement pris en compte sont les variations des taux d’intérêt, les politiques nationales, le paysage économique et politique mondial, etc.

En fin de compte, quel que soit le spread que vous tradez, assurez-vous de vous concentrer sur la relation entre les deux jambes du spread, plutôt que sur la direction générale du marché. Si le spread est suffisamment bon, vous gagnerez également de l’argent sur les marchés à la baisse.

Comment trader les spreads à terme

Bien qu’il soit moins risqué que l’achat et la vente de contrats à terme individuels, le trading de spreads à terme nécessite néanmoins une expertise et une attention particulière aux détails. Dans les situations où des spreads à terme inter-matières premières sont tradés, par exemple, le trader devrait connaître les spécificités des différents instruments.

La première étape pour devenir un bon trader de spreads à terme est de se familiariser avec les principaux facteurs et caractéristiques des différentes matières premières ou instruments que vous souhaitez trader. Voici quelques-uns de ces facteurs :

La saisonnalité

Avant tout, tenez compte de la période de l’année. Vous devez savoir comment elle peut affecter le prix des instruments que vous souhaitez trader. Les facteurs saisonniers sont parmi les plus néfastes pour le prix des instruments. Il s’agit d’un risque réel, que vous achetiez ou vendiez des contrats à terme individuels ou que vous tradiez des spreads à terme.

La raison en est que la saisonnalité détermine l’offre et la demande. Certaines matières premières, comme le gaz naturel, par exemple, peuvent être plus demandées en hiver, tandis que d’autres, comme le pétrole brut, le sont en été. En revanche, un hiver chaud peut réduire la demande de gaz et de mazout de chauffage, et donc faire baisser leur prix.

La situation est similaire lorsqu’il s’agit de trader des contrats à terme sur les céréales, dont les prix dépendent des résultats de la période de récolte. Les conditions météorologiques ont également un effet direct sur ceux-ci. Si l’on prend le maïs, par exemple, on peut dire que c’est à l’automne que l’offre est la plus importante, ce qui peut faire baisser son prix pendant cette période particulière. La majorité des céréales atteignent généralement leur prix le plus élevé à la fin du printemps et au début de l’été, lorsqu’elles sont le plus vulnérables aux conditions météorologiques extrêmes. C’est pourquoi, en fonction de l’année et des prévisions météorologiques, vous pouvez vous attendre à ce qu’une “prime climatique” affecte le prix des céréales.

La façon la plus simple de surmonter l’effet de saisonnalité est d’analyser les performances des spreads au fil des ans et de voir sur quelles périodes ils sont les plus performants.

La situation politique et les conditions macroéconomiques

Il est essentiel de se concentrer non seulement sur les caractéristiques spécifiques de la matière première, mais aussi de garder un œil sur les facteurs macroéconomiques pouvant affecter vos écarts. Il s’agit notamment des guerres commerciales, des embargos, des instabilités politiques mondiales, de la politique des taux d’intérêt, des crises financières et économiques, des évolutions spécifiques à certaines régions, etc.

Ceci est crucial pour tous les types de spreads à terme, mais surtout pour les spreads inter-matières premières et sur produits. Dans le cas des spreads intra-matières premières, bien qu’il y ait une certaine différence, l’effet global devrait impacter de la même manière les deux jambes de la transaction. Par exemple, si vous tradiez du pétrole brut en avril et en août et qu’une certaine instabilité survenait dans la région du Moyen-Orient, l’écart entre l’ordre d’achat et l’ordre de vente devrait rester le même.

Tenez-vous informé par rapport aux secteurs

Les marchés financiers et des matières premières sont très dynamiques. Les choses changent de jour en jour et, si vous voulez réussir en tant que trader de contrats à terme, vous devriez suivre les actualités et les mises à jour concernant les secteurs qui vous intéressent.

La meilleure façon de le faire est d’accompagner votre café du matin d’une analyse ou d’un rapport officiel du secteur. Voici de bons points de départ, en fonction des contrats de spreads à terme que vous souhaitez trader :

Bien sûr, il existe de nombreuses autres sources, mais vous avez compris l’idée. Restez à l’affût des actualités les plus récentes pour augmenter votre potentiel de bénéfice.

Stratégies pour trader les spreads à terme

Il existe de nombreuses stratégies de trading de spreads à terme que vous pouvez utiliser. Nous allons passer en revue ici quelques-unes des stratégies les plus basiques et les plus populaires. Nous apprendrons également comment les mettre en pratique. N’oubliez pas de ne pas suivre aveuglément ces stratégies. Utilisez votre propre jugement lorsque vous les essayez.

Le Gold Bull Spread

Cette stratégie de spreads intra-marché consiste à acheter et à vendre un seul contrat mais avec des mois d’expiration différents. L’objectif est ici de profiter des hausses de prix à court terme.

Voici comment cela fonctionne en pratique. Supposons que vous souhaitiez trader les contrats à terme sur le soja (ZS) dans le cadre d’une stratégie d’écart. Pour ce faire, vous pouvez :

  • Commencer par acheter des contrats à terme sur le soja (ZS) en novembre 2020 pour 874,4 $.
  • En même temps, vous devriez également vendre un contrat à terme ZS. Imaginons que vous vendiez le ZS de mars 2021 pour 885,0 $.
  • Entre-temps, suivez l’actualité et lisez des rapports pour vous tenir au courant des facteurs susceptibles d’influer sur le prix de la matière première.
  • Si le prix du contrat pour le mois initial augmente plus rapidement que celui du contrat pour le mois différé, vous en tirerez profit.

L’objectif final est de voir l’écart se réduire. Pendant les marchés haussiers, cela se produit lorsque vous prenez une position longue sur les contrats les plus proches et une position courte sur les contrats à long terme car ils sont plus lents à réagir aux fluctuations de prix.

Le Gold Bear Spread

De façon compréhensible, l’alternative de la stratégie mentionnée ci-dessus en cas de marché baissier fonctionne de manière inverse. Vous devriez vous attendre à ce que le prix du contrat du mois le plus proche baisse plus rapidement et plus fortement que le prix du contrat différé pendant les marchés baissiers. Cette stratégie vise à tirer parti de l’élargissement des spreads.

Exemples de trading de spreads à terme

Exemple 1

Imaginons que vous souhaitiez créer une opération unitaire en achetant un contrat à terme sur le blé en août (mois initial) à 5,25 $ le boisseau et en vendant un contrat de blé en octobre (mois différé) à 5,65 $ le boisseau. La façon de calculer l’écart est de soustraire le mois différé du mois initial (5,25 $ – 5,65 $ = – 0,4 $). Dans ce cas, il est de 40 cents. Comme le mois initial se trade plus bas que le mois différé, l’écart est négatif.

Pour calculer le bénéfice/la perte de la transaction, vous devriez multiplier l’écart par la fluctuation du prix. Par exemple, une fluctuation de prix de 10 cents entraînera des bénéfices/pertes de 400 $.

Exemple 2

Imaginons que nous soyons en fin d’année et que vous soyez optimiste quant aux prévisions concernant le soja pour l’année prochaine. Les mois initiaux sont généralement plus performants que les mois d’après. Pour cette raison, vous achetez un contrat à terme sur le soja de mars pour 875,0 et vendez un contrat de septembre pour 883,0. Dans ce cas, l’écart est calculé comme suit : 875,0 – 883,0 = -8. Si vos prévisions s’avèrent exactes et que l’écart est passé de -8 à -5 en mars, votre bénéfice est de 3 cents. Comme un contrat porte sur la livraison de 5 000 boisseaux, votre bénéfice total est de 150 $.

Examinons également un exemple de spread inter-matières premières. Imaginons que vous souhaitiez trader du maïs et du blé. Votre analyse révèle que la demande de maïs sera supérieure à celle de blé. Ici, nous ne tiendrons pas compte du prix des contrats et de leur évolution à la hausse ou à la baisse. Votre seul objectif est de voir le prix du maïs progresser davantage par rapport à celui du blé. Si le marché se détériore, vous espérerez que le prix du maïs se maintiendra mieux que celui du blé.

Les avantages et inconvénients du trading de spreads à terme

À première vue, le trading de spreads à terme peut sembler être la stratégie la plus sûre qui soit. Cependant, la vérité est que, outre l’abondance d’avantages, elle présente également quelques inconvénients. La liste des premiers, en particulier, peut être assez longue. Pour les détailler, nous allons nous concentrer sur les principaux avantages et inconvénients du trading de spreads à terme :

Les avantages

Un ratio risque/récompense meilleur que le trading de contrats à terme individuels

En plus de réduire le risque de manière significative, les spreads à terme offrent également une variété de moyens de réaliser des bénéfices. Bien qu’ils soient contrôlés et qu’ils n’aient pas autant d’effet de levier que les contrats individuels, les spreads à terme sont considérés comme un instrument beaucoup plus équilibré.

Les fluctuations de prix sont plus faciles à prédire

Le trading de spreads à terme permet de prévoir plus facilement comment les différents contrats (jambes de la transaction) réagiront à des événements particuliers. Pendant les marchés baissiers et haussiers, le prix du contrat le plus proche est généralement plus impacté que celui du contrat à plus long terme.

Des exigences de marge plus faibles

Étant donné que le trading de spreads à terme comporte moins de risques, cela a conduit, au fil du temps, à une diminution importante des exigences de marge. Ainsi, le trader obtient un meilleur retour sur investissement que lorsqu’il trade des contrats à terme individuels.

Les clients avec de petits portefeuilles sont les bienvenus

Un courtier en actions ou en contrats à terme typique peut vous demander de déposer 5 000 $ ou plus pour pouvoir trader. Avec les spreads à terme, cependant, les choses sont très différentes. Selon les exigences du fournisseur de services, vous pouvez souvent ouvrir un compte avec seulement 50 $.

Un bon terrain d’entraînement pour les débutants

Le trading de spreads à terme élimine le risque systémique, qui est l’événement le plus imprévisible et le plus problématique pour les débutants et les traders professionnels. Cela en fait un environnement bien plus approprié pour que les débutants fassent leurs premiers pas, sans craindre de perdre un capital important.

Les inconvénients

Plus de transactions = plus de commissions

Le principal inconvénient du trading de spreads à terme est que chaque transaction comporte deux jambes, l’achat et la vente d’un instrument. Cela double les frais de trading. Si vous ne les prenez pas en compte dès le début de l’élaboration de votre stratégie, ils peuvent engloutir une grande partie de vos bénéfices.

Peut manquer de liquidité

Souvent, les spreads à terme sont moins liquides que le trading d’autres instruments ou même de contrats à terme individuels. Cela peut s’avérer être un problème pour les traders qui en dépendent ou doivent entrer et sortir rapidement de leurs positions.

Les risques impliqués dans le trading de spreads à terme

Comme tout autre type d’activité de trading, le principal risque ici provient du trading de positions trop importantes. Néanmoins, vous ne devriez pas le prendre à la légère. Les traders qui n’adhèrent pas à certains principes de base de la gestion des risques peuvent perdre une grande partie de leur portefeuille. Surtout s’ils ne parviennent pas à prévoir correctement l’évolution du spread.

Il y a également le risque de se retrouver bloqué dans une transaction en raison d’un manque de liquidité. Le volume de trading relativement faible des spreads à terme peut vous donner du mal à clôturer votre position. Surtout si vous le combinez avec des situations où les traders achètent et vendent des contrats à terme plus exotiques. Votre bénéfice peut diminuer considérablement si vous tombez dans ce piège.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un risque particulier, il convient de mentionner la nécessité de garder un œil sur l’emplacement où vous placez vos points d’entrée et de sortie. Il est impératif d’adhérer à une stratégie claire de gestion des risques. De cette façon, vous vous assurerez d’éviter les situations où les émotions prennent le dessus. Cela vous permettra d’éviter de jeter votre plan à la poubelle à la recherche de bénéfices plus élevés. Comme vous le savez, cela ne se termine généralement pas bien.