Earn2Trade Blog
William Shatner

William Shatner

William Shatner est né en 1931 au Canada. Il s’est fait connaître en jouant le rôle de James T. Kirk dans Star Trek. Il a également travaillé comme producteur, réalisateur, musicien et a écrit plus de 30 livres. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à un autre aspect de sa vie : ses activités sur le marché.

Vous pourriez aussi apprécier :

Le premier contact avec l’investissement

William Shatner évoque son premier accrochage avec le trading dans son autobiographie, Up Till Now. Cela s’est passé lorsqu’il était un jeune acteur en 1955. Il s’était lié d’amitié avec Lorne Greene, le célèbre acteur de Bonanza, et avait découvert que Lorne tradait quotidiennement. Lorne a invité William à venir chez l’agent de change avec lui et un autre ami acteur pour voir en quoi consistait le trading. Il raconte que le courtage et le processus de trading étaient la chose la plus étonnante qu’il ait jamais vue. La capacité de Lorne à entrer avec un peu d’argent chaque jour et à en ressortir avec des bénéfices l’impressionnait.

Lorne spéculait sur les matières premières. Ses bénéfices constants étaient assez tentants pour que Shatner s’y joigne. Ce dernier a fini par le faire, se rendant à nouveau chez le courtier en bourse avec Lorne. Il se souvient que Lorne lui a dit : “Tu vas gagner beaucoup d’argent, Bill.” William Shatner avait économisé 500 dollars et voulait utiliser cet argent pour financer une vie d’acteur à New York. Il a copié les méthodes de Lorne pour se donner la chance de doubler son argent. Shatner a placé la totalité de ses 500 dollars dans une position longue sur l’uranium, une matière première en vogue à l’époque. Comme nous le savons, 100 % n’est pas une bonne fraction à risquer pour quiconque.

Malheureusement pour William, cela ne s’est pas bien passé. Le lendemain, le premier ministre du Canada a fait un discours dans lequel il a déclaré qu’il cesserait d’acheter de l’uranium dans un avenir proche, ce qui a fait chuter les prix. Cela a coûté à William la totalité de sa mise et a reporté son rêve de vivre à New York.

Le retour de William Shatner sur le marché

William Shatner ne s’est remis à investir que bien après avoir atteint la célébrité. Son jeu d’acteur lui a permis de conclure de nombreux contrats de parrainage lucratifs au fil des ans. Il s’agit notamment de campagnes publicitaires pour Wendy’s, Crest, Oldsmobile, World of Warcraft, parmi beaucoup d’autres.

L’un de ses emplois publicitaires les plus mémorables a été celui de négociateur pour Priceline, à la fin des années 1990. C’est à ce moment-là que Shatner est revenu sur les marchés. Au lieu d’être payé comme d’habitude pour ce poste, il a arrangé un accord pour une partie de l’entreprise. Le montant de sa rémunération n’a pas été révélé publiquement, mais on estime qu’il a reçu jusqu’à 125 000 actions de Priceline. C’était à une époque de spéculation fébrile sur les technologies et de flambée des prix à des niveaux instables.

William Shatner et Priceline

L’accord avec Priceline a donné lieu à de nombreuses spéculations sur la valeur de l’entreprise. En mai 2010, un article a été publié dans de nombreux médias sur la valeur de 600 millions de dollars de l’accord conclu par William Shatner avec Priceline. C’était à une époque où l’action avait atteint près de 300 dollars par action. Mais même une estimation élevée de ses actions ne justifie pas un total de 600 millions de dollars.

De plus, Shatner détenait ces actions pendant l’éclatement de la bulle Internet au début des années 2000. Pour la deuxième fois de sa vie, il a fait le mauvais choix. Il a vendu ses actions Priceline alors qu’elles ne valaient qu’une petite fraction de leur valeur actuelle. Dans une interview accordée à CNN, il s’est exprimé en ces termes :

“Donc les actions ont augmenté. Mais on était tous attachés, enfermés. Et puis la bulle Internet a éclaté, et on ne pouvait toujours pas se débarrasser de nos actions. Et tout à coup, boom. Ça valait quelques centimes. Tout le monde a vendu ses actions.

Plus tard, il a dit en plaisantant : “Six cents dollars, je crois, c’était le montant de mes actions” et “Vous devez acheter mon disque, et quelques livres, et le DVD.”

Vendre à la fin de la bulle signifie que le bénéfice estimé de 600 millions de dollars serait probablement plus de 100 fois supérieur à ce que Shatner a réellement reçu pour ses actions Priceline. De plus, il semble exagérer les dégâts car le New York Times a déclaré en octobre 2000 qu’il avait vendu 60 000 actions avant la chute, ce qui lui aurait rapporté environ 6 millions de dollars.

Les conséquences

Il est facile de le dire avec le recul, mais il aurait mieux valu pour lui d’avoir une plus grande confiance dans l’entreprise. Environ 48 % des entreprises dot com ont survécu jusqu’en 2004. Priceline fait partie des géants comme eBay et Amazon, qui ont non seulement survécu mais dont les actions ont dépassé les sommets atteints pendant la frénésie de la bulle Internet. Le prix de l’action est aujourd’hui de 1850 $ par action.